28 juillet 2019

1969-2019 : 50 ans de Mastrou en Vivarais

Dans notre régime d'été, étoffons notre rubrique Culture et Patrimoine...

Après l'arrêt du service régulier en 1968, la renaissance de la ligne Tournon - Lamastre relevait du tour de force d'un groupe d'amateurs qui allait donner naissance à l'un des chemins de fer touristiques les plus connus de France. Durant 40 ans, le Vivarais et son Mastrou ont animé les gorges du Doux avec jusqu'à une centaine de milliers de voyageurs par saison. Mais la fatigue du matériel et de la voie appelaient d'importants investissements que les pionniers ne pouvaient plus couvrir. Le Département est arrivé en renfort dès 2004, comprenant - enfin - l'intérêt du Vivarais, et il fallut se résoudre à changer de braquet avec un nouvel exploitant.

110719_414gorges-du-doux2

Dans les gorges du Doux - 11 juillet 2019 - Le nouveau Vivarais dans son ascension à Lamastre. L'ambiance est quasiment intacte, même avec de nouvelles voitures d'origine suisse, dans l'attente de la restauration des voitures historiques. © transportrail

Relancé d'abord avec des vélorails, l'exploitation de la ligne dut attendre d'importants chantiers : sur la voie évidemment, mais aussi sur le matériel roulant avec la rénovation de deux locomotives à vapeur, la récupération de voitures en Suisse en meilleur état que le parc historique et la création de voitures semi-ouvertes.

Surtout, le nouveau Mastrou dut abandonner Tournon et son dépôt, son tronc commun avec la rive droite du Rhône. Un choix difficile, car la nouvelle tête de ligne à Saint Jean de Muzols est à l'écart de la vallée du Rhône et l'accès n'est pas beaucoup plus facile que dans les petites rues de Tournon. Mais il faut saluer la qualité de la réalisation dans l'esprit des CFD.

Pour le reste, la renaissance du train à vapeur en 2013 a réussi à reconquérir le public, en diversifiant les produits : monter à Lamastre reste un long trajet qui peut rebuter les non-passionnés, surtout avec des enfants, donc les vélorails et les parcours intermédiaires vers Colombier Vieux et Boucieu le Roi élargissent la chalandise pour des demi-journées tout en respectant l'ambiance d'un vrai train touristique autour de la vapeur.

Pour les 50 ans de la naissance du Chemin de fer du Vivarais, transportrail est remonté à Lamastre, 15 ans après notre dernier voyage... pour vous proposer un nouveau dossier. Evidemment, la vapeur, ça ne refroidit pas l'atmosphère étouffante de ces jours de canicule...

Posté par ortferroviaire à 09:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mai 2016

Vivarais : la renaissance continue

L'année 2016 poursuit la renaissance du chemin de fer du Vivarais. Cette année, deux trains à vapeur composés de voitures fermées d'origine bretonne et suisse seront engagés en complément des voitures baladeuses construites pour la réouverture de la ligne. Dès les premiers jours, il fallut engager des trains de 9 voitures pour faire face à une affluence de près de 400 personnes. Le programme de l'année s'annonce riche, avec au minimum un aller-retour par jour, et un pic prévu de 4 allers-retours durant l'été ! 

vivarais-2016

Une Mallet et des vraies voitures historiques : le Vivarais renoue avec ses fondamentaux dès les débuts de la saison 2016 ! (cliché Train de l'Ardèche)

En outre, le Vivarais a récupéré les X2000 et X5000 des Chemins de fer de la Corse, demeurant désormais sans usage. Leur restauration va permettre de retirer du service les autorails Billard, actuellement chargés du service de remonte des voyageurs de l'offre de vélorail. Les Billard passeront eux-même en rénovation, afin de pouvoir revenir sur la ligne après ces opérations. Au passage, le Vivarais étoffe son parc avec des engins plus modernes, témoins d'une époque, même s'ils n'ont pas tout à fait le même charme.

autorails-CFC-vivarais1

Embarquement à bord d'un ferry des autorails corses qui vont connaître une seconde carrière en Ardèche après remise en état. (cliché Train de l'Ardèche)

autorails-CFC-vivarais2

Après avoir été convoyés par bateau puis par camion, les autorails ont enfin retrouvé les rails, avant d'être convoyés vers les ateliers du Vivarais où ils seront restaurés avant de suppléer les Billard. (cliché Train de l'Ardèche).

Posté par ortferroviaire à 15:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2014

Vivarais : incendie à Tournon

Hier soir, un incendie s'est déclaré dans le dépôt des chemins de fer du Vivarais à Tournon. Utilisé pour le stockage de l'ancien matériel remorqué en attente de rénovation, le site avait manifestement été déjà plusieurs fois visité. Le feu aurait pris dans une voiture avant de se propager à au moins trois voitures situées à proximité. L'une d'elles était classée monument historique.

C'est une perte lourde qui montre que la situation du Mastrou reste encore fragile un an après sa renaissance ferroviaire. Le sort des voitures historiques n'est à ce jour pas assuré et les conditions de stockage apparaissent particulièrement précaires pour pouvoir assurer leur pérennité en attendant une renaissance.

Posté par ortferroviaire à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2013

Vivarais : le Mastrou de retour

Le Mastrou résonne à nouveau dans les gorges du Doux. Après cinq ans de fermeture liée à la nécessité de réaliser d'importants travaux sur l'infrastructure, le matériel roulant et un changement d'exploitant, la circulation de l'un des plus connus des trains touristiques français a enfin repris après 13 millions d'euros d'investissement.

