21 avril 2015

Nouvelle ligne à grande vitesse en Espagne

160212_S121madrid-atocha

Madrid Atocha - 16 février 2012 - Les rames Avant S121 de CAF assurent la liaison Madrid - Saint Jacques de Compostelle par la ligne nouvelle inaugurée, qui n'est pas au sens technique du terme une ligne à grande vitesse. © transportrail

Le 18 avril dernier, ADIF, le gestionnaire d'infrastructures ferroviaires espagnol, a ouvert au service commercial la section de 155,6 km de ligne nouvelle à écartement international entre Saint Jacques de Compostelle et Vigo. Economisant 22 km par rapport à la ligne classique, elle procure un gain de 40 minutes sur les liaisons avec Madrid.

Traversant la partie montagneuse de l'Espagne, la ligne comporte 37 tunnel sur une longueur cumulée de 59,2 km, dont un de 8,25 km pour la traversée de Vigo et la desserte de la nouvelle gare souterraine. Il faut aussi compter 32 viaducs dont celui de la rivière Sar, long de 2400 m. Le coût total de la ligne a dépassé les 3 MM€.

La ligne est pour l'instant exploitée à 200 km/h avec le système d'exploitation espagnol ASFA. L'installation de l'ETCS autorisera un relèvement transitoire à 220 km/h puis à 250 km/h dès l'équipement de ce système sur les sections classiques mises à double écartement qui continueront d'être utilisées pour les 10 rotations journalières entre Madrid et Saint Jacques de Compostelle. Elles sont assurées avec des automotrices aptes à 250 km/h, série 121, construites par CAF.

Posté par ortferroviaire à 14:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2014

CAF perce aux Pays Bas

Le constructeur espagnol CAF remporte le marché des chemins de fer hollandais destiné à construire 120 rames NewSprinter, faisant suite aux productions du groupement Siemens-Bombardier. Ces rames seront prédisposées pour l'équipement ERTMS. Le montant de ce marché atteint 510 M€ soit 4,25 M€ par rame. CAF place pour la première fois aux Pays Bas un matériel issu de sa gamme Civity, automotrice articulée modulable de 2 à 6 voitures, et remporte le marché face à Alstom.

260512_SPRINTERmoerwijk4

Moerwijk - 26 mai 2012 - Les automotrices Sprinter actuellement en service aux NS, ici entre La Haye et Rotterdam, ont été fournies par un consortium Siemens - Bombardier. CAF assurera la production de la nouvelle génération sur sa base Civity. © transportrail

La négociation entre CAF et les NS pour la signature du marché devrait aboutir en décembre prochain. Cette victoire du constructeur espagnol sur un marché conséquent montre que l'industrie ferroviaire évolue. Le constructeur peut ainsi disposer d'une nouvelle référence hors de son territoire. Après le métro de Bruxelles, les rames Intercity en Turquie et les tramways de Besançon, le marché régional hollandais permet à CAF de placer un nouveau pion. Le haut débit ferroviaire et la très grande vitesse semblent être la prochaine étape.

Posté par ortferroviaire à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2013

UITP 2013 : l'industrie ferroviaire en attente de commandes

Au salon de l'Union Internationale des Transports Publics qui s'est tenu fin mai à Genève, les constructeurs semblaient dans l'attente d'un déblocage. Le marché français est dans une situation en apparence paradoxale avec des marchés de matériel roulant ouverts (Régiolis, Régio2N, Francilien, Dualis) mais des commandes à l'arrêt. La raison est simple : la réforme des collectivités locales a privé les Régions de ressources de financement et la conjoncture économique n'incite pas particulièrement à "ouvrir les vannes". Toutefois, le gouvernement rappelle la mise à disposition de 20 milliards d'euros via la Caisse des Dépôts et la Caisse d'Epargne pour financer à des taux très bas de tels investissements.

Tour d'horizon de la situation au sein des marchés en cours et de ceux qui se profilent à l'horizon en France.

Posté par ortferroviaire à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 avril 2012

Londres : premiers travaux pour Crossrail

Le percement du tunnel de 21 kilomètres sous Londres a débuté. La mise en service du RER est-ouest londonien est prévue en 2018. Le maire de Londres et la Secrétaire d'Etat aux transports ont inauguré ce chantier le 13 avril dernier.

Crossrail consiste en une ligne centrale nouvelle comprenant deux branches à chacune de ses extrémités, situées sur des lignes existantes. Le RER desservira 37 stations dont 9 nouvelles : deux seront situées à l'aéroport d'Heathrow, et six dans le centre de Londres, depuis Paddington et Whitechapel, et la dernière à Canary Wharf.

crossrail

Crossrail prépare son appel d'offres pour le matériel roulant, portant sur 60 rames à un niveau et plancher haut, longues de 200 m de long et offrant 1500 places dont 450 assises. Ces rames devront atteindre 145 km/h, disposer d'accélérations supérieures à 1 m/s². Les rames seront alimentées en 25 kV par caténaire, et seront prédisposées pour une exploitation sous 750 V par troisième rail. Leur masse devra être au plus de 350 tonnes et consommer moins de 24 kWh par kilomètre parcouru.

Elles seront équipées de deux systèmes de signalisation : ERTMS pour les branches, et un système intégré type CBTC (utilisé pour les métros automatiques) afin de gérer le tronçon central avec un niveau de service élevé.

La consultation des industriels a retenu quatre candidats : Bombardier, CAF, Siemens et Hitachi. Le vainqueur devra livrer ses premières rames en mai 2017 pour essais.

Posté par ortferroviaire à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,