23 mai 2015

Frasne - Vallorbe : le tunnel a 100 ans

Du 14 au 17 mai 2015 ont eu lieu les festivités franco-suisses célébrant le centième anniversaire du tunnel du Mont d'Or reliant Frasne (France) à Vallorbe (Suisse). En point d'orgue, des discours officiels, de la Région Franche-Comté et du Canton de Vaud, mais aussi des échanges scolaires et des visites du tunnel par plus de 850 écoliers assuré avec des autorails préservés par des associations, notamment l'X4039 bien connu de l'ABFC et l'X4395. Pour les amateurs, une exposition de matériel roulant, avec la rame TEE quadricourant des CFF et la rame TGV du record du monde de vitesse de 2007.

21002 + 16514_Vallorbe

 

Vallorbe au début des années 1970, probablement pour une manifestation ferroviaire franco-suisse vue la décoration sur l'abri de quai et le monde sur les bords de voie. La CC21002 en livrée d'origine expose une rame Grand Confort qui n'a jamais roulé sur le Sud-Est, tandis que la BB16512 semble prendre en charge une composition plus régulière. (cliché X)

Frasne RAe + TGV orange

 

Frasne dans les années 1990 - La rame TEE a été déclassée mais conserve son logo, la robe grise a succédé au rouge et crème, et elle se contente d'assurer la correspondance sur le TGV Paris - Lausanne à destination de Pontarlier et Neuchâtel. (cliché X)

IMG_0716

 Vallorbe - 16 mai 2015 - Retour à la livrée d'origine pour cette rame TEE suisse remarquablement préservée dans son jus des années 1960. Elle faisait l'attraction de l'exposition du centenaire de la ligne (cliché D. Gamard)

Longue de 145 km, la ligne de Dijon à Vallorbe a été constituée  de plusieurs concessions jusqu'à Dole puis Salins et enfin jusqu'aux Verrières, le 19 juin 1857, mais la ligne ne fut déclarée d'utilité publique côté français que le 20 janvier 1910. Etablie à voie unique de façon perpendiculaire au massif du Jura, la ligne a été mise en service en mai 1915, durant la première guerre mondiale, après l'achèvement du tunnel du Mont d'or. De Dole à Frasne, la ligne comprend plusieurs sections en rampe de 20 pour mille, qui en font un terrain d'essai de choix pour les nouveaux matériels appelés à circuler sur le réseau français. A Frasne, naît l'embranchement de Pontarlier, qui se prolonge ensuite côté Suisse pour redescendre sur Neuchâtel. La branche de Vallorbe permet ensuite de rejoindre Lausanne. Les rampes varient de 13 à 15 pour mille. Le tunnel du Mont d'Or, long de 6098 m, est en rampe continue de 13 pour mille. Quoique montagnarde, la section Frasne - Vallorbe admet tout de même une vitesse maximale de 140 km/h pour les automoteurs et les TGV et même 160 km/h sur 4 km entre Labergement Sainte Marie et Vaux-et-Chantegrue. Les temps de parcours, principalement pour les TGV Paris - Lausanne, ont été abaissés de 15 min grâce à 37,1 M€ d'investissements financés par la France et la Suisse pour renforcer l'infrastructure et l'alimentation électrique de la section Frasne - Vallorbe.

 

Posté par ortferroviaire à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,