09 juillet 2020

Euskotren : une nouvelle gare à Hendaye

C'était un confetti des plus étriqués pour ses 700 000 voyageurs annuels. La nouvelle gare de Hendaye du réseau à voie métrique Euskotren a été mise en service le 30 juin dernier. Désormais, les voyageurs sont accueillis dans un bâtiment de 200 m² (contre 84 auparavant) les trains bénéficient de 2 voies, préparant l'extension de la cadence au quart d'heure jusqu'au terminus français (elle s'arrête aujourd'hui à Irun-Colon). Le nouveau quai est aussi plus large (4 m) afin d'améliorer les échanges de voyageurs. Pour ces aménagements, la SNCF a libéré une partie du foncier de la cour des marchandises.

nouvelle-gare-hendaye-euskotren1

nouvelle-gare-hendaye-euskotren2

A la veille de la mise en service, dernières répétitions et vérifications dans la nouvelle gare plus spacieuses. Le quai a gagné plus d'un mètre de largeur quand même et la deuxième voie autorisera la cadence au quart d'heure. (clichés gouvernement du Pays Basque)

El Topo reste le moyen le plus efficace de se déplacer dans ce secteur... mais il faut que les correspondances avec les trains régionaux côté français s'améliorent, en attendant aussi l'interopérabilité sur le grand réseau avec un RER de Bayonne à San Sebastian...

Posté par ortferroviaire à 20:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juin 2020

San Sebastian : un tunnel pour la taupe

La Taupe, en espagnol El Topo. C'est le surnom donné au chemin de fer à voie métrique reliant Hendaye à San Sebastian, en raison des nombreux tunnels... et leur nombre augmente encore car, au début des années 2010, une partie du tracé avait déjà été mis en tunnel. Cette fois-ci, l'objectif est plus ambitieux car il ouvre la voie à un important projet d'urbanisme. Les trains pour Lasarte doivent rebrousser dans la gare d'Amara. La création d'un tunnel de 4200 m, comprenant 3 gares souterraines (Bentaberri, Centro et d'Easo, sous l'actuelle gare d'Amara), a été engagée pour supprimer ce rebroussement et accélérer les liaisons de part et d'autre de l'agglomération, renforçant son rôle urbain, le Metro Donostia.

Trazado-metro-donostialdea

L'excavation de la première section du tunnel, longue de 2140 m entre Lugaritz et Miraconcha, a été achevée le 20 mai dernier. La seconde section, entre Miraconcha et Easo, est percée aux deux tiers. La gare d'Easo, qui remplacera celle d'Amara, a été percée en janvier dernier. Celle de Bentarrabi a été achevée en mars 2019. Celle de Centro sera réalisée avec la jonction des deux tunnels.

010716_925donostia1

San Sebastian Amara - 1er juiller 2016 - Les UT900 à voie métrique constituent le matériel le plus moderne d'Euskotren : il est assez nettement typé pour les services urbains avec 12 portes sur 4 voitures, pour des échanges rapides. Cet espace va être reconverti pour créer un nouvel ensemble urbain, les trains étant reportés dans le tunnel. © transportrail

Ce tunnel en forme de fer à cheval vient furtivement passer sous la mer, plus exactement sous La Concha, cette plage en demi-lune de la baie de San Sebastian, qui en fait une de ses renommées. Le projet prévoit une cadence soutenue, toutes les 7 min 30 sur le tronc commun, intégrant la desserte au quart d'heure jusqu'à Hendaye, d'où les travaux d'agrandissement de la gare Euskotren, déjà aujourd'hui trop étriquée.

Tracé à 30 mètres sous terre en moyenne, ce tunnel va entrainer la disparition de la gare d'Amara : les 21 000 m² vont être rendus à la ville, avec la construction de 500 logements, d'un parc de plus de 6100 m², l'installation de commerces et de locaux pour accueillir des entreprises.

Le coût de percement de ce tunnel est de 180 M€, hors équipements ferroviaires et hors réalisation des 3 gares. Il est intégralement financé par le gouvernement basque. La mise en service était initialement envisagée en 2022.

Posté par ortferroviaire à 12:04 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2016

De Hendaye à San Sebastian par l'Euskotren

Heureusement qu'il est là ! Comme vous avez sans doute pu le constater en lisant notre article sur les dessertes voyageurs transfrontalières, les relations France - Espagne ne sont guère étoffées, même sur la Côte Basque où la continuité urbaine apparaît la plus flagrante. Si la différence technique entre les réseaux français et espagnol explique en partie cette carence, elle témoigne du chemin à parcourir afin que l'Europe ferroviaire devienne une réalité au quotidien, pas seulement sur les grandes relations entre les capitales, mais aussi sur les flux pendulaires de courte distance.

010716_903+920donostia1

San Sebastian - 1er juillet 2016 - Configurée en impasse, la gare voit converger trois lignes du réseau basque vers Hendaye, Lasarte et Bilbao. Le matériel CAF UT900 équipe la quasi-totalité des dessertes. © transportrail

Le réseau à voie métrique Euskotren vient compenser l'absence de coordination entre la SNCF et le duo RENFE-ADIF. Surnommé localement El topo - la taupe - en raison du nombre assez important de tunnels, il relie toutes les 30 minutes Hendaye à San Sebastian, une desserte intégrée à l'offre "metro donostiaelda". C'est à bord de ce train moderne, performant et commode que transportrail vous invite à embarquer pour franchir la Bidassoa, au travers de ce nouveau dossier qui attend vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 17:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,