15 avril 2017

Une affaire de commodités...

WC-digne

Comme à transportrail on est bien élevés, on n'a pas osé dire que c'était une affaire de chiottes... et pourtant ! Voici les commodités de la gare de Digne. Deux portes... et on est prié de ne pas se tromper. A gauche, des toilettes réservés aux usagers de la SNCF. A doite, celles des usagers des Chemins de fer de Provence. Mais étant donné que la SNCF a abandonné la desserte de Digne en 1989, la porte de gauche ne doit pas être souvent utilisée. Et si on se trompe, on risque une amende ?

Et après, on dira qu'on singe les situations ubuesques de l'administration française...

Allez, promis, on va redresser le niveau, mais bon, de temps en temps, ça détend !

Posté par JJ_Socrate à 19:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2016

Les chemins de fer de la Provence

281215_303annot1

Annot - 28 décembre 2015 - L'X303, mis en service en 1972, assurant la liaison de mi-journée entre Digne et Nice. Un matériel de conception qu'on qualifierait aujourd'hui de rudimentaire (bien avant l'ère des STI !) mais qui s'acquitte très correctement de la mission qui lui est confiée. © transportrail

La ligne Nice - Digne est atypique dans le paysage institutionnel et technique des chemins de fer français. C'est une des lignes à voie métrique ayant réussi à survivre aux fortes pressions pour sa suppression sur l'autel de la modernité automobile et des économies budgétaires. C'est aussi, avec le réseau corse, une ligne ferroviaire qui ne fait pas partie du réseau national, jamais exploitée par la SNCF et qui ne relève pas du contrôle de l'EPSF mais du STRMTG.

Nice - Digne est exploitée depuis 2014 par une régie détenue par la Région PACA. Ayant bénéficié d'importants investissements sur l'infrastructure et le matériel, Nice - Digne combine une vocation d'aménagement du territoire de l'arrière-pays et des plateaux provençaux et la desserte périurbaine de la plaine du Var intégrée à la métropole niçoise.

La Région souhaite désormais prolonger la ligne de Digne à Saint Auban pour rejoindre la ligne TER Marseille - Briançon, et souhaite faire de la transformation de la ligne SNCF abandonnée depuis 1989 un exemple pour les lignes secondaires.

transportrail poursuit l'étude des lignes françaises à voie métrique avec la parution de son nouveau dossier consacrée à la ligne Nice - Digne, après un voyage effectué entre Noël et le nouvel an... effectué par un climat qui n'avait rien d'hivernal ! A vos commentaires...

Posté par ortferroviaire à 20:25 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2015

Six rames espagnoles en Provence

C'est désormais acté : 6 automoteurs à voie métrique en provenance de Majorque rejoindront les Chemins de fer de Provence après rénovation et adaptation à l'infrastructure de Nice - Digne. Il s'agira en particulier de rendre possible l'accès à ces rames à plancher haut depuis des quais bas, par l'installation de marchepieds. A voir comment les normes d'accessibilité digèront cette entorse... En tout cas, cette acquisition d'engins d'une vingtaine d'années va donner un surcroît de capacité aux CP qui bénéficiera à la desserte périurbaine, en lien avec 33 M€ d'investissements de modernisation et d'augmentation de capacité entre Nice et Colomars.

Posté par ortferroviaire à 21:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
23 février 2015

Chemins de fer de Provence : nouveau matériel et investissements en vue

Le service des Chemins de Fer de Provence est actuellement allégé, en principe jusque fin mars, en raison de la rénovation des 6 autorails SY pour lesquels le STRMTG, en charge des aspects sécuritaire, a demandé la réalisation immédiate de travaux de mises aux normes. D'un coût de 180 000 €, ces travaux s'achèvent et les CP rétablissent progressivement le service ferroviaire de bout en bout. La grille horaire en date du 9 février 2015 ne prévoit cependant de circulations ferroviaires Nice - Digne en train que le week-end : il faudra donc attendre encore un mois en principe pour retrouver l'intégralité de la desserte par autorails.

En outre, à l'été, devraient arriver 6 automoteurs à 3 caisses en provenance des Baléares. Acquis pour 3 M€, ces rames construites par CAF viendront renforcer le parc des CP et surtout augmenter la capacité de transport pour la desserte périurbaine niçoise. Leur mise en service est attendue en janvier 2016 mais il faudra procéder à plusieurs modifications sur ces rames livrées au début des années 2000. En effet, elles ont été conçues pour l'exploitation de lignes munies de quais hauts avec un plancher à 1,05 m sans emmarchement intermédiaire. Or les quais des CP sont de type bas, le plus souvent à une trentaine de centimètres au-dessus du rail. De ce fait, même la création d'un mécanisme escamotable, ces rames ne seront pas accessibles. En revanche, leur grande capacité et leurs deux portes par face seront appréciables sur la banlieue niçoise.

Enfin, le CPER 2015-2020 met dans les négociations les CP avec d'une part 80 à 90 M€ pour la modernisation de la section Nice - Plan du Var qui intégrerait une électrification et d'autre part 33 M€ (à raison de 25 pour la Région et 8 pour l'Etat) sur la section haute de cette ligne dont la Région réclame toujours le transfert de propriété de l'Etat.

