25 juillet 2013

Moulins - Lozanne : modernisation en vue

La ligne Moulins - Lozanne constitue en quelque sorte un "itinéraire bis" entre l'axe du Bourbonnais Paris - Clermont Ferrand et l'axe Paris - Lyon - Marseille. Avec un profil plus facile que l'axe via Roanne et Tarare, elle connut un trafic de marchandises important, du moins jusqu'à l'électrification de l'axe Paris - Lyon survenu en 1954.

Dans les années 1990, la ligne a souffert d'une érosion de son trafic, aussi bien de fret que de voyageurs, motivant dans un plan d'économies la mise à voie unique de la section de 62 km entre Lamure sur Azergues et Paray le Monial, constituant le plus long intervalle entre deux points de croisements du réseau français.

moulins-lyonEtat de la signalisation sur l'étoile de Paray : block manuel et rouge, BAPR en vert, BAL en bleu, TVM sur LGV en orange. (document RFF)

Néanmoins, en 2005, la création d'un aller-retour Lyon - Tours, mis en oeuvre par les Régions Rhône-Alpes, Bourgogne et Centre, tracé via Paray le Monial, ainsi que la reprise de l'aller-retour Lyon - Orléans, lui aussi dévié par cet axe (il était auparavant tracé via Roanne), a permis de redonner un peu d'allant à cet axe, même si ce dernier a été limité à Nevers en 2012. Cependant, la dégradation de l'infrastructure a conduit RFF à appliquer des ralentissements, parfois sévères, puisque s'abaissant jusqu'à 40 km/h pour une infrastructure potentiellement apte à 110 km/h.

230805_4689paray-le-monial1Paray le Monial, 23 août 2005 - L'étoile de Paray le Monial rayonne vers Lyon, Moulins et Montchanin. En 2005, les X73500 faisaient encore figure de "jeunes débutants" commençant à menacer le pré carré des bien connus X4630. © transportrail

Dans un premier temps, en 2012, RFF a procédé au remplacement de nombreuses traverses entre Paray le Monial et Gilly sur Loire pour assurer la voie sur la section Moulins - Paray, et notamment pour l'approvisionnement des usines sidérurgiques de Digoin.

A l'été 2014, RFF programme une opération de rénovation de l'infrastructure entre Paray le Monial et Chauffailles durant l'été, intégrant également la création d'un nouvel évitement de sorte à redonner de la souplesse d'exploitation à la section Paray - Lozanne, donnant accès à Lyon. Cette rénovation permettra de restaurer les performances de la ligne et ainsi de gagner 15 minutes sur le parcours Lyon - Paray, mais uniquement sur le versant bourguignon. Côté Rhône-Alpes, les travaux concernent le confortement de remblais et la maintenance courante, ne prévoyant pas encore la levée de tous les ralentissements à 40 et 60 km/h.

Entre Paray le Monial et Moulins, deux solutions sont étudiées. La première consiste en le maintien de la double voie. L'alternative mettrait en voie unique la section Digoin - Gilly sur Loire, la section Gilly - Moulins étant elle déjà à voie unique. La gare de Gilly assurerait la fonction de croisement des circulations : il y aurait alors 3 croisements entre Paray et Moulins (Montbeugny, Dompierre et Gilly). La modernisation intègrerait le remplacement du Block Manuel par du BAPR.

260713_81565gilly-sur-loire1Gilly sur Loire - 26 juillet 2013 - Un B81500 bourguignon franchit le viaduc sur la Loire en direction de Moulins. Le tablier du viaduc, datant de 1856, sera remplacé en 2018. © transportrail

L'axe Lyon - Paray - Moulins pourrait alors retrouver de l'allant pour améliorer cette liaison complémentaire à la ligne via Roanne. Néanmoins, le choix de la Région Rhône-Alpes d'une politique d'arrêt omnibus sur toutes les circulations entre Lyon et Paray le Monial ne facilite pas l'attractivité de la ligne : le TER Lyon - Tours quitte par exemple Lyon Part Dieu à 12h08 et n'atteint Moulins qu'à 14h55 après 11 arrêts intermédiaires. Le voyageur de bout en bout doit encore être patient, puisque 12 arrêts intermédiaires l'attendent encore avant l'arrivée à Tours à 18h01, dont 11 minutes d'arrêt à Moulins.

Sa modernisation serait aussi potentiellement à mettre au profit de la relation Clermont Ferrand - Dijon, même si, dans ce cas, la desserte squelettique rend le passage par Nevers plus intéressant et pas forcément beaucoup plus long...

Posté par ortferroviaire à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,