03 juin 2019

Grand Est : accord avec le Bade-Wurtemberg

Et de trois ! En une année, la Région Grand Est a noué des accords avec les trois Lander voisins pour le développement de liaisons ferroviaires régionales franco-allemandes avec la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et désormais avec le Bade-Wurtemberg.

Le protocole prévoit à horizon 2024 la mise en oeuvre de dessertes Strasbourg - Lauterbourg - Wörth plus consistantes et surtout toute l'année : actuellement entre 3 et 4 allers-retours par jour circulent du printemps au milieu de l'automne. La liaison existante entre Strasbourg et Offenburg sera densifiée pour passer à la demi-heure. Enfin, la desserte Mulhouse - Müllheim, qui ne compte aujourd'hui que 7 allers-retours (dont un prolongé à Freiburg im Breisgau), sera cadencée à l'heure. Il est même question de l'intégrer au RER de Freiburg.

En revanche, pas un mot sur la liaison Colmar - Freiburg : la Région n'est pour le coup pas totalement alignée avec son voisin allemand, ni même avec l'Etat français : le Préfet de Région suit avec intérêt ce dossier qui pourrait faire partie des compensations politiques à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Néanmoins, avec 12 à 13 000 véhicules par jour sur le pont franchissant le Rhin, il y a probablement un marché à capter pour le train. Ceci dit, la Région Grand Est a déjà fort à faire avec les lignes existantes et on peut comprendre qu'elle ne place pas ce dossier au même niveau d'importance que la consolidation des lignes existantes.


25 septembre 2012

Mulhouse - Freiburg : la réouverture

La ligne Mulhouse - Freiburg va renaître le 9 décembre prochain après 29 ans sans service voyageurs. La desserte comprendra 7 allers-retours entre Mulhouse et Mulheim dont un seul sera prolongé à Freiburg. Pour les autres relations, des correspondances seront proposées. Une seconde liaison directe sera offerte le week-end. En août 2013, la ligne devrait être empruntée par les TGV Rhin-Rhône effectuant la liaison entre l'Allemagne et la vallée du Rhône.

Au-delà des dessertes régionales, l'ouverture aux liaisons à grande vitesse permettraient par exemple de proposer des liaisons via Freiburg, en complément de liaisons via Strasbourg, franchissant la frontière après rebroussement dans la capitale alsacienne. La question de l'équilibre entre les deux branches sera d'ailleurs un sujet intéressant compte tenu de l'intérêt évident à placer sur une même ligne des villes comme Cologne, Francfort, Karlsruhe, Strasbourg et, à l'autre bout de l'axe, la Bourgogne et la vallée du Rhône.

Posté par ortferroviaire à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :