30 mars 2021

Allemagne : encore un pépin dans la vallée du Rhin

Un éboulement est intervenu au sud de Coblence, sur la ligne de rive droite du Rhin, qui accueille plus de 200 trains de marchandises par jour entre Cologne et Mainz. Résultat, DB Netz essaie de dévier les trains par des itinéraires alternatifs, sachant que la rive gauche ne peut accueillir l'ensemble du trafic : 3 déviations ont été mises en place en utilisant des axes électrifiés, avec des détours plus ou moins conséquents. Heureusement, les solutions sont un peu plus nombreuses que plus au sud : DB Netz l'avait constaté lors de l'incident sur le chantier de Rastatt.

incident-kestert

Posté par Redaction TRUP à 17:07 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2021

Stuttgart 21, ERTMS et pilotage automatique

Thales a remporté le marché de DB Netz portant sur l'équipement de l'infrastructure en ERTMS niveau 2 d'une centaine de kilomètres de lignes autour de Stuttgart, en lien avec la réalisation de l'opération Stuttgart 21. D'un montant de 127 M€, il prévoit la pose de 6000 balises, 1300 compteurs d'essieux, 650 moteurs d'aiguillages, la fourniture du poste d'aiguillage et la mise en oeuvre du pilotage automatique des trains sur ce périmètre pour augmenter le débit d'un des noeuds ferroviaires les plus importants d'Allemagne. Il prévoit sur les tronçons les plus critiques des cantons d'une longueur de 30 mètres, évidemment sans signalisation latérale. Reste à connaître le coût d'implémentation sur le matériel roulant.

Posté par ortferroviaire à 09:49 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mars 2020

Berlin - Prague en 2 heures en 2035 ?

Le principe de la construction d'une ligne nouvelle en partie à grande vitesse entre Dresde et Prague, contribuant à une liaison rapide Berlin - Prague, semble désormais acté. Elle comprendra une première section transfrontalière, amorcée à Heidenau, évitant les méandres de la vallée de l'Elbe en passant sous le massif frontalier des Monts Métallifères au moyen d'un tunnel de 25 km.

plan-nbs-dresde-prague

tunnel-nbs-dresde-prague

Ce tunnel sera apte à 200 km/h et débouchera en République Tchèque à Ústí nad Labem. Il sera accessible à toutes les circulations y compris le fret qui pourra évidemment continuer à utiliser la ligne historique. Au-delà, la section tchèque, jusqu'à l'arrivée dans le noeud ferroviaire de Prague, sera tracée pour une vitesse maximale théorique de 350 km/h et donc réservée aux voyageurs. La capacité sur le corridor de la vallée de l'Elbe, qui constitue un des axes stratégiques vers les pays d'Europe centrale, profitera donc à la fois du bénéfice procuré par le doublet de lignes et par la fluidité accordée au fret en l'autorisant dans la nouveau tunnel.

Avec sa réalisation, le temps de parcours Berlin - Prague sera réduit à 2h03 contre 4h34 au mieux en 2020. La desserte actuelle comprend 6 allers-retours, dont un est prolongé à Budapest. Nul doute qu'elle devrait être étoffée avec une telle amélioration : on compte aujourd'hui une douzaine de liaisons aériennes mais aucune n'est directe, la plus rapide étant en 3 heures : le train a donc une belle carte à jouer !

Posté par ortferroviaire à 19:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,