14 novembre 2014

Tours : vers un retour des navettes

En décembre 2011, la mise en place du cadencement avait été l'occasion pour la SNCF de supprimer les navettes Tours - Saint Pierre des Corps et Orléans - Les Aubrais. L'accès au centre-ville de Tours se fait depuis en utilisant des TER des axes Orléans - Tours et Bourges - Tours, et quelques navettes résiduelles assurées par des matériels TER, le plus souvent des X73500 de 80 places seulement, un peu juste lorsqu'arrive des TGV en unité multiple.

Si le TGV met Saint Pierre des Corps à 55 minutes de Paris, il faut désormais entre 15 et 20 minutes pour effectuer le trajet final de 2 km jusque sous la verrière de la gare de Tours. 

310813_A325saint-pierre-des-corps

Saint Pierre des Corps - 31 août 2013 - La rapidité du TGV est en partie consommée par la perte de temps créée par la disparition des navettes tourangelles. La rame 325, celle des records de vitesse de 1989 (482,4 km/h) et de 1990 (515,3 km/h), laisse ses voyageurs attendre un TER déjà bien rempli pour rejoindre Tours. © transportrail

Le syndicat CFDT a proposé de réexaminer le plan de voies et d'essayer de recréer un système de navettes en utilisant une voie qui se termine en impasse à moins d'un kilomètre des quais de Saint Pierre des Corps. Sa prolongation impliquerait d'élargir le tablier d'un pont routier et de passer entre les piles du pont de l'autoroute A10.

Cependant, jusqu'en 2011, le fonctionnement des navettes sur les voies existantes était relativement correct et des aménagements avaient été réalisés dans le cadre du CPER 2007-2014 pour améliorer les conditions d'entrée en gare de Tours. Il semblerait donc à privilégier le retour de navettes mais sur les infrastructures existantes. La question est plutôt celle du matériel roulant. Les Z5300 étaient vétustes et ont donc été logiquement réformées, et les matériels TER ne sont pas tous adaptés pour effectuer un échange rapide des voyageurs.

Posté par ortferroviaire à 10:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2011

Tours : comment compenser la suppression des navettes ?

La suppression des navettes Tours - Saint-Pierre-des-Corpsn assurées en Z5300, va générer des désagréments pour les voyageurs des TGV et des Interloire desservant Saint-Pierre. Le report des voyageurs à destination de Tours sur les trains existants, Aqualys, TER Centre venant du val de Loire (Orléans et Blois) et de la tranversale (Nevers, Bourges, Bléré-la-Croix) ne sera pas simple puisque c'est à l'approche de Tours que les trains sont les plus chargés. La SNCF annonce que certaines navettes seront maintenues, mais assurées avec du matériel TER, notamment des X73500 d'une capacité limitée à 80 places.

La position des deux gares tourangelles et la perspective de la mise en service du tramway en 2013 ouvre la porte à de nouvelles réflexions, d'autant plus que le tramway longera le faisceau de la gare de Tours par l'ouest et proposera de ce fait une excellente correspondance avec les trains.

100206_5397tours1

Tours - 10 février 2006 - La navette Tours - Saint Pierre des Corps a de longue date récupéré du matériel de banlieue parisienne en fin de vie. Les Z5300 semblent clore ce chapitre... © transportrail

Un tram-train pour succéder à la navette ?

Ce serait la possibilité "dans le vent", surfant sur la vague du tram-train promu par la SNCF. L'objectif serait de faire de la navette une nouvelle branche du réseau urbain tourangeau, à condition de trouver un matériel roulant au gabarit de 2,40 m comme le réseau urbain (ce n'est pas un problème, c'est prévu dans le marché du Dualis) mais aussi compatible avec une alimentation par le sol (et c'est déjà plus compliqué, et surtout plus coûteux). Le terminus pourrait être implanté juste avant le pont Wilson, ou en rive droite de la Loire, en constituant une nouvelle branche, par exemple sur le boulevard Charles de Gaulle. Cependant, les modalités de la transition du tram au tram-train et le cisaillement de l'ensemble du faisceau d'avant-gare de Tours par une desserte fréquence (10 minutes d'intervalle) ne sont pas sans poser questions de nature à tempérer ce qui semblait être initialement une évidence.

La gare de l'avenue de Grammont

C'est une autre possibilité : créer une gare sur les voies communes aux lignes Tours - Angers - Nantes, Tours - Le Mans et Tours - Châteaudun - Paris pour donner correspondance au futur tramway. Bénéficiaires, les étudiants installés en rive sud du Cher, et les habitants des quartiers sud de Tours ; en revanche, un temps de parcours allongé pour rejoindre le centre-ville et les quartiers historiques, surtout si des diamétralisations étaient engagées entre des TER venant de ces lignes, notamment celle d'Angers, et ceux d'Orléans et de Bourges. Reste que les flux TGV de Saint Pierre des Corps n'auraient toujours pas de solution viable.

Posté par ortferroviaire à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,