07 janvier 2021

Autriche : un nouvel appel d’offres… préventif ?

En 2016, les chemins de fer autrichiens avaient lancé un appel d’offres portant jusqu’à 300 automotrices régionales, avec une tranche ferme de 21 unités (6 caisses, 104,5 m, 304 places), attribué à Bombardier et son Talent3. Une première option de 25 rames avait été notifiée dans la foulée, dont 6 bicourant pour circuler en Italie sous 3000 V continu. Les problèmes d’homologation de ce matériel amènent les ÖBB à engager de nouvelles procédures.

Talent3OBB

Une rame Talent3 à 6 caisses lors de ses essais. Manifestement, les ÖBB ne semblent pas très satisfaits de la situation car toujours dans l'attente de leur homologation. Pourtant, le produit est quelque peu éprouvé... (cliché ÖBB)

En novembre 2019, un appel d'offres avait été lancé pour des rames de 50, 75 ou 100 m, interopérables, compatibles avec des quais de 380 mm, 550 mm et 760 mm de hauteur, pouvant circuler sous 15 kV 16 2/3 Hz, 25 kV 50 Hz et 3 kV continu. Elles devront pouvoir atteindre 160 km/h et 200 km/h en option. Les rames de 50 m de longueur devront pouvoir circuler sur batteries avec une autonomie de 100 km.

Au début de l'année 2020, une nouvelle procédure avait été lancée pour la fourniture de 100 rames dont 39 en tranche ferme (11 rames de 75 m et 28 rames de 100 m), ces rames aptes à 160 km/h. Ces rames devront pouvoir circuler sous 15 kV et 25 kV en Autriche, en République Tchèque et en Allemagne.

Et une autre procédure a été lancée mi-décembre pour la fourniture de 100 automotrices de 75 et 100 m mi-décembre 2020.

Il s’agit manifestement de procédures préventives afin de ne pas se retrouver en déficit de matériel roulant… et d’une « amicale pression » sur le constructeur pour que soient levés ces problèmes retardant l’autorisation de mise en exploitation des rames. Peut-être aussi le moyen de remettre Siemens dans la course, après les dernières commandes de Desiro au début de l'année ?

Posté par ortferroviaire à 10:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2020

Autriche : 17,5 MM€ d'investissements en 5 ans

Par rapport à la taille du réseau, 6123 km, c'est quand même beaucoup.

Ce programme d'investissements ferroviaires annoncé par le gouvernement autrichien comprend plusieurs volets et mise notamment sur la décarbonation complète de la traction à horizon 2035. Actuellement, un peu plus de 3500 km de lignes sont électrifiées en Autriche. Les ÖBB prévoient d'équiper 500 km supplémentaires d'ici 2030 et misent sur la combinaison de plusieurs solutions techniques pour s'affranchir du gasoil. Outre la solution classique par caténaire, l'exploitant a essayé le Coradia i-Lint à hydrogène et souhaite également développer l'usage d'automotrices à batteries, dans un compromis au cas par cas entre la création de nouvelles infrastructures de traction électriques et une circulation en autonomie... mais sans gasoil.

En outre, le plan intègre l'augmentation de capacité de la S-Bahn de Vienne avec ERTMS, qui pourra accueillir 26 trains par heure et par sens, avec des trains plus longs grâce à l'allongement des quais à 220 m, avec une enveloppe de 1,2 MM€. La modernisation de la signalisation, également avec ERTMS, sur les grands axes, progressera avec l'allocation d'une enveloppe de 1,2 MM€.

Dans cette enveloppe, figurent aussi des opérations déjà bien engagées pour les grands tunnels du Brenner, du Semmering et du Korlam, avec pas moins de 6 MM€. Enfin, 1 MM€ seont consacrés au transport régional, notamment pour supprimer des passages à niveau et améliorer le service en gare.

Posté par ortferroviaire à 13:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 août 2020

Les ÖBB commandent plus de nouveaux Nightjet...

Il y a 2 ans, les ÖBB avaient lancé un appel d'offres pour la fourniture de nouveaux trains de nuit avec des coupons de 7 voitures, destinés prioritairement aux liaisons avec l'Italie, nécessitant de nouvelles normes de sécurité pour la circulation dans les tunnels de grande longueur. Dans un premier temps, 13 rames avaient été commandées, avec un nouveau concept d'aménagement intérieur destiné à améliorer encore l'image de ce service.

