17 octobre 2022

Corse : le trafic périurbain bastiais augmente

Après la période de fermeture du tunnel routier de Bastia, les Chemins de fer de la Corse ont fait leurs comptes : le trafic périurbain au départ de Bastia a acugmenté d'environ 30% par rapport à la rentrée 2021 et, malgré le développement des circulations des autorails en UM2, certains voyageurs se retrouvent debout. Les mesures paliatives mises en oeuvre pendant les travaux routiers l'hiver dernier semblent avoir montré que le train pouvait être une alternative crédible, même si les capacités restent encore limitées (avec 23 allers-retours). Le parking de rabattement continue d'être bien utilisé malgré la fin des travaux. La hausse du prix des carburants semble avoir joué en faveur du train, car au-delà des scolaires, les abonnements salariés sont plus nombreux.

C'est aussi de nature à conforter les orientations en faveur d'investissements pour changer de dimension et faire du train un véritable outil dans la desserte de l'agglomération dans la perspective de réduire la domination de la voiture. En attendant, les voyageurs souhaiteraient une extension de l'amplitude horaire, au moins jusqu'à 21 heures car le dernier service à 19h30 est quand même franchement tôt. Ce serait d'autant plus justifié que l'hôpital de Bastia a pris l'attache des CFC pour envisager des solutions communes afin de réduire l'usage de la voiture (du moins pour le personnel de jour).

Plus largement, la dynamique des CFC est bonne, puisque l'année 2021 a enregistré un net rebond de la fréquentation, supérieure de 2% au précédent record de 2018 !

Posté par Redaction TRUP à 16:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2018

Les voies métriques passent au STRMTG

Une évolution réglementaire dont on pourra suivre les conséquences dans les mois à venir. L'Etat vient d'approuver le passage des trois lignes à voie métrique du réseau ferré national, c'est à dire Saint Gervais - Vallorcine, Salbris - Valençay et le Train Jaune, de la compétence de l'EPSF à celle du STRMTG. Ainsi, elles rejoignent les autres chemins de fer à voie métrique - hors RFN - sous cette même tutelle sécuritaire et normative : le réseau Corse, Nice - Digne, la Compagnie du Mont-Blanc et le chemin de fer de la Rhune sont dans le même cas, tout comme métros, tramways de France et même des lignes ferroviaires à très fort trafic puisque les sections RATP des lignes A et B du RER sont sous compétence du STRMTG.