Un réseau de longue date confié au privé

En 2004, le Land de Saxe-Anhalt décidait de confier à Connex Regiobahn l’exploitation des services ferroviaires des lignes du Nord Harz sous la marque Harz Elbe Express (HEX). L’antenne de Connex fut installée à Halberstadt, c’est-à-dire au carrefour des principales lignes attribuées.

230916_BVhalberstadt

Halberstadt - Bahnhofplatz - 23 septembre 2016 - Au coeur du réseau, cette ville de 42 000 habitants bénéficie d'une desserte importante et parfaitement cadencée toute la journée. Elle accueille aussi la direction et les ateliers de maintenance de la compagnie Harz Elbe Express. © transportrail

Le 11 décembre 2005, l’exploitation était officiellement transférée de la DB à Connex, pour une durée de 12 ans, quelques semaines avant que les activités ferroviaires de Veolia ne reprennent l’appellation du groupe. Les activités de transport de voyageurs de Veolia et de Connex ayant ensuite fusionné, HEX est donc depuis 2010 identifié comme un service du groupe français Transdev.

Entre temps, le contrat actuel a été prolongé d’un an, courant donc jusqu’en décembre 2018.

Le réseau contractualisé entre le Land et Transdev comprend 6 relations ferroviaires :

  • Magdeburg – Thale toutes les heures ;
  • Magdeburg – Blankenburg toutes les heures, circulant en couplage avec la précédente entre Magdeburg et Halberstadt ;
  • Halle – Bernburg toutes les 2 heures ;
  • Halberstadt – Oschersleben – Magdeburg toutes les 2 heures ;
  • Halberstadt – Goslar toutes les 2 heures ;
  • Halberstadt – Halle toutes les 2 heures.

HEX gère l’exploitation de 269 km de lignes soit 11% du réseau ferroviaire du Land de Saxe-Anhalt. Le trafic en 2014 atteignait environ 4 millions de voyageurs par an. L’entreprise basée à Halberstadt occupe une centaine d’employés.

230916_VT821magdeburg1

Magdeburg - 23 septembre 2016 - Mise à quai du train composé de deux autorails pour Halberstadt puis Blankenburg et Thale. Le train affichera complet jusqu'à Halberstadt, du fait de la présence de nombreux touristes à destination de Wernigerode pour emprunter le chemin de fer à vapeur du Harz. © transportrail

Le niveau de desserte est donc assez conséquent pour un territoire à l’écart des grands flux et des grands bassins urbains allemands. Avec 2,2 millions d’habitants pour 20447 km², la densité moyenne de population est de 110 habitants / km², mais avec de fortes disparités, du fait de l’importance des territoires agricoles, forestiers et montagneux, dans le massif du Harz. Le Land est structuré autour de 2 villes principales (Magdeburg, la capitale, et Halle, comptant chacune 200 000 à 230 000 habitants) et une vingtaine de villes de plus de 20 000 habitants. Hors de ces deux agglomérations, la densité de population moyenne descend à 85 habitants / km².  Au cœur du réseau HEX, Halberstadt est la principale agglomération, comptant 42 000 habitants.

plan-HEX

 

230916_VT874halberstadt3

Halberstadt - 23 septembre 2016 - L'engin de tête quitte la gare pour Blankenburg. On notera l'excellent état de la voie et le plan de voies rationalisé. La signalisation autorise la réception de trains sur voie occupée pour procéder aux couplages. © transportrail

230916_VT802halberstadt1

Halberstadt - 23 septembre 2016 - L'engin de queue quitte à son tour la gare en direction de Thale. On notera le parfait état non seulement des voies mais aussi des quais et des abris. © transportrail

transportrail s’est donc intéressé à ce réseau, avec un trajet de Magdeburg à Goslar via Halberstadt. C’est en effet à Goslar qu’on retrouve des trains de la DB, pour rejoindre Gottingen.

Un service compétitif

L’exploitation au départ de Magdeburg est assurée par un UM comportant un Coradia Lint 41 pour Thale et un Coradia Lint 27 pour Blankenburg. La séparation des deux tranches s’effectue à Halberstadt, qui constitue un parfait exemple de nœud horaire en symétrie 0 (exemple : arrivée à 57 dans un sens, départ à 03 dans l’autre sens). La capacité offerte est de l’ordre de 220 places. Constatation faite en pleine heure creuse, l’affluence au départ de Magdeburg est importante et les places assises sont rapidement prisées : nombreux sont les randonneurs ou amateurs de trains à vapeur qui vont rejoindre le massif du Harz.

251213_HEXhalberstadt_nevermann

Halberstadt - 25 décembre 2013 - Le noeud horaire en image : les 4 voies à quai sont occupées par des trains de directions différentes. De gauche à droite : Magdeburg, Halle, Blankenburg et Thale. © M. Nevermann

Le matériel roulant est de conception simple : sous une apparence moderne, on retrouve une motorisation classique, avec une boîte de vitesses automatique à transmission hydraulique. Le confort est de bon niveau quoique le niveau sonore soit élevé. En revanche, l’infrastructure est dans un état très correct, permettant de circuler à 100 km/h de Magdeburg à Halberstadt, et entre 120 et 140 km/h sur la majorité du parcours entre Halberstadt et Goslar.

De la sorte, train et voiture font quasiment jeu égal entre Magdeburg et Halberstadt : 49 min en train, 53 min en voiture. Même chose mais dans un rapport inversé entre Halberstadt et Goslar, avec 46 min en voiture et 52 min en train.

En gare, la diversité des opérateurs est neutre pour le voyageur : à Magdeburg, la DB vend les billets du HEX opéré par Transdev… et inversement, il est possible d’acheter un billet pour n’importe quelle destination allemande à Halberstadt.

En matière de confort et de service à quai, le voyageur ne perçoit pas de différence majeure par rapport à une autre gare, l’infrastructure restant à DB Netz. Cependant, certains points d’arrêt n’offrent que des prestations minimales et un confort assez précaire.

Le matériel roulant

Le service est assuré par des autorails Alstom Coradia Lint dont 16 exemplaires du type 41 (rame articulée bicaisse de 41 m) et 7 du type 27 (élément monocaisse de 27 m).  Ces engins aptes à 120 km/h ont été mis en service en 2005. Ces autorails sont entretenus dans les ateliers de Halberstadt, siège de l’opérateur HEX, en position centrale. On notera la largeur des Coradia, 2,75 m seulement : 15 cm de moins par exemple que les X73500 français, pourtant plus longs de 1,80 m. En revanche, les Lint 27 sont nettement plus légers, avc 9 tonnes de moins que l'autorail monocaisse français. Une moindre charge à l'essieu - 10,25 t contre 12,5 t - qui évidemment diminue la sollicitation de l'infrastructure et notamment la fréquence de renouvellement du rail.

HEX2

Un tarif de base élevé mais des contreparties

Le billet plein tarif reste élevé, à 26,60 € pour une liaison Magdeburg – Goslar de 117 km, soit 22,3 centimes du km. Il faut aussi intégrer le fait que la fréquence d’utilisation du train est plus importante, et profite ainsi des formules d’abonnement nettement plus avantageuse.

HEX-SNCF

A distance comparable, en France, le plein tarif oscille entre 16 et 18 centimes du km. En revanche, en heures creuses, HEX propose des billets à tarif très attractif : 4,90 € pour un aller-retour de moins de 50 km et 7,90 € au-delà. Un moyen d’attirer du trafic dans les trains de journée, notamment pour le tourisme de randonnée. En outre, les formules d’abonnement sont assez incitatives, au-delà des déplacements domicile-travail, en favorisant l’usage du train en famille le week-end. Enfin, HEX propose des produits spécifiques, comme la liaison directe vers Berlin à 15 € le samedi.

En revanche, le service est tout autre puisque 99 trains desservent Halberstadt chaque jour avec une amplitude exceptionnelle puisque le premier train est à 3h38 et le dernier à 0h38 ! Deux points de comparaison en France, en dehors des grandes conurbations : Angoulême et Montluçon, deux villes d’environ 42 000 habitants. La première dispose de 57 arrêts par jour et la seconde de seulement 22 !

010516_HEXbottemsdorf_patz

Bottemsdorf - 1er mai 2016 - Passage à niveau sur un chemin forestier, protégé par des barrières légères . On remarque que l'emprise a connu une double voie. La voie unique suffit largement pour écouler une desserte à cadence horaire sur la plupart des lignes du réseau.© Ch. Patz

060714_HEXthale_schulze

Thale - 6 juillet 2014 - Ambiance "Allemagne intérieure" avec ce poste d'aiguillages (devenu sans usage) et les signaux mécaniques encore présents sur le réseau, mais ne posant pas de problèmes d'exploitation majeurs. © J.Ch. Schulze

Abellio succèdera à Transdev

Le réseau régional du nord Harz vient - s'il le fallait - tordre le cou à l'argumentaire classique selon lequel seuls les grands axes les plus rentables intéressent les opérateurs privés. Que nenni, puisqu'en Allemagne, pour l'instant, ceux qui vont voulu se lancer dans cette aventure s'y sont cassés les dents. En revanche, l'ouverture du marché régional depuis plus de 20 ans démontre que les opérateurs "alternatifs" savent valoriser les lignes locales à un coût acceptable par la collectivité par leur agilité et leur capacité à s'adapter aux particularités de chaque lot de lignes.

En décembre 2018, le réseau changera d’opérateur. Pour succéder à Transdev, le Land a désigné fin 2015 Abellio, la filiale des chemins de fer hollandais (NS). Transdev était candidat à sa succession et DB Regio était également sur les rangs. Le contrat est conséquent, puisqu’il porte sur 8,6 millions de km-trains sur une durée de 14 ans pour un coût de 1 MM€, soit un coût moyen de 8,30 € du km-train. Abellio devra fournir un nouveau matériel compatible avec une vitesse de 140 km/h, pour améliorer les temps de parcours. Abellio a retenu la dernière version du Coradia Lint 41 d’Alstom, avec l’acquisition de 52 autorails pour un coût de 170 M€, soit 3,27 M€ l’élément. Ces rames seront aptes à 140 km/h, afin de réduire les temps de parcours sur les lignes permettant la pratique de cette vitesse.

Abellio annonce une amélioration du confort à bord, de nouveaux équipements d’information à bord des rames, des prises de courant, des espaces PMR répondant aux dernières normes et l’installation de distributeurs de titres de transports à bord.

Déjà très active en Allemagne, notamment dans les régions centrales, la filiale des NS étend son influence et sa position de leader des opérateurs concurrents de la DB. Après plus de 20 ans d’expérience des appels d’offres, les Landers ont désormais acquis une certaine expérience en matière de transition entre opérateurs.

180585_vapeur-halberstadt

Halberstadt - 18 octobre 1985 - Au temps de la DR et de la vapeur : le plan de voies a été remodelé, les quais raccourcis et on peut mesurer l'ampleur du trafic marchandises liées à l'activité planifiée des industries locales. La vapeur a disparu en 1992 sur ces lignes. (cliché X)