Le 11 août dernier, les ÖBB ont annoncé une levée d'option pour 20 rames supplémentaires... en affichant cette fois-ci très officiellement, par la voie de leur président, l'intention de proposer une liaison Paris - Vienne en 2024, à la réception de ces nouvelles rames. Evidemment, à condition d'avoir des sillons de bonne qualité (en temps de parcours et en nombre de jours de disponibilité) entre Paris et Strasbourg...

Posté par ortferroviaire à 09:13 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2020

Autriche : percement du tunnel du Koralm

Long de 33 km, le tunnel du Koralm est le morceau de choix du projet de ligne nouvelle du sud autrichien, sur la section de 130 km reliant Graz à Klagenfurt. Elle procurera à terme un gain de temps considérable puisqu'il ne faudra plus que 45 minutes pour relier ces villes contre au mieux 2h54 en train actuellement... et 2 heures en autocar. Ce projet prévoit également la construction de 12 nouvelles gares sur la nouvelle section afin d'assurer la desserte de l'ensemble du territoire.

Le dernier tour de la roue de coup du tunnelier a été donné le 17 juin 2020, 18 ans après les premières études exploratoires. Le coût de ce tunnel, une fois équipé, atteint 5,4 MM€.

L'autre composante majeure de ce projet, c'est évidemment le tunnel de base du Semmering, afin de réduire le temps de trajet sur la section Vienne - Graz. Long de 27,3 km entre Gloggnitz et Mürzzuschlag, il viendra donc éliminer l'un des points durs du parcours, car outre une vitesse qui chute à 60 km/h du fait de la sinuosité de cette magnifique ligne sommitale, la capacité est un peu obérée par le fait que l'itinéraire du Semmering a conservé les vestiges de la conception originelle de l'exploitation ferroviaire : on y circule en partie à gauche, alors qu'on roule à droite sur le réseau autrichien, qui avait été mis au standard allemand lors de l'annexion en 1938. Le gain de temps sera de 45 minutes.

Pour aller plus loin, nos dossier sur la ligne du Semmering et les grands projets autrichiens.

Posté par ortferroviaire à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 février 2020

Autriche : nouveau désir de Désiro

Entre renouvellement des séries anciennes, rationalisation du parc et développement de l'offre, les ÖBB continuent de commander des automotrices Desiro à Siemens. Après une première tranche de 101 suivie de deux options respectivement de 64 et 24 unités, une quatrième tranche a été notifiée pour 11 rames. Comme la précédente, elle sera équipée ERTMS, tandis que les 165 premières rames le seront par retrofit. Il faut également noter que les tranches 3 et 4, soit 35 rames, sont également prédisposées pour recevoir ultérieurment des batteries afin de pouvoir circuler en mode électrique sans caténaire sur certaines antennes aujourd'hui exploitées en traction Diesel.

160515_1142-667attnang-puchheim

Attnang-Puchheim - 16 mai 2015 - La série 1142 n'est plus de première jeunesse mais fait encore office de solution pour les courtes rames tractées qui sont encore de mise sur une partie du trafic régional, comme ici la correspondance sur l'axe Vienne - Innsbruck pour rejoindre Bad-Ischl et Hallstatt, lieux - très - prisés des touristes (notamment asiatiques et russes). © transportrail

010618_4744-061vienne-hbf1

Vienne - Hauptbahnhof - 1er juin 2018 - Les nouvelles automotrices Desiro ont été l'occasion d'une évolution de la livrée du matériel régional, inspirée des couleurs du Railjet pour la partie inférieure. En revanche, ces rames sont mal commodes en service régional car les voitures d'extrémité ne comprennent qu'une seule porte et une grande partie de l'espace est perdue dans l'une d'elles pour installer 2 toilettes accessibles aux fauteuils roulants. © transportrail

Posté par ortferroviaire à 12:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2019

Vienne : 2 MM€ pour la S-Bahn

Le programme de modernisation de la S-Bahn de Vienne a été adopté. Reste à en formaliser le financement, qui pourrait être pris en charge à 80% par l'Etat.

Importants investissements sur l'infrastructure

Il est destiné à augmenter la capacité du réseau périurbain, notamment dans sa partie centrale. Ainsi, les ÖBB prévoient le renouvellement de la signalisation avec l'installation d'ERTMS niveau 2 sur 13,2 km entre les gares de Meidling et de Florisdorf, incluant l'allongement des quais à 220 m. La capacité de cette section devrait ainsi être portée à 900 trains par jour.

