23 juin 2018

RER bordelais : ne pas attendre de nouvelles LGV

Notre série d'études sur les possibilités de développer des offres de type RER dans les principales métropoles françaises se poursuit avec le cas bordelais, fortement lié à notre dossier sur la ligne du Verdon.

Pour l'instant, l'amélioration de la desserte périurbaine bordelaise est vue au travers du prisme du projet GPSO (Grands Projets du Sud-Ouest) comprenant deux lignes à grande vitesse vers Bordeaux et Dax, en tronc commun à la sortie sud-est de Bordeaux, et des aménagements sur l'infrastructure existante, entre Bordeaux et Saint Médard d'Eyrans dans le cas présent.

Cependant, GPSO recule dans le temps, en raison de son coût élevé et de l'urgence à investir sur le réseau existant pour rattraper le retard accumulé depuis plusieurs décennies en partie à cause de choix politiques fondés sur l'essor du réseau à grande vitesse. Alors que peut-on faire avant ? C'est tout l'enjeu de ce dossier.

Particularité bordelaise, notre proposition amène à envisager une ligne de tramway express sur l'emprise ferroviaire de la ceinture, en somme de reproduire le principe adopté sur la ligne C pour rejoindre Blanquefort. Nous avons également mis à jour le dossier de transporturbain sur les extensions possibles du réseau de tramways bordelais.

Posté par ortferroviaire à 13:17 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2014

Pessac, nouveau terminus pour la ligne du Médoc

Le raccordement dit des Echoppes assurait la liaison directe entre la ligne du Verdon (Bordeaux - Pointe de Grave) via la ceinture bordelaise, et l'axe Paris - Irun, en direction de la frontière espagnole. Déposé de longue date, mais demeurant toujours en friche, il redevient d'actualité, en lien avec le projet du tram-train du Médoc et, plus globalement, l'ensemble de la desserte du nord-ouest de l'agglomération.

En effet, avec la perspective de future branche de la place Ravezies à Blanquefort du tramway bordelais, branché sur la ligne C, la liaison par transport public entre les villes desservies par la ligne du Médoc et le centre de Bordeaux sera bien plus rapidement assurée par la correspondance entre le TER et le tramway à Blanquefort.

Par ailleurs, la desserte ferroviaire bénéficie de plusieurs points de correspondance, notamment avec la gare de Mérignac - Arlac connectée à la ligne A du tramway.

echoppes

Puisque la correspondance à Blanquefort devrait capter l'essentiel du trafic vers le centre de la cité girondine, la Région Aquitaine, RFF et la SNCF se sont penchés sur l'évolution de la desserte TER de la ligne du Verdon, en proposant un nouveau terminus en gare de Pessac : celui-ci proposerait une nouvelle correspondance avec le tramway, cette fois-ci avec la ligne B, qui dessert le domaine universitaire. Pour accéder en gare de Pessac, la restauration du raccordement des Echoppes, sur environ 1500 m, va être engagée pour un coût de 23,8 M€, intégrant la création d'un quai supplémentaire en gare de Pessac.

Ce projet a fait l'objet d'une enquête d'utilité publique, du 12 novembre au 12 décembre dernier, au cours de laquelle il fut notamment évoqué une ancienne requête : la réouverture de la gare de Talence - Médoquine, à la bifurcation des lignes Bordeaux - Irun et Bordeaux - Le Verdon.

La mise en service du raccordement des Echoppes est envisagée pour la fin 2015 et 10 allers-retours sont envisagés entre Macau et Pessac, s'ajoutant aux liaisons Bordeaux - Lesparre / Le Verdon / Pointe de Grave.

Posté par ortferroviaire à 20:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,