27 mai 2009

Puy de Dôme : une crémaillère sur un volcan

La construction d'une nouvelle voie ferrée qui n'est pas conçue pour la grande vitesse est un événement rarissime en France. En Auvergne qui plus est, alors même qu'on s'est focalisé ces derniers mois sur deux lignes à très faible trafic dont la fermeture a beaucoup fait couler d'encre dans le monde ferroviaire. Et quand ladite ligne de chemin de fer vient mordre sur le domaine de l'automobile, certains courent chercher leurs sels dans la pharmacie.

Pourtant, le Département du Puy de Dôme a engagé la (re)construction de la ligne de chemin de fer du Puy de Dôme. Longue de 5300 m, elle sera dotée d'une crémaillère. Le groupe SNC-Lavalin a remporté en 2008 la délégation de service public pour construire, exploiter et entretenir la ligne pendant 35 ans. La Caisse des Dépôts vient de rejoindre le capital de l'entrprise TC Dôme, désormais détenue à 51% par SNC-Lavalin et 49% par la CDC.

Le projet représente un investissement de 76 M€ répartis ainsi : 30 M€ pour le Département, 12 M€ pour le FEDER, 6 M€ pour la Région, 6 M€ pour l'agglomération clermontoise, 5 millions pour l'Etat et 17 M€ pour le délégataire SNC-Lavalin.

Le matériel retenu est issu de la gamme GTW de Stadler, avec deux voitures à voie métrique encadrant le truck moteur central. En principe, la mise en service est prévue en 2012 avec une desserte toutes les 20 à 30 minutes toute l'année, avec un tarif de base de 8,40 euros.

Posté par ortferroviaire à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,