A l'ouest, la section Meidling - Hütteldorf sera elle aussi réaménagée avec la mise à double voie du raccordement avec la ligne de Linz, dans le but d'instaurer une cadence au quart d'heure sur ce maillon, sachant qu'en parallèle, une cadence similaire sera appliquée à une desserte vers la Westbahnhof.

Au sud enfin, la section Meidling - Mödling sera mise à 4 voies sur 11,8 km, pour un coût de 1,2 MM€, incluant la création de 2 gares supplémentaires. Sur cette section, la capacié sera accrue de 12 trains par heure et par sens.

 

Des trains toujours aussi peu adaptés à la zone dense

Ces investissements sur l'infrastructure mériteraient d'être prolongés par une réflexion de fond sur le matériel roulant engagé sur la S-Bahn. Les Talent de première génération avaient été initialement envisagés pour remplacer le matériel ancien et notamment les automotrices série 4020. Peine perdue : elles ont rapidement prouvé leurs limites, mais les ÖBB ont récidivé avec les Desiro, configurés d'abord pour du trafic régional avec une importante capacité assise et un niveau de confort de bon aloi. Certes, les 4020 sont à plancher haut (1200 mm) pour des quais de 760 mm et donc d'accès assez malaisé, mais en revanche, les couloirs sont relativement spacieux. C'est loin d'être le cas des Talent et des Desiro, certes accessibles de plain-pied, mais qui manquent cruellement d'espace à l'intérieur pour les voyages debout sur des courts trajets, et dont les plateformes ne sont guères compatibles avec des échanges rapides.

Ajoutons également l'emploi de rames tractées-poussées de voitures à 2 niveaux, certes courtes (maximum 5 voitures) avec des locomotives de bonnes performances, mais avec une mise en vitesse moyenne (sauf avec une Taurus...) et dont l'intérieur est encore plus aménagé pour les besoins du transport de moyenne distance.

110515_4020-218vienne-mitte

Vienne Mitte - 11 mai 2015 - Plus de la première fraicheur, pas très commodes d'accès avec 2 marches intermédiaires mais les automotrices 4020 sont encore les plus adaptées par la conception de leur intérieur. © transportrail

180515_4024-135vienne-hutteldorf

Vienne Hütteldorf - 18 mai 2015 - Les Talent ont amené l'accès de plain-pied, mais leur configuration n'est absolument pas adaptée aux besoins de la S-Bahn. Sur environ 70 m de long, la rame de 4 caisses ne comprend que 6 portes. © transportrail

010618_4744-509vienne-hauptbahnhof1

Vienne Hauptbahnhof - 1er juin 2018 - Cityjet mais franchement inadapté au service urbain : 3 caisses, près de 70 m de long mais seulement 4 portes et des couloirs relativement exigus. Si les ÖBB sont en train de réussir la relance des trains de nuit, pour la S-Bahn, il va falloir prendre des cours du soir au chapitre Matériel Roulant ! © transportrail

Pour la S-Bahn de Vienne, il faudrait plutôt s'inspirer des automotrices ET425 de la DB, conçues pour la desserte de quais de 760 mm, avec des caisses plus courtes, un peu plus larges, avec 2 portes par face et une configuration intérieure plus équilibrée entre le souci d'une capacité assise relativement conséquente et des espaces de circulation suffisamment spacieux pour les besoins de la zone centrale.

Posté par ortferroviaire à 09:40 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2019

ÖBB, le petit opérateur qui monte...

Vous allez dire qu'on ne se casse pas trop la tête. Mais comme tout est dit dans cet article de l'excellent site Mediarail, nous avons juste à vous le mettre en lien. Juste quand même un petit point à souligner : les trains de nuit transportent 3% des voyageurs longue distance des ÖBB mais génèrent 20% des recettes des grandes lignes... A méditer !

Posté par ortferroviaire à 18:11 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 octobre 2019

Nightjet arrive en Belgique

A partir du mois de janvier, le réseau des trains de nuit autrichiens proposera 2 fois par semaine une relation bitranche Bruxelles - Vienne / Innsbruck. Départ de Bruxelles à 18h04 les lundis et jeudis, avec une arrivée à Vienne 8h27 et Innsbruck à 9h14. Départ de Vienne à 20h38 et d'Innsbruck à 20h44 les dimanches et mercredis pour atteindre Bruxelles à 10h55. Si les horaires côtés autrichiens sont très intéressants sinon excellents, le départ de Bruxelles est aussi hâtive que n'est l'arrivée. La SNCB assurera la traction du train sur son réseau.

