Le train de nuit, c'est une lente invitation au voyage, empreinte d'un peu de romantisme et de mélancolie. On le retrouve assez régulièrement dans la variété sur des registres à chaque fois différents : Michel Delpech, Alain Souchon, Petula Clark, Les Innocents, Henri Tachan... Mais c'était aussi le train des permissionnaires, le train du crime presque parfait, le lieu de certains fantasmes, la rencontre des espions (rappelez-vous les scènes ferroviaires des Barbouzes de Georges Lautner...) ou des élites à bord du Train Bleu...

060715_22231paris-austerlitz2

Paris Austerlitz - 6 juillet 2015 - A partir de 20 heures, la gare d'Austerlitz se remplit d'une clientèle différente, celle des trains de nuit, pour des vacances plus ou moins longues, plus ou moins sportives : des familles, des jeunes, des voyageurs en quête d'escapade à petits prix. A gauche, la rame pour Irun et La Tour de Carol, et à droite celle pour Briançon et Nice. © transportrail

Cette époque est révolue et nombreux sont ceux qui cherchent – et parfois arrivent – à enterrer les trains de nuit, quitte à déformer la réalité sur le coût, leur fréquentation et leur utilité pour la collectivité.

Le train de nuit est une réponse non seulement aux attentes d’une partie du public qui cherche d’abord le voyage à moindre coût sans forcément se retrouver dans un autocar au moins aussi déficitaire, mais aussi d’une mobilité plus respectueuse des finances publiques, de l’environnement et garante d’une forme de continuité temporelle de l’offre de transport ?

Dans ce dossier, transportrail vous propose une mise au point sur la situation des trains de nuit, puis un peu de prospective et une série de reportages à bord des quelques liaisons françaises (dont certaines ont disparu après la parution des dossiers) et européens.

Chapitre 1 : un démantèlement orchestré

Chapitre 2 : domaine de pertinence et modèle économique

Chapitre 3 : trains de nuit français et qualité de service

Chapitre 4 : pour une relance des trains de nuit français

Pour aller plus loin…

Nos carnets de voyage sur les derniers trains de nuit français :

Nous vous invitons aussi à bord de certaines relations en Europe pour comparer... et à plancher sur le potentiel des liaisons France - Europe.

A lire également, cette excellente analyse du collectif Oui aux trains de nuit, dont nous avons repris certains éléments pour compléter ce présent dossier.