Le 2 juillet, le train inaugural a accueilli plus de 500 voyageurs, dont les officiels et invités. Un premier train à vapeur avec la Mallet 403, mise en service en 1903, a pû être mis en ligne pour son centenaire, après la rénovation de cette locomotive grâce au savoir-faire de techniciens venus de Pologne. En outre, 8 voitures panoramiques ouvertes ont été constituées sur la base de châssis récupérés auprès des Chemins de fer Rhétiques. Les autorails Billard récemment rénovés pour le service de retour des vélorails seront aussi engagés.

130704_CFV3Tournon, 13 juillet 2004 - La Mallet 403 devant le dépôt des Chemins de Fer du Vivarais. Toute une ambiance, celle de l'ancien Mastrou : sa nouvelle configuration lui vaudra-t-elle les mêmes faveurs des amateurs ? Puisse la réponse être positive ! © transportrail

Cependant, le départ de Tournon n'est qu'un souvenir : désormais c'est à Saint Jean de Muzols que s'effectue le départ du Mastrou dans des locaux neufs, ayant quand même pris soin de conserver un style ferroviaire. RFF n'a pas souhaité maintenir l'accès du train à vapeur sur la section à trois files de rail de la ligne de rive droite du Rhône.

Posté par ortferroviaire à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2013

Le nouveau Vivarais prêt au départ

Le 2 juillet prochain, le chemin de fer du Vivarais reprendra du service après 6 années d'interruption, liée d'une part au besoin urgent de réaliser d'importants investissements de modernisation des voies et du matériel roulant, de l'arrivée d'un nouvel exploitant (Kléber-Rossillon associé aux Courriers Rhôdaniens) et de la nécessité de construire une nouvelle gare terminale du fait du refus de RFF de voir pérennisée la situation en vigueur depuis la naissance même de la ligne des Chemins de Fer Départementaux, à savoir le troisième rail à la sortie de la gare de Tournon sur la voie 2, banalisée pour les trains à voie métrique de la ligne de Lamastre. Ainsi, l'obstacle aux trains de fret peut être levé... même si on peut douter de l'apparition d'une génération spontanée de trains de marchandises sur la rive droite : rappelons quand même qu'il ne passe que 10 trains par sens entre 6 heures et 21 heures sur cette ligne fantômatique.

Ainsi, c'est à Saint Jean de Muzols qu'est établi le nouveau point de départ du Chemin de Fer du Vivarais. Le train va pouvoir reprendre sa place, sachant qu'aujourd'hui, des vélorails assurent un service touristique avec retour en autorail Billard.

Le 2 juillet, l'inauguration ne sera pas seulement celle des nouvelles installations mais aussi de la restauration de la Mallet 403 de 1903, locomotive emblématique de la ligne, après 3500 heures de travail. On pourra donc à nouveau entendre siffler le train en Ardèche !

Les réservations ouvriront le 20 mai prochain. Qu'on se le dise !

Posté par ortferroviaire à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2011

Vivarais : vers la renaissance ?

L'accord entre le Conseil Général de l'Ardèche et la Société Nouvelle du Chemin de Fer du Vivarais est signé. Cette entreprise a été fondée par les Courriers Rhôdaniens (autocariste local) et Kléber Rossillon (spécialiste de l'exploitation de sites culturels, comme le château de Castelnaud en Dordogne, le château de Langeais en Indre-et-Loire). Treize millions d'euros seront investis pour permettre une première réouverture en 2013 : une nouvelle gare sera construite à Saint-Jean-de-Muzols et des aménagements seront réalisés dans les gares de Boucieu-le-roi et Lamastre. Dans un premier temps, l'exploitation sera réalisée sur la partie basse, jusqu'à Boucieu. L'objectif de la SNCV est d'atteindre 120 000 visiteurs par an, devançant la Baie de Somme et ses 100 000 voyageurs annuels. La dernière année du Vivarais s'était soldée par 50 000 entrants.

Parmi les pistes envisagées, une exploitation nouvelle : le trajet de Tournon à Lamastre durait deux heures, ravissant les amateurs de chemin de fer, mais jugé parfois long pour une clientèle familiale. L'exploitation pourrait donc mieux utiliser le potentiel de la partie basse jusqu'à Boucieu afin de proposer des formules plus courtes.

En revanche, la nouvelle gare de Saint-Jean-de-Muzols semblerait signifier la fin de l'amorce à Tournon : on sait que l'utilisation de la section de la rive droite du Rhône constituait un point de difficulté, notamment avec RFF...

Posté par ortferroviaire à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2010

Vivarais : le retour en 2012 ?

Peut-être un début de solution pour le Chemin de fer du Vivarais. Mis à l'arrêt depuis quatre ans pour cause d'usure de la voie, du matériel roulant, et d'une coulée de boue qui a en partie bousculé la plateforme ferroviaire de ce chemin de fer touristique bien connu, le Mastrou a besoin de fonds pour pouvoir redémarrer. Les dernières informations laissent présager d'une participation du Département de l'Ardèche à hauteur de 4,8 M€ pour la voie et les ouvrages d'arts.  La Région a confirmé un engagement de 1,8 M€ sur ce volet. Le Département sollicite les intercommunalités pour obtenir 3,8 M€ supplémentaires affectés aux gares de la ligne, incluant la construction d'une nouvelle gare à Saint-Jean-de-Muzols du fait du veto de RFF quant à la circulation des trains du Vivarais sur la section commune à trois files de rail... troisième rail que RFF a financé dans le cadre de la rénovation des voies de la rive droite (et pour quel trafic... ?). Pour l'exploitation, les candidatures seront prochainement examinées. De façon prudente, le retour du halètement des locomotives à vapeur dans la vallée du Doux n'est pas espéré avant 2012.

Posté par ortferroviaire à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :