23 mai 2020

Suisse : un groupement pour 510 rames régionales

A l'échelle du pays, c'est beaucoup. La tranche ferme est déjà considérable avec 194 unités pour 1,5 MMCHF. La tranche optionnelle comprend 316 unités.

Ce n'est pas la seule particularité de ce marché. Il regroupe aussi 3 opérateurs : les CFF en direct et deux entreprises locales, qui sont quand même largement détenues par eux. Ainsi, Thurbo (90% CFF et 10% canton de Thurgovie), RegionAlps (70% CFF, 18% TMR, 12% canton du Valais) et les Chemins de fer du Jura (société anonyme locale) sont aussi commanditaires.

L'objectif est évidemment de grouper les commandes pour obtenir le meilleur prix. La tranche ferme comprend 194 rames dont 106 pour les CFF, 70 pour Thurbo et 18 pour RegioAlps. Elle est d'abord destinée à remplacer les automotrices NTN / Domino et leurs différentes évolutions. Thurbo souhaite également remplacer à moyen terme les 106 rames GTW de Stadler, qui deviennent pour partie insuffisamment capacitaires et demeurent peu appréciées pour leur confort limité (ce sont les seules configurées à 5 places de front en Suisse). La tranche optionelle anticipe les besoins liés au renforcement de l'offre à horizon 2035... et le remplacement des premiers Flirt, livrés avant 2011. Manifestement, les opérateurs souhaitent éviter de lourdes opérations de rénovation, pour contourner la délicate question de l'obsolescence des équipements électroniques et semblent aussi prudents sur la durée de vie de ces rames aux caisses en aluminium, gage de légèreté.

060519_DOMINObossiere_jvernet

Bossière - 6 mai 2019 - Une automotrice Domino des CFF en composition 3 caisses surplombe le lac Léman et domine les Alpes française en arrière-plan, entre Lausanne et Puidoux. En formation maximale, la rénovation Domino de ces automotrices comprenait exceptionnellement 3 remorques, mais la plupart des rames n'en ont qu'une ou deux. Que deviendront ces voitures âgées de seulement 11 ans à ce jour ? © J. Vernet

010417_560-511brigue2

Brigue - 1er avril 2017 - La version RegionAlps des NTN rénovées Domino se distingue de la version CFF par la bande rouge autour des baies vitrées et non noire dans la version CFF. © transportrail

120416_798-4gossau1

Gossau - 12 avril 2016 - une GTW en gare de Gossau en direction de Saint Gall. Ces automotrices légères, avec motorisation concentrée sur le module court en troisième position sur le cliché, arrivent en limite de capacité. Là encore se pose la question de leur seconde vie après la livraison des nouvelles rames, en fonction de l'échéance de remplacement. © transportrail

Le marché sera attribué en 2022 et les premières rames seront mises en service en 2026. Les nouvelles rames devront pouvoir circuler pour partie en Allemagne (RER Trireno à Bâle), en Autriche (où semble se profiler une desserte périurbaine autour du lac de Constance) et, en option, en France.

On ne prend guère de risque à avancer Stadler comme lauréat probable de ce marché avec une nouvelle déclinaison du Flirt... mais on peut toujours avoir une surprise. Le Talent3 de Bombardier, tout comme le Régiolis d'Alstom, ont plutôt bonne réputation. Les nouvelles modalités d'homologation pourraient être un facteur nouveau : le Régiolis est déjà apte à circuler en Suisse. Le Talent3 circule en Allemagne et en Autriche... et on peut aussi considérer les rames Mireo de Siemens qui circuleront en Allemagne. Le principe de cross-acceptance (in english, homologation croisée en français) pourrait peut-être influer sur le choix en Suisse... mais jusqu'à présent, Stadler a bien su jouer des coudes pour rafler la mise sur le marché régional. Quant à HitachiRail et CAF, ils semblent pour l'instant hors jeu, mais nul doute que l'ampleur du marché doit susciter quelques réflexions dans leurs états-majors pour évaluer le risque à se lancer dans une compétition qu'on pressent tout de même très encadrée...

Ce marché court sur la période 2025-2035 mais les opérateurs envisagent de coordonner leurs besoins jusqu'en 2050, au moyen d'un second appel d'offres qui serait lancé vers 2030, portant sur le renouvellement des matériels existants.

PS : merci à nos lecteurs qui nous ont aidés à clarifier cet article en recoupant les informations !

Posté par ortferroviaire à 12:42 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 septembre 2016

Suisse : quand la navette se mue en Domino

Retour de notre série de reportages sur la Suisse ferroviaire avec ce dossier consacré aux automotrices RBDe 560. Amorçant la modernisation du parc en lien avec le premier horaire cadencé en 1982, les "Nouveaux Trains Navettes" - au début surnommés Colibri - ont été l'occasion de rationaliser le nombre de série d'automotrices et de maximiser leur présence sur le réseau en associant le couple motrice + remorque à des voitures intermédiaires, réutilisant des voitures unifiées de type I et II, quitte à dégrader leurs performances.

311014_DOMINOcugy_rood

Cugy - 31 octobre 2014 - Un élément Domino composé de 4 voitures dans un paysage champêtre. Une opération de rénovation - transformation menée de façon atypique par les CFF pour proposer des services régionaux, en complément des Flirt. © S. Rods

La modernisation a donné lieu à une série d'implémentations techniques et servicielles, ainsi qu'au renouvellement des voitures intermédiaires pour maintenir le principe de modularité des compositions tout rendant accessible ces compositions. D'où l'équation Colibri + Inova = Domino.

Le nouveau dossier suisse de transportrail est en ligne et attend vos commentaires.

Posté par ortferroviaire à 18:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 janvier 2010

CFF et BLS modernisent leurs trains navettes

Au début des années 1980, le réseau ferroviaire suisse s’était doté d’automotrices modernes pour le service régional. Composées d’une motrice et d’une remorque, leurs similitudes avec les Z2 françaises s’arrête à peu près là. Au gré de l’évolution du trafic, les compositions de ces rames avait été accrue par l’adjonction de voitures unifiées de type I/II adaptées, permettant de constituer des compositions de 3 à 6 voitures. Malgré l’alourdissement de la charge remorquée, les performances demeuraient satisfaisantes, grâce au surdimensionnement originel.

Pareille situation fut un temps envisagé par la SNCF pour créer des « Z3 », mais le dimensionnement de la motorisation des Z2 n’aurait pas permis de conserver les performances initiales et en particulier l’aptitude à circuler à 160 km/h.

Les CFF ont engagé la modernisation des 120 automotrices de la série RBDe 560, surnommées Colibri. Aptes à 140 km/h avec leur puissance de 1680 kW, elles ont désormais atteint le cap des 25 ans de service, du moins pour les plus anciennes. Outre la remise à niveau technique, les CFF ont souhaité remplacer les voitures unifiées parvenues en fin de vie et améliorer l’accessibilité de ces rames. Ainsi, Bombardier a été retenu pour construire 140 voitures intermédiaires Inova à plancher bas réparties en trois types : (mixte des deux classes avec WC et 2ème classe avec ou sans WC). Une option de 148 voitures est prévue pour suivre l’évolution du trafic.

IMGP5154

Chatillens - 2 juillet 2006 - La RBDe560-072 assure une liaison Payerne - Lausanne. Au centre de la rame, deux voitures unifiées adaptées pour accroître la capacité de l'ensemble motrice + voiture de réversibilité. © Ph. Chappuis - www.photosrail.ch

Baptisé « Domino », les nouveaux trains navettes bénéficient d’un nouvel aménagement intérieur, d’une climatisation et de l’introduction de l’information dynamique et multimodale des voyageurs.

 200908301205

Les Evouettes - 30 août 2009 - La RBDe 560-403, transformé en Domino par l'ajout de deux voitures centrales à plancher bas, assure une relation Bouveret - Sion par Monthey. © Ph. Chappuis - www.photosrail.ch

De leur côté, le Bern-Lotschberg-Simplon (BLS) ont lancé une opération de grande envergure, baptisée KOMPAKT, sur leurs automotrices régionales.  dispose de 22 automotrices RBDe 565 et 12 RBDe 566  livrées entre 1982 et 1992. Disposant de 1650 kW, elles sont aptes à 125 km/h. Le BLS a retenu un concept différent des CFF pour moderniser cette série. Un segment articulé de deux voitures à plancher bas reposant sur trois bogies est intercalé entre la motrice et la remorque de base, en remplacement d’éléments anciens adaptés pour l’occasion. La capacité de ces rames a ainsi pu être portée de 139 à 389 places assises.

Outre la rénovation mi-vie, l’aménagement intérieur est revu en accroissant la surface des plateformes et l’installation d’écrans d’information dynamique, de poubelles pour le tri sélectif et la climatisation des remorques uniquement. La sellerie de seconde classe est changée, et les français peuvent – pour une fois – se vanter d’avoir inspirer nos voisins suisses puisque le modèle de siège adopté est celui équipant nos TER2N, X73500, Z2 et RRR rénovées ! Néanmoins, ceux qui ont l’œil pourront remarquer rapidement que la garniture des mousses est bien plus épaisse.

Sur les segments articulés, baptisés Jumbo, situés au centre des RBDe 565, quelques adaptations sont prévues pour améliorer le confort et l’accessibilité de ces voitures mises en service entre 2003 et 2005.

 200904101035

Busswill - 10 avril 2008 - La RBDe 565-738 assure une relation entre Bienne et Belp. Au centre de la rame, le coupon articulé de deux voitures à plancher bas, disposition originale du BLS pour répondre à l'augmentation du trafic et aux attentes en matière d'accessibilité. © Ph. Chappuis - www.photosrail.ch

IMGP4748

Mirchel - 25 mai 2006 - Les RBDe566, de formation plus réduite, sont également concernées par le programme de rénovation du BLS. La rame 222 assure une liaison Thur - Hasle-Rüegsau. © Ph. Chappuis - www.photosrail.ch

KOMPAKT concerne également les 38 RABe 525, alias NINA, livrées entre 1998 et 2005. Ces rames articulés légères de trois ou quatre caisses, longues de 47,7 à 61, 1 m, disposent de 1000 kW et atteignent 140 km/h. Elles offrent 152 à 191 places assises, désormais dotées du désormais classique siège « TER ». Quant aux 13 GTW, elles bénéficieront aussi d’une rénovation de leurs aménagements intérieurs.

 IMGP3862

Ins - le 11 août 2005 - A leur arrivée, les RABe 525, surnommées NINA, avaient tenu le haut de l'affiche en dévoilant leur conception novatrice de rame articulée formée de caisses courtes à plancher bas : certains s'en sont depuis largement inspirés ! La 525-008 assure une liaison Kerzers - Neuchâtel. © Ph. Chappuis - www.photosrail.ch

Posté par ortferroviaire à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,