01 juin 2016

La Suisse inaugure le tunnel du Gothard

Avec un an d'avance sur les prévisions initiales, le plus long tunnel du monde - 57 km - a été inauguré aujourd'hui par le Président de la Confédération helvétique, accompagnée de la ministre des transports, et en présence du Président de la République française et de la chancelière allemande. Le Premier ministre italien a semble-t-il fait faux bon en dernière minute. Coût du tunnel : 12,2 MMCHF. 2600 employés ont oeuvré à la construction de ce tunnel pendant 17 ans.

Deux trains spéciaux ont circulé avec les gagnants d'un concours lancé par les CFF pour le premier et les élèves de deux écoles primaires pour le second, qui ont circulé à 250 km/h dans le tunnel.

Le tunnel du Gothard réduira de 40 minutes la durée du trajet Zurich - Milan et pourra accueillir plus de 300 trains de fret par jour (cliché CFF)

Après le tunnel du Lötschberg, le tunnel du Gothard constitue le deuxième grand projet des Nouvelles Liaisons Ferroviaires Alpines. Deux autres chantiers sont toujours en travaux : le tunnel du Ceneri, toujours en Suisse, qui devrait ouvrir en 2020, et le tunnel du Brenner entre Autriche et Italie, prévu à plus longue échéance. La Suisse a donc résolument un temps d'avance, avec ces grands ouvrages, mais aussi avec le déploiement de l'ERTMS de niveau 2. De son côté, l'Allemagne continue, à un rythme plus lent, d'améliorer l'axe stratégique de la vallée du Rhin (voir notre article sur Karlsruhe - Bâle). Les italiens sont encore plus en retrait sur l'adaptation de leur réseau classique, notamment pour assurer un itinéraire capacitaire entre le tunnel du Ceneri et le port de Gênes.

La rencontre entre la ministre des transports suisse et ses homologues alpins a été l'occasion de faire un point sur l'avancement des politiques de report modal. En Suisse, le nombre de camions en transit alpin a reculé de 28% depuis l'engagement du projet NLFA. 69% des marchandises traversant la Suisse passent par la voie ferrée. Tout le monde ne peut pas en dire autant, et la présence du Président français paraissait quelque peu incongrue compte tenu de la politique française en matière de transport... A-t-il seulement entendu le message ?

En outre, Allemagne, Suisse et Italie ont convenu de lancer une nouvelle desserte Milan - Francfort assurée en ETR610. Les CFF ont rappelé pour leur part l'importance des projets Léman 2030 et CEVA pour améliorer la desserte de l'arc lémanique et les connexions vers la France. Or les représentants de la SNCF étaient absents... pour cause de grève.

Aujourd'hui, la Suisse était donc au centre de l'Europe.

Posté par ortferroviaire à 13:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2016

Suisse : le fret progresse encore

Le bilan de l'année 2015 du trafic de marchandises transalpin publié par l'OFT confirme la bonne tenue du fret ferroviaire transalpin. Les mesures prises depuis plus de 15 ans par la Confédération portent leurs fruits et donnent matière à réflexion de l'autre côté du lac Léman...

Ainsi, la part de marché du rail s'élève à 69%, soit le plus fort taux depuis 2001. Le nombre de camions traversant les Alpes a diminué de 2,2 % en 2015 par rapport à 2014 pour s'établir à 1 010 000 poids lourds par an. Les tonnages transportés par la route sont pour leur part en baisse de 3,3 %, soit 12 Mt, c'est à dire le tonnage transporté en 1995.

fret-transalpin-2015

fret-transalpin-2015_2

Le ferroviaire continue d'attirer les chargeurs : le tonnage transporté progresse de 3,3 %, atteignant 27,3 Mt. Les services d'autoroutes ferroviaires passent le cap du million de tonne de marchandises convoyées par ce biais.

