05 décembre 2020

Portugal : un investissement massif pour le ferroviaire

A l'échelle du pays, c'est beaucoup : 10,5 MM€ d'investissements supplémentaires sur 10 ans, dans le cadre de la relance de l'économie après la crise sanitaire. Le chemin de fer au Portugal, ce sont 3621 km de lignes, dont 2546 km exploités. Plus de la moitié est à voie unique (1639 km). Un tiers du réseau est électrifié (1351 km). Voici quelques chiffres.

Le plan adopté par le gouvernement comporte une tête d'affiche : la réalisation d'une ligne à grande vitesse entre Lisbonne et Porto, évaluée à 4,5 MM€, en commençant au sud de Porto. Elle serait établie dans un premier temps à écartement ibérique et apte à 250 km/h, en attendant l'achèvement complet de la ligne nouvelle qui passerait ensuite à l'écartement européen avec une vitesse portée à 300 km/h afin d'atteindre l'objectif d'une liaison Lisbonne - Porto en 1h15.

260514_ALFA4003lisbonne-oriente1

Lisbonne Oriente - 26 mai 2014 - Une rame pendulaire ALFA arrivant de Porto dans la nouvelle grande gare de la capitale du Portugal, les trains continuant vers le terminus de Santa Apolonia. Aptes à 250 km/h, ces rames pourraient profiter des futurs aménagements, en attendant la conversion à la voie normale et l'arrivée d'un matériel à grande vitesse. Il faudra donc aussi probablement adapter l'infrastructure pour le double écartement afin de maintenir la desserte des gares existantes. © transportrail

280514_3418+3422porto-sao-bento1

Porto Saõ Bento - 28 mai 2014 - Accueillant un trafic régional assez consistant, la petite gare au centre de Porto est ici occupée par 2 automotrices série 3400 constituant le matériel le plus moderne. En descendant du train, il faut admirer la décoration du hall de la gare, de toute beauté ! © transportrail

La ligne nouvelle pourrait ensuite être prolongée de Porto à Vigo en passant par Braga, pour une liaison Porto - Vigo en une heure et assurer la jonction avec le réseau à grande vitesse espagnol.

Le plan comprend également un important chapitre relatif à l'électrification du réseau, avec une enveloppe de 740 M€. Vient ensuite l'amélioration des dessertes de banlieue autour de Lisbonne et de Porto, avec un budget de 290 M€, sujet qu'on devrait en partie retrouver dans les 270 M€ fléchés vers ERTMS pour moderniser la signalisation. Enfin, 200 M€ seront alloués à l'amélioration de l'intermodalité fer - mer.

De nouvelles infrastructures sont également prévues avec notamment une ligne de 36 km pour la vallée de Sousa, au nord-est de Porto, estimée entre 200 et 300 M€, et pas moins de 750 M€ seraient consacrés à l'amélioration du maillage du réseau, notamment vers l'Espagne, pour développer le transport de marchandises et prolonger les investissements dans les ports.

Il est aussi prévu d'engager 1,7 MM€ pour le renouvellement du matériel roulant, incluant les 12 rames à grande vitesse prévues en 2029 et une option de 14. Ce budget couvre également le renouvellement des rames de la ligne de Cascais déjà évoqué par transportrail, et une prévision de 55 automotrices en lien avec les électrifications envisagées.

Posté par ortferroviaire à 19:07 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,