Rappelons que l'an dernier, les ÖBB avaient noué un partenariat avec les NS pour prolonger la relation Düsseldorf - Vienne / Innsbruck vers Amsterdam. Les Pays-Bas seront desservis en décembre 2020. Le gouvernement hollandais a même confirmé une contribution de 6,7 M€ sur la période 2021-2024 pour l'exploitation du prolongement de ce train. La périodicité de la desserte d'Amsterdam devrait se situer dans l'ombre de celle de Bruxelles, avec 2 rotations par semaine.

Posté par ortferroviaire à 10:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2019

Autriche : diminuer le trafic routier dans le Tyrol

La Région autrichienne du Tyrol prend des décisions de plus en plus restrictives à l’égard du transport routier de marchandises, sans attendre la livraison du tunnel ferroviaire de base du Brenner, prévue en 2028. Ces dispositions sont jugées excessives par l’Allemagne, mais aussi par la Commission Européenne. Les négociations pour apaiser la situation portent sur une hausse du péage sur la partie allemande du corridor Munich – Vérone et une hausse des taxes sur les carburants sur la partie autrichienne. Cependant, le gouvernement autrichien maintient le cap d’une contrainte forte sur le transport routier pour réduire les nuisances à l’encontre de l’environnement et des populations.

150119_TAURUSsint-jodok_sigmund

Sint Jodok - 15 janvier 2019 - Encadrée par 2 Taurus, cette route roulante emporte 18 camions sur la ligne sommitale du Brenner. D'ici deux ans, un véritable tapis roulant à cadence horaire sera instauré par les ÖBB, dans une stratégie autrichienne de contrainte de plus en plus forte sur le transport routier. © H. Sigmund

En 2018, 2,5 millions de camions ont traversé cette partie de l’Autriche par le réseau autoroutier, soit une hausse de 6,7% par rapport à 2017. Les contraintes sont déjà assez fortes avec un trafic en bloc de 250 à 300 poids-lourds maximum par heure. L’accès à certaines stations-services cassant les prix, hors de l’autoroute à Innsbruck, est désormais interdit aux camions, tous les jours, mais aussi aux véhicules légers le week-end. Les camions tolérés doivent aussi répondre aux normes les plus récentes d’émissions des moteurs (Euro6-d).

En 2021, 20% des camions devraient transiter par les autoroutes ferroviaires. L’offre d’autoroute ferroviaire passera de 200 000 à 450 000 poids-lourds transportés par le rail. La desserte comprend actuellement 18 trains entre Worgl et le Brenner auxquels s’ajoutent 3 trains vers Trento. La nouvelle offre comprendra respectivement 6 et 7 relations supplémentaires sur ces deux destinations, mais aussi 5 nouveaux allers-retours entre Regenburg à Trento, pour aboutir à une cadence horaire dans chaque sens avec une capacité de 1300 camions par jour.

Posté par ortferroviaire à 18:58 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2019

Autriche : pas de matériel chinois pour Westbahn

Pas de chinois finalement !

Nous vous avions déjà relaté la situation de Westbahn, l'opérateur privé autrichien, qui envisageait de vendre ses automotrices Kiss pour renflouer sa dette (83 M€), avec la commande de nouvelles rames, mais dans un système de location afin d'imputer leur coût en frais de fonctionnement et non en investissement. Westbahn va bien vendre ses 17 automotrices de 4 et 6 caisses : elles vont rejoindre les effectifs de la DB sur la liaison Intercity entre Dresde et Rostock.

100515_WB101vienne-westbahnof1

Wien Westbahnhof - 10 mai 2015 - Changement de Kiss en vue pour l'opérateur privé autrichien, qui a peut-être agité le chiffon jaune chinois pour négocier à la baisse les coûts d'acquisition de matériels européens... © transportrail

Le mouvement sera progressif et va entrainer la réduction de moitié de la desserte Westbahn entre Vienne et Salzburg, en abandonnant la cadence à la demi-heure.

Mais point de rames chinoises donc : Stadler fournira 15 nouvelles rames Kiss à Westbahn. La compagnie profite de meilleurs taux d'intérêt pour leur financement et a évidemment pris en considération que le délai de livraison et d'homologation de rames CRRC serait - un peu - plus long.

Reste donc à savoir quelles seront les conséquences de la réduction d'offre entre 2019 et 2021 et du bilan entre la revente du matériel actuel et l'acquisition des nouvelles rames sur la situation économique de Westbahn.

Posté par ortferroviaire à 07:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,