Ces résultats sont permis par l'augmentation des échanges industriels entre l'Italie et l'Allemagne et par l'amélioration de la qualité de la production ferroviaire au travers de la performance des sillons et de la régularité des circulations. C'est aussi la démonstration de l'efficacité des mesures restrictives à l'égard du trafic routier, que ce soit la RPLP (équivalent de la défunte écotaxe française) ou l'interdiction du trafic routier la nuit et le dimanche. Les flux sembent avoir été peu sensibles à la hausse du franc suisse et à la baisse du prix des carburants consécutive à l'effondrement du baril de pétrole.

De ce fait, l'OFT ne manifeste que peu d'inquiétudes sur le résultat de la votation en faveur d'un nouveau tunnel routier sous le Gothard afin d'éliminer le dernier tronçon à 2 x 1 voies, d'autant que l'ouverture du tunnel ferroviaire en juin prochain entraînera une hausse de la RPLP pour les camions les plus anciens, la fin de la remise de 10% accordée aux camions munis d'un moteur Euro6 et surtout un prix d'appel sur les sillons via le Gothard jusqu'en 2021.

Enfin, l'OFT et les CFF étudient une nouvelle infrastructure entre Aarau et Zurich pour autoriser le renforcement de la desserte RER et préserver une capacité importante pour le fret. La saturation de l'axe actuel avait suscité le lancement d'études pour une nouvelle infrastructure. Le tracé initial sous le Chestenberg a été finalement écarté au profit d'un itinéraire plus direct sous la Reuss, comprenant un tunnel de 30 km raccourcissant le trajet entre Bâle, Olten et Zurich.

Posté par ortferroviaire à 14:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2016

Suisse : résultats contrastés pour les votations

Douche écossaise ! Les deux premières votations sur le doublement du tunnel routier du Gothard, fortement soutenu par le lobby automobile, avaient échoué en 1994 et 2004. La troisième a donné le résultat inverse. Une votation d’autant moins compréhensible que le tunnel ferroviaire de base ouvrira en juin prochain, procurant une capacité de 290 trains de marchandises par jour, soit une capacité de 50 millions de tonnes de marchandises potentiellement transportables alors que le flux total actuel tous modes confondus à travers les Alpes plafonne à 38,5 millions de tonnes.

Les opposants au second tunnel routier avaient aussi mis en avant la capacité à abaisser le quota de camions autorisés à transiter par les Alpes, soutenant un seuil de 650 000 tonnes par an contre un million actuellement. Les partisans du projet soulignaient la nécessité de conserver un axe routier pendant les travaux de mise aux normes du tunnel existant, à 2 fois une voie dans un seul tube, mis en service en 1980.

Bref, une votation empreinte d’une certaine démagogie routière qui nous rappelle que si la Suisse est le réseau ferroviaire de référence au plan mondial, les défenseurs du trafic routier sont aussi très puissants…

Néanmoins, l’honneur est sauf puisque cinq ans après le rejet du Transrun, le projet Mobilité 2030, approuvé à plus de 80%, valide le projet de liaison rapide entre La Chaux de Fonds et Neuchâtel, dans un cadre élargi destiné à rapprocher le Jura suisse de Neuchâtel. Mobilité 2030 est probablement passé grâce à l’intégration du contournement routier du Locle et de La Chaux de Fonds réclamé de longue date par le haut du canton. A horizon 2030, Neuchâtel et La Chaux de Fonds devraient bénéficier d’une liaison en 14 minutes à raison d’un train toutes les 15 minutes.

Le financement de Mobilité 2030 sera assuré d’abord par le canton, qui fera l’avance des 1,9 MMCHF, avant le remboursement partiel par la confédération puisque l’objectif est d’obtenir des crédits du FAIF (pour les projets ferroviaires totalisant 900 MCHF) et du FORTA (pour les routes à hauteur de 1 MMCHF). Cependant, il faudra attendre 2019 et une ultime validation, déterminante, des instances fédérales, faute de quoi le projet retournera à la case départ.

Posté par ortferroviaire à 22:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 janvier 2016

Suisse : un tunnel en essai, un autre percé

Les essais en vue de la mise en service du tunnel du Gothard se poursuivent et ce sont désormais de quasi vrais trains qui sont engagés depuis samedi dans le tunnel : deux wagons avec des camions assurent des navettes qui monteront en puissance à la fois en nombre de circulations (3500 sont prévues d"ici juin) et en consistance (longueur et masse des convois). Le plus long tunnel ferroviaire du monde ouvrira le 1er juin prochain, précédant un week-end de festivités les 4 et 5 juin.

En outre, le tunnel du Ceneri, d'une longueur de 15,7 km, a été percé ce week-end. Sa mise en service est prévue en 2021. De quoi amplifier le captage du trafic entre l'Italie, l'Allemagne, le Bénélux et les ports de la mer du Nord en évitant la France...

Posté par ortferroviaire à 17:43 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 novembre 2015

Suisse : début des essais sous le Gothard

Depuis la mi-octobre, les premiers essais de circulation dans le nouveau tunnel du Saint Gothard ont débuté avec l'équipement en ERTMS de niveau 2 et la liaison GSM-R. Les CFF souhaitent tester le tunnel jusqu'à une vitesse de 275 km/h, soit 250 km/h (vitesse maximale d'exploitation) + 10%. Dans un premier temps, ce sont des trains type fret qui sont engagés pour ces essais. Dans le courant de l'hiver, les CFF pourront utiliser la rame d'essais ICE S de la DB pour circuler à haute vitesse dans le tunnel. Au total, 5000 tests doivent être effectués d'ici le 1er juin 2016, date d'ouverture commerciale du plus long tunnel ferroviaire du monde.

gothard

Jonction de secours entre les deux tubes du tunnel de base du Saint Gothard, vu le 31 août 2015. (médiathèque CFF)

Posté par ortferroviaire à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juin 2015

Saint-Gothard : rendez-vous dans un an

C'est dans un an que le plus grand tunnel du monde - du moins pour l'instant - sera mis en service, et avec un an d'avance sur les dernières projections. Le tunnel du Saint-Gothard sera inauguré au cours de festivités du 1er au 4 juin 2016 qui s'annoncent aussi grandioses que le percement d'un ouvrage de 57 km. Il facilitera les liaisons nord-sud entre la Suisse et l'Italie : dans le domaine du transport de voyageurs, il bénéficiera aux liaisons entre Zurich et Milan dont les trains pourront circuler à 250 km/h dès la mise en exploitation commerciale du tunnel le 11 décembre 2016. Lorsque le tunnel du Ceneri sera ouvert, en 2020, les deux métropoles ne seront plus qu'à 3 heures l'une de l'autre, soit un gain d'une heure par rapport à l'actuel horaire.

Pour le fret, cette seconde nouvelle liaison ferroviaire alpine complètera l'axe du Lotschberg sur les liaisons Allemagne - Suisse - Italie, cette fois avec un tunnel entièrement à double voie : les deux tubes du Lotschberg ne sont équipés que sur 15 des 34 km du tunnel

gothard

Posté par ortferroviaire à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mars 2015

Suisse : étape décisive pour le Céneri

Dans la continuité du tunnel du Saint Gothard, la Nouvelle Liaison Ferroviaire Alpine comprend un second ouvrage plus modeste, de 15,4 km seulement contre 57 km pour le premier, sous le massif du Ceneri pour rejoindre l'Italie. Hier à midi pile, le premier tube a été percé avec une précision toute helvétique puisque l'écart n'était que de 2 cm en horizontal et 1 cm en vertical. Le second tube doit être achevé à la fin du mois. L'objectif est de pouvoir rapidement engager l'habillage du tunnel et surtout son équipement ferroviaire pour une mise en service en décembre 2019, soit 3 ans après la mise en service du Gothard qui aura lieu en décembre 2016.

Par ces tunnels, la Suisse renforce l'efficacité des liaisons transalpines nord-sud entre l'Italie et la Vallée du Rhin, mettant en marge les itinéraires par la France, ce qui ne manque pas de poser question alors même que les gouvernements français et italiens érigent au rang de priorité européenne le Lyon - Turin.

