En une décennie, la stratégie de la DB sur son parc destiné aux Intercity et Intercity Express a pu donner l’impression d’une certaine confusion en faisant feu de tous bois et avec même parfois des revirements de dernière minute. Faisons le point sur les orientations à mi-2020.

ICE : faire face à l'augmentation du trafic

Dans le domaine des ICE, la compagnie avait d’abord envisagé de se séparer des rames ICE1 et ICE2 avec l’acquisition des ICE4 dont il était aussi question pour remplacer les rames tractées aptes à 200 km/h sur les liaisons Intercity classiques.

070520_412-047ellental_ahackenjos

Ellental - 7 mai 2020 - Initialement, la version longue des ICE4 comprenait 12 voitures mais la DB va finalement allonger ces rames d'une voiture supplémentaire pour proposer des unités de très grande capacité. Les 2 portes par face constituent un impératif pour ces rames aux voitures très longues, pouvant transporter une centaine de voyageurs chacune en seconde classe. © A. Hackenjos

Finalement, les ICE1 et ICE2 seront conservés et reformatés en rames de 11 caisses dont 2 motrices et 9 remorques pour circuler sur les liaisons à trafic moyen, certaines liaisons bolides « Sprinter », les relations à caractère saisonnier mais aussi probablement remplacer les rames tractées sur les Intercity classiques. Le reformatage des ICE1 tient aussi au fait que les motrices ont perdu en puissance (3,8 MW au lieu de 4,8 MW quand même) lors de la modernisation de leurs convertisseurs (en passant des GTO aux IGBT). Celui des ICE2 permettra d’utiliser les 2 série de façon plus flexible alors qu’actuellement, les contingences d’usage des ICE2 sont assez fortes du fait de leur puissance modeste.

211018_401-501emskirchen_fsantagati

Emskirschen - 21 octobre 2018 - Les ICE1 sont rattrapés par la hausse soutenue du trafic et leurs prestations vont être adaptées avec l'arrivée des ICE4 sur lesquels la DB semble beaucoup miser. © F. Santagati

Les ICE4 vont être non seulement plus nombreux mais aussi plus capacitaires en passant à 13 caisses pour porter leur capacité à environ 930 places (au lieu de 830 en version 12 caisses). La DB envisage de les affecter aux relations les plus chargées et s’interroge sur l’évolution des performances de ces trains initialement conçus pour 250 km/h, en essayant d’obtenir une homologation pour une vitesse de 265 km/h.

080318_403-514kollmarsreute_rreiss

Kollmarsreute - 8 mars 2018 - Pour sa campagne de communication sur la préservation de l'environnement par le rail, la DB a remplacé la bande rouge par une bande verte sur plusieurs rames de façon complète ou au moins sur le nez des motrices. © R. Reiss

270717_ICETboppard_wsmith

Boppard - 27 juillet 2017 - Les ICE-T pendulaires font aussi partie de la flotte ICE, même si leur vitesse est limitée à 230 km/h. L'une de ces rames circule dans la vallée du Rhin au sud de Coblence. © W. Smith

Intercity : entre nouveautés et recyclages

Pour les Intercity classiques, la DB court aussi après l’augmentation du trafic et la stratégie apparaît de prime abord assez confuse. Il semblerait d'abord que les rames tractées par les BR101 soient progressivement remplacées avec un panachage de solutions. L'augmentation des commandes d'ICE4 devrait donc autoriser le décalage d'une partie des ICE1 et ICE2 vers le service IC classiques, ces relations montant alors en gamme avec du matériel apte à 250 km/h, ce qui pourrait être intéressant pour les relations utilisant certaines sections de NBS ouvertes aux trains de voyageurs aptes à 200 km/h. 

Ce n'était pas vraiment le choix initial. La DB avait d’abord misé sur les rames IC2 composées de 5 voitures Bombardier Twindexx associées à des locomotives Bombardier Traxx série BR146 puis BR147, offrant 462 places. Cependant, alors que la formule est déjà largement présente en version régionale et en donnant toute satisfaction, la version IC a donné lieu à quelques complexités et difficultés de mise au point.

060417_146-561dresde_dhein

Dresde - 6 avril 2017 - Mêmes voitures et locomotives que pour le parc régional, mais avec un aménagement intérieur similaire aux ICE : la formule IC2 est assez classique mais n'a pas été avare en délicatesse de mise au point. C'est la première application d'une architecture à 2 niveaux sur des liaisons longue distance en Allemagne. © D. Hein

Un appel d’offres a été ensuite lancé pour des rames tractées réversibles, non sans étonnements, tant sur le choix technique que sur la rupture avec la stratégie d’homogénéisation du parc. Talgo a remporté ce marché de rames dites ECx, d’abord destinée aux Eurocity Berlin – Amsterdam, et qui pourront être utilisées sur certaines relations atypiques ou saisonnières pouvant nécessiter le recours à la traction thermique : Cologne – Obertsdorf et les liaisons depuis Westerland vers Berlin, Karlsruhe et Cologne. La commande porte sur 23 rames en tranche ferme et comprend 77 options. Ces rames seront tractées-poussées par la nouvelle locomotive de Talgo, la Tracva, qui serait hybride pour circuler sur les lignes non électrifiées.

Enfin, la DB a promptement mis la main sur les rames Stadler Kiss vendues par Westbahn dans le cadre d’une étrange opération financière, lui procurant des automotrices presque neuves, d’un bon niveau de confort et aptes à 200 km/h : elles seront engagées en service Intercity.

090320_BR4110vienne-hauptbahnhof_dpauli

Vienne Hauptbahnhof - 9 mars 2020 - La transformation des Kiss de Westbahn constitue un étonnant feuilleton austro-allemand, et la DB s'est précipitée pour récupérer ces automotrices pour se doter d'un matériel presque neuf, capacitaire et apte à 200 km/h. Une occasion en or ! © D. Pauli

Au final le parc grande ligne de la DB sera majoritairement constitué de :

  • V300 (et plus) : ICE3 (série 403 et 406 sur base Velaro) et ICE3.2 (série 407 sur base Velaro D) ;
  • V250 : ICE4 (série 412 en version à 13 éléments), ICE1 (série 401) et ICE2 (série 402) reformatés :
  • V230 : ICE 4 (en version à 7 éléments), ICE T (pendulaires), et ECx
  • V200 : Kiss ex-Westbahn
  • V160 : rames IC2

Merci à Chris2002, l'un de nos fidèles lecteurs, pour ses informations que nous avons reprises et mises en forme pour créer cette page.