01 septembre 2014

Etoile de Sainte Pazanne : les grands travaux commencent

108 M€, c'est le montant des travaux de modernisation des sections Sainte Pazanne - Pornic et Sainte Pazanne - Saint Gilles Croix de Vie. Après une certaine médiatisation de la vétusté - réelle - de ces infrastructures, la Région des Pays de la Loire et RFF ont décidé d'engager rapidement les travaux. Jusqu'au 30 juin 2015, les trains seront remplacés par des autocars au-delà de Sainte Pazanne. 84 km de voie unique, 9 passages à niveau supprimés et 15 automatisés, 130 000 traverses sans compter les tonnes de ballast, le remplacement de certains ouvrages d'art et l'allongement de certains quais. Les deux lignes ne rouvriront que le 5 juillet 2015. En attendant, les voyageurs devront emprunter des autocars. Mais la Région et RFF le confirment : on pourra rouler non plus à 60 km/h mais à 90 km/h dès juillet sur ces deux lignes, et à 140 km/h dès que l'intégralité des travaux sera achevée. Ce relèvement de vitesse procurera un gain de temps de 5 minutes sur Nantes - Pornic (57 min contre 1h02 aujourd'hui) et de 20 minutes vers Saint Gilles (1h35 contre 1h55). Le financement de ces travaux est assuré par la Région (41 M€), RFF (26 M€), l'Etat (27 M€) et le Département de Vendée (12 M€).

Notre dossier sur l'étoile de Sainte Pazanne.

Posté par ortferroviaire à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 avril 2014

Etoile de Sainte Pazanne : la phase 2 financée

84 km de rénovation de voie, d'ouvrages d'arts, la suppression de 9 passages à niveau et l'automatisation de 23, l'adaptation des gares de Saint Hilaire, Saint Gilles Croix de Vie et de Pornic, et un temps de parcours Nantes - Saint Gilles Croix de Vie ramené à 1 heure contre 1h40 actuellement en raison des multiples ralentissements : l'achèvement de la modernisation des lignes du sud nantais coûtera 108,4 M€ financés par la Région (63%), le Département de Vendée (12,7%) et RFF (24,3%).

Les travaux se dérouleront de septembre 2014 à juin 2015. Ils font suite aux débats assez houleux entre la Région, RFF et la SNCF sur l'état de la ligne, le manque de performances et de moyens alors que la Région avait déjà investi sur une première phase de modernisation. En outre, une certaine médiatisation, notamment dans un reportage d'Envoyé Spécial sur France 2, avait contribué à précipiter les décisions, la Région annonçant même qu'elle faisait l'avance de la participation de l'Etat.

On peut donc espérer qu'à l'été 2015, la desserte de l'étoile de Sainte Pazanne retrouve un niveau de performance compatible avec une politique d'incitation à l'usage du train. Mais pour une ligne, combien de temps passé à convaincre, mobiliser, responsabiliser et décider ? Face à l'ampleur du travail à accomplir sur l'ensemble du réseau ferroviaire français, on est tout de même en droit d'être inquiet sur l'avenir de certaines lignes dont la situation devient plus que préoccupante.

Posté par ortferroviaire à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2013

L'étoile de Sainte Pazanne

Nouveau dossier de transportrail sur les lignes régionales, consacré cette fois-ci aux deux lignes du sud nantais en direction de Pornic et de Saint Gilles Croix de Vie. Jadis moribondes et victimes des opérations de transfert sur route, elles ont été soutenues notamment par des associations et ont pû retrouver une desserte ferroviaire régulière. Le potentiel périurbain nantais et la commodité d'accès au littoral constituent deux enjeux, mais les infrastructures nécessitent une modernisation d'ampleur, qui a partiellement débuté mais ne porte pas encore ses fruits. 

Alors que ces deux lignes ont été médiatisées ces dernières semaines, transportrail vous propose sa réflexion.

A vos réactions !

Posté par ortferroviaire à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2011

Nantes - Sainte Pazanne modernisée

Première étape pour la modernisation des lignes Nantes - Pornic et Nantes - Saint-Gilles Croix-de-Vie : le 3 juin dernier a été inaugurée la section Nantes - Sainte-Pazanne, opération du Contrat de Projet Etat-Régions. L'opération comprenait le renouvellement des voies sur 23 km, de la signalisation pour installer un cantonnement automatique (BAPR) à la place du Block Manuel, l'aménagement des passages à niveau, l'allongement et le rehaussement des quais. D'un coût de 51 millions d'euros, l'opération a été financée par la Région (16,4 M€), l'Etat (8 M€), RFF (10 M€) et les Départements de Loire-Atlantique et de Vendée (8,3 M€ chacun).

Ces deux lignes ont été sauvées du démantèlement in extremis : la ligne de Pornic a été rouverte à l'année en 2001. Elles connaissent une nouvelle jeunesse et le trafic a fortement augmenté puisqu'on comptait 230 000 voyageurs annuels en 1998, et un million l'an dernier. La desserte a été récemment étoffée, avec deux allers-retours supplémentaires sur chaque branche, passant l'offre totale de 4 à 6 vers Pornic, et de 7 à 9 vers Saint-Gilles.

Cependant, l'inauguration s'est déroulée dans un climat dégradé par les conditions de transport et la régularité plus que médiocre de ces lignes : 56% des trains de la ligne de Pornic et 66% de ceux de Saint-Gilles ayant circulé sont arrivés avec moins de 5 minutes de retard à leur terminus... contre un objectif de 95%. La cause infrastructures représente les deux-tiers des difficultés : autant dire que les effets de la modernisation seront scrutés à la loupe.

La deuxième étape sera achevée en 2013 : elle consistera en une série de travaux sur la voie au-delà de Sainte-Pazanne afin de fiabiliser l'assise des traverses et des rails et autoriser une circulation à allure normale en levant les restrictions appliquées. Cependant, l'état de l'infrastructure pourrait nécessiter des travaux de plus grande ampleur pour assurer le maintien des performances.

Posté par ortferroviaire à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,