Posté par ortferroviaire à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 novembre 2014

Tunnel du Gothard : les voies sont posées

Le 31 octobre dernier, la pose des voies dans le plus long tunnel du monde actuellement en construction a été achevée. Les 57 km du tunnel bitube du Gothard. Travaillant 24 heures sur 24, pas moins de 125 techniciens spécialistes de la voie ont posé les rails avec une précision de l'ordre du demi-millimètre sur la dalle de béton qui constitue la superstructure de la voie.

L'objectif est de pouvoir procéder aux premières circulations d'essai le 1er octobre 2015 afin de le livrer aux CFF le 2 juin 2016, avec la perspective d'une ouverture commerciale en décembre 2016, toujours avec un an d'avance sur les prévisions.

De la sorte, la Suisse amplifie l'attractivité des itinéraires ferroviaires la traversant pour les échanges de marchandises entre l'Italie et la vallée du Rhin... ce qui mécaniquement met un peu plus en difficulté le projet du Lyon - Turin, pourtant ardemment défendu par les Etats français et italiens, et confirme un peu plus encore la pertinence des cours de géographie sur la "banane bleue".

Posté par ortferroviaire à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2011

Suisse : le tunnel du Saint Gothard aura un an d'avance

Après le succès du percement du Lotschesberg, l'Office Fédéral des Transports informe que les 57 km du tunnel du Gothard seront mis en service avec une année d'avance. Le tube est a été terminé en 2010, après 17 ans de travaux, tandis que le tube ouest a été percé en mars 2011. C'est donc fin 2016 que le tunnel sera mis en service, avec une capacité de 7 trains par heure et par sens, mais qui pourra être pleinement utilisé quand les voies d'accès auront été aménagées pour augmenter leur capacité. La décision finale sur le service mis en oeuvre lors de l'ouverture sera connue fin 2014.

On pourrait peut être demander l'appui de la Suisse pour le Lyon - Turin ?

Posté par ortferroviaire à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 mars 2011

Le Saint Gothard percé

Si la percée alpine franco-italienne n'en finit pas de faire du surplace, les percées suisses, elles, progressent à bon rythme, ce qui explique en partie la chute du trafic sur l'itinéraire français reliant les ports du Bénélux à l'Italie, au profit de l'itinéraire par l'Allemagne et la Suisse.

Le 23 mars dernier, le tunnel du Saint-Gothard a fait un nouveau pas de géant : cinq mois après l'achèvement de la galerie est, la galerie ouest est achevée. Désormais, les deux tunnels à voie unique, d'une longueur de 57 km chacun, sont entièrement excavés. Le gros oeuvre du plus long tunnel du monde est ainsi achevé. C'est la fin de 15 années de travaux de génie civil. Place maintenant aux travaux d'infrastructures ferroviaires, prévus jusqu'en mai 2016, date à laquelle le nouvel ouvrage devrait être livré.

Le tunnel du Lotschberg, long de 34,6 km et mis en service en mai 2007, est l'autre NLFA - nouvelle ligne ferroviaire alpine - décidée en 1992 et financée par une redevance sur les poids lourds d'une part et une taxe sur les huiles minérales d'autre part. La ligne  fonctionne quant à elle à plein régime compte tenu de la situation actuelle marquée par une longue section à voie unique de 21 km dans cet ouvrage. Il est équipé en signalisation ETCS de niveau 2, avec signalisation en cabine, et parcourable jusqu'à 250 km/h, plaçant la compagnie du Bern - Lotschberg - Simplon parmi les plus avancées en la matière en Europe.

En 2011, le BLS fait passer, deux sens cumulés, 30 Intercity CFF tracés à 200 km/h et 12 Cisalpino (hors système) circulant à 250 km/h, et jusqu'à 80 trains de marchandises à 100 km/h, tractés par le BLS. La ligne de faîte reste très utilisée, avec jusqu'à 180 trains du ferroutage, 40 de marchandises et 37 trains régionaux BLS : elle fête ce 31 mars le centième anniverse de sa percée !

Autant dire que la Suisse se dote des outils lui permettant de mener activement une politique de report modal. Et en France ?

Posté par ortferroviaire à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,