Posté par ortferroviaire à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2012

Les Chemins de Fer de Provence passent en régie

Les chemins de fer de Provence, exploitant la ligne de 151 km de Nice à Digne, sont aujourd'hui exploités par Véolia-Transdev (Compagnie Ferroviaire Sud France) sous le régime d'une délégation de service public passée par la Région PACA qui l'a intégrée en 2007 à son offre ferroviaire régionale.

75 millions d'euros d'investissement ont été réalisés sur cette ligne, dont 55 pour la rénovation de l'infrastructure entre Nice et Plan du Var, et 20 pour l'acquisition de quatre autorails modernes AMP800 auprès de CFD.

La Région PACA a décidé de ne pas renouveler le contrat de délégation de service public et de passer la ligne en Régie, par le biais de la création d'un établissement public industriel et commercial. L'objectif affiché par la Région est manifestement politique : il s'agit de mieux contrôler les dépenses sur cette ligne et de prendre ses distances vis à vis d'un opérateur connaissant une vague de turbulences depuis plusieurs années, puisque Véolia et Transdev ont récemment fusionné alors même que la Caisse des Dépôts devrait monter sa participation jusqu'à 60% dans le capital du groupe.

L'enjeu est aussi en termes d'offre. Avec 258 000 voyageurs par an, la ligne se situe au milieu du gué : elle peut constituer une alternative aux transports périurbains dans l'agglomération niçoise, mais la desserte demeure insuffisante, malgré l'apport des nouveaux autorails, pour être suffisamment attractive : elle comprend 4 allers-retours de Nice à Digne et 24 navettes de Nice à Colomars. Le temps de trajet est considéré comme trop long (de l'ordre de 25 minutes de Nice à Colomars), quoique la circulation routière demeure dense et sujette à des aléas quotidiens.

En outre, le projet de troisième ligne de tramway, arrivant à Lingostière après avoir remonté la basse vallée du Var depuis Saint Augustin, pourrait constituer une concurrence sérieuse, d'autant plus que les territoires desservis par le train jusqu'à Nice sont relativement éloignés des centralités, et l'accès aux gares assez peu aisé du fait de la topographie.

Sur cette ligne, le train a malgré tout une carte à jouer, d'autant plus si les dispositifs tarifaires régionaux pouvaient être appliqués afin d'organiser une communauté tarifaire complète avec les trains de la SNCF, des Chemins de fer de Provence et le réseau Ligne d'Azur (bus et tramways). On en regrettera d'autant plus la disposition de la gare niçoise, située à 200 m du tramway, et dont l'accès nécessite la traversée du parking d'un supermarché.

Néanmoins, la Région ambitionne d'atteindre 500 000 voyageurs par an.

Posté par ortferroviaire à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2011

Chemins de fer de Provence : les AMG800 en service

Le premier AMG800 construit par CFD Bagnères-de-Bigorre a été mis en service le 18 mars dernier sur la ligne des Chemins de fer de Provence Nice - Digne. C'est une étape supplémentaire de la revitalisation de cette ligne qui, voici vingt ans, faillit disparaître du fait de la destruction de l'infrastructure à la suite de graves inondations dans la vallée du Var.

Par ailleurs, il est toujours question d'étudier le prolongement de la ligne de Digne à Saint-Auban pour rejoindre l'axe Marseille - Briançon, ou, inversement, de réactiver l'antenne Saint-Auban - Digne dont l'exploitation fut abandonnée en 1989... ou de créer une infrastructure mixte puisque rappelons que la ligne des CP est à écartement métrique.

Posté par ortferroviaire à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 novembre 2009

55 millions d'euros pour les chemins de fer de Provence

Souhaitée par la Région PACA, désormais autorité organisatrice de cette ligne exploitée par Veolia, une enveloppe de 55 M€ (dont 10 M€ des fonds européens) est prévue pour améliorer l'infrastructure de cette ligne mariant service public d'aménagement du territoire et vocation touristique.

Sur les 25 premiers kilomètres au départ de Nice, la ligne sera intégralement restaurée et laissera la porte ouverte à une éventuelle électrification pour la desserte de la basse vallée du Var. Les travaux sont prévus de février 2010 à février 2011. Dans un second temps, le débit de la ligne serait accru pour atteindre une fréquence de 15 minutes, avec une nouvelle étape de travaux (évitements, signalisation...)

261109_CPgambetta3

26 novembre 2009, gare de Nice CP - Le matériel Soulé constitue la base du service en attendant l'arrivée de nouveaux autorails calqués sur le modèle Corse. Quant à la gare, elle est fonctionnelle à défaut d'être esthétique. Le recul des voies a malheureusement éloigné la ligne du Sud Provence du tramway... © transportrail

261109_CPgambetta1

Les premiers kilomètres des Chemins de Fer de Provence sont noyés dans l'environnement urbain et peuvent susciter quelques questions sur l'insertion dans le cadre de l'évolution souhaitée du service à moyen terme. En attendant, le côté pittoresque est affirmée ! © transportrail

Sur la partie haute, les rails seront renouvelés, le travelage consolidé et les ouvrages d'arts consolidés d'ici 2012.

Côté matériel roulant, les CP reçoivent le soutien d'une rame des Chemins de fer Corses, pour compenser l'incendie d'une rame Soulé, et assurer la soudure avec l'arrivée des nouvelles rames, identiques aux AMG800 livrés en Corse. Le matériel existant sera rénové, représentant un investissement de 3 M€.

Posté par ortferroviaire à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :