Peut-être un début de solution pour le Chemin de fer du Vivarais. Mis à l'arrêt depuis quatre ans pour cause d'usure de la voie, du matériel roulant, et d'une coulée de boue qui a en partie bousculé la plateforme ferroviaire de ce chemin de fer touristique bien connu, le Mastrou a besoin de fonds pour pouvoir redémarrer. Les dernières informations laissent présager d'une participation du Département de l'Ardèche à hauteur de 4,8 M€ pour la voie et les ouvrages d'arts.  La Région a confirmé un engagement de 1,8 M€ sur ce volet. Le Département sollicite les intercommunalités pour obtenir 3,8 M€ supplémentaires affectés aux gares de la ligne, incluant la construction d'une nouvelle gare à Saint-Jean-de-Muzols du fait du veto de RFF quant à la circulation des trains du Vivarais sur la section commune à trois files de rail... troisième rail que RFF a financé dans le cadre de la rénovation des voies de la rive droite (et pour quel trafic... ?). Pour l'exploitation, les candidatures seront prochainement examinées. De façon prudente, le retour du halètement des locomotives à vapeur dans la vallée du Doux n'est pas espéré avant 2012.