Le 2 juillet prochain, le chemin de fer du Vivarais reprendra du service après 6 années d'interruption, liée d'une part au besoin urgent de réaliser d'importants investissements de modernisation des voies et du matériel roulant, de l'arrivée d'un nouvel exploitant (Kléber-Rossillon associé aux Courriers Rhôdaniens) et de la nécessité de construire une nouvelle gare terminale du fait du refus de RFF de voir pérennisée la situation en vigueur depuis la naissance même de la ligne des Chemins de Fer Départementaux, à savoir le troisième rail à la sortie de la gare de Tournon sur la voie 2, banalisée pour les trains à voie métrique de la ligne de Lamastre. Ainsi, l'obstacle aux trains de fret peut être levé... même si on peut douter de l'apparition d'une génération spontanée de trains de marchandises sur la rive droite : rappelons quand même qu'il ne passe que 10 trains par sens entre 6 heures et 21 heures sur cette ligne fantômatique.

Ainsi, c'est à Saint Jean de Muzols qu'est établi le nouveau point de départ du Chemin de Fer du Vivarais. Le train va pouvoir reprendre sa place, sachant qu'aujourd'hui, des vélorails assurent un service touristique avec retour en autorail Billard.

Le 2 juillet, l'inauguration ne sera pas seulement celle des nouvelles installations mais aussi de la restauration de la Mallet 403 de 1903, locomotive emblématique de la ligne, après 3500 heures de travail. On pourra donc à nouveau entendre siffler le train en Ardèche !

Les réservations ouvriront le 20 mai prochain. Qu'on se le dise !