08 novembre 2019

ÖBB, le petit opérateur qui monte...

Vous allez dire qu'on ne se casse pas trop la tête. Mais comme tout est dit dans cet article de l'excellent site Mediarail, nous avons juste à vous le mettre en lien. Juste quand même un petit point à souligner : les trains de nuit transportent 3% des voyageurs longue distance des ÖBB mais génèrent 20% des recettes des grandes lignes... A méditer !

Posté par ortferroviaire à 18:11 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 octobre 2019

Nightjet arrive en Belgique

A partir du mois de janvier, le réseau des trains de nuit autrichiens proposera 2 fois par semaine une relation bitranche Bruxelles - Vienne / Innsbruck. Départ de Bruxelles à 18h04 les lundis et jeudis, avec une arrivée à Vienne 8h27 et Innsbruck à 9h14. Départ de Vienne à 20h38 et d'Innsbruck à 20h44 les dimanches et mercredis pour atteindre Bruxelles à 10h55. Si les horaires côtés autrichiens sont très intéressants sinon excellents, le départ de Bruxelles est aussi hâtive que n'est l'arrivée. La SNCB assurera la traction du train sur son réseau.

Rappelons que l'an dernier, les ÖBB avaient noué un partenariat avec les NS pour prolonger la relation Düsseldorf - Vienne / Innsbruck vers Amsterdam. Les Pays-Bas seront desservis en décembre 2020. Le gouvernement hollandais a même confirmé une contribution de 6,7 M€ sur la période 2021-2024 pour l'exploitation du prolongement de ce train. La périodicité de la desserte d'Amsterdam devrait se situer dans l'ombre de celle de Bruxelles, avec 2 rotations par semaine.

Posté par ortferroviaire à 10:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2019

Autriche : diminuer le trafic routier dans le Tyrol

La Région autrichienne du Tyrol prend des décisions de plus en plus restrictives à l’égard du transport routier de marchandises, sans attendre la livraison du tunnel ferroviaire de base du Brenner, prévue en 2028. Ces dispositions sont jugées excessives par l’Allemagne, mais aussi par la Commission Européenne. Les négociations pour apaiser la situation portent sur une hausse du péage sur la partie allemande du corridor Munich – Vérone et une hausse des taxes sur les carburants sur la partie autrichienne. Cependant, le gouvernement autrichien maintient le cap d’une contrainte forte sur le transport routier pour réduire les nuisances à l’encontre de l’environnement et des populations.

150119_TAURUSsint-jodok_sigmund

Sint Jodok - 15 janvier 2019 - Encadrée par 2 Taurus, cette route roulante emporte 18 camions sur la ligne sommitale du Brenner. D'ici deux ans, un véritable tapis roulant à cadence horaire sera instauré par les ÖBB, dans une stratégie autrichienne de contrainte de plus en plus forte sur le transport routier. © H. Sigmund

En 2018, 2,5 millions de camions ont traversé cette partie de l’Autriche par le réseau autoroutier, soit une hausse de 6,7% par rapport à 2017. Les contraintes sont déjà assez fortes avec un trafic en bloc de 250 à 300 poids-lourds maximum par heure. L’accès à certaines stations-services cassant les prix, hors de l’autoroute à Innsbruck, est désormais interdit aux camions, tous les jours, mais aussi aux véhicules légers le week-end. Les camions tolérés doivent aussi répondre aux normes les plus récentes d’émissions des moteurs (Euro6-d).

En 2021, 20% des camions devraient transiter par les autoroutes ferroviaires. L’offre d’autoroute ferroviaire passera de 200 000 à 450 000 poids-lourds transportés par le rail. La desserte comprend actuellement 18 trains entre Worgl et le Brenner auxquels s’ajoutent 3 trains vers Trento. La nouvelle offre comprendra respectivement 6 et 7 relations supplémentaires sur ces deux destinations, mais aussi 5 nouveaux allers-retours entre Regenburg à Trento, pour aboutir à une cadence horaire dans chaque sens avec une capacité de 1300 camions par jour.

Posté par ortferroviaire à 18:58 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 août 2019

Trains de nuit : les CFF s'y mettent aussi

Devant l'insolent succès des Nightjet autrichiens desservant l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, l'Italie, la Hongrie, la Croatie, la Slovaquie et la Pologne, mais aussi le mouvement de fond soutenant la relance des trains de nuit, les CFF s'intéressent à ce segment de marché qu'ils avaient - eux aussi - abandonné. La compagnie suisse considère que ces liaisons reposent d'abord sur une bonne coopération entre les opérateurs européens, plus que sur une logique de concurrence frontale.

200418_420-226sevelen_mgreinwald

Sevelen - 20 avril 2018 - Tractant l'EN464 sur la relation Graz - Zurich, cette Re420 rénovée (il s'agit d'une locomotive adaptée pour assurer les trains de réserve de la S-Bahn zurichoise) tracte une composition bigarrée, toutes les voitures n'ayant pas été pelliculées aux couleurs de Nightjet. En queue de rame, des voitures venant probablement d'un peu plus loin encore, symbole d'une coopération volontariste entre les différents opérateurs pour ce marché qui est - encore - une niche. © M. Greinwald

Message subliminal : que les ÖBB récoltent le succès médiatique et commercial lié à la reprise des trains jadis opérés par la DB est une chose, mais ne pas oublier que chacune des compagnies nationales y contribue aussi. Ceci étant dit, la Direction Voyageurs considère que la liaison prioritaire à restaurer depuis la Suisse serait en direction de l'Espagne, vers Barcelone...  : une liaison qui a existé jusqu'en 2012, assurée par un Trenhotel de la RENFE entre Barcelone, Zurich et Milan, les deux tranches étant scindées à Lyon Part-Dieu (eh oui, pour aller de Suisse en Espagne, il faut passer par la France...).

A plus court terme, les CFF indiquent avoir commencé à travailler avec les ÖBB sur un problème de capacité des Nightjet sur la liaison Zurich - Bâle - Berlin / Hamburg, qui pourrait aboutir à la circulation de deux trains différents sur l'intégralité du parcours. En outre, les CFF examinent non seulement avec les ÖBB mais aussi avec les CD la possibilité d'une liaison entre Zurich, Vienne et Prague.

La France restera-t-elle encore à l'écart de ce mouvement ? Allez, on révise les classiques de transportrail : notre dossier sur les trains de nuit est à lire et relire !

Posté par JJ_Socrate à 18:59 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2019

Autriche : Westbahn voudrait acheter chinois (tout s'explique... ou presque)

Que se passe-t-il donc ? Au lendemain de la publication de l'appel d'offres de la DB pour des automotrices à deux niveaux aptes à 200 km/h pour du trafic Intercity, à livrer au plus tard en janvier 2020, les ÖBB ont publié exactement le même avis pour 17 rames de 4 et 6 voitures.

C'est à ne plus rien y comprendre... et la réponse est arrivée par nos lecteurs. Et elle a de quoi surprendre !

Westbahn envisage de céder les 17 rames Stadler Kiss actuellement employés sur les relations Vienne - Salzburg et Vienne - Munich, alors que son conseil de surveillance vient de valider l'engagement de négociations pour l'achat de 15 à 17 automotrices Intercity aptes à 200 km/h et à 2 niveaux auprès du constructeur chinois CRRC, qui annonce pouvoir livrer les nouvelles rames dans un délai d'un an. On demande quand même à voir, étant donné que le matériel devra être importé...

Bref, les ÖBB envisagent, comme la DB, le rachat de tout ou partie des rames Kiss de Westbahn.

Petit à petit, on arrive à entrevoir ce qui se passe : Westbahn vend ses 17 rames Kiss afin de combler en partie sa dette. Le doublement de l'offre Vienne - Salzburg n'a pas eu les effets escomptés et le lancement des Vienne - Munich a été retardé en raison de travaux. Il lui faudrait en compensation du matériel pour continuer ses activités : les nouveaux trains chinois seraient non pas acquis de façon classique mais mis à disposition par le constructeur CRRC qui se rémunèrerait sur les recettes de l'exploitation. De ce fait, la charge de l'investissement se muerait en frais de fonctionnement de l'entreprise.

On voit que l'Union Européenne a d'autres chats à fouetter en ce moment, car un tel mécanisme pourrait être assez aisément qualifié de dumping social. Mais ira-t-il à son terme ?

Posté par ortferroviaire à 14:49 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 septembre 2018

Trains de nuit : vers coopération Pays-Bas - Autriche ?

L'information date du 13 juin : elle est parue dans De Telegraaf, le quotidien hollandais. Les Nightjet devraient en 2020 desservir Amsterdam, prolongeant la relation Düsseldorf - Innsbruck / Vienne. Pro Rail, le gestionnaire d'infrastructures ferroviaires hollandais, soutient cette démarche de coordination, expliquant qu'il s'agit de reproduire avec le transport de voyageurs des principes déjà appliqués pour les corridors de fret, en particulier pour simplifier les procédures d'admission sur le réseau ferroviaire et tracer les sillons... et sans pour autant nier les avantages de la grande vitesse, avec laquelle le train de nuit peut jouer la carte de la complémentarité.

On aimerait un tel discours par chez nous...

Tiens, on en profite pour vous signaler que nous avons quelque peu toiletté notre dossier sur les trains de nuit...

Posté par ortferroviaire à 18:10 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 août 2018

Autriche : un marché de 700 voitures pour Siemens

Les chemins de fer autrichiens ont attribué à Siemens un contrat-cadre portant sur la fourniture de nouvelles voitures voyageurs, dans la limite de 700 unités, soit un investissement maximal de 1,5 MM€. Une première tranche de 375 M€ a été officialisé début août, portant principalement sur le renouvellement des rames reliant l'Autriche à l'Italie afin de se conformer aux nouvelles normes italiennes en matière de sécurité incendie dans les tunnels. Siemens place évidemment ses voitures Viaggio déjà retenues pour les premiers Railjet.

Ainsi, 8 rames Railjet de nouvelle génération, composées de 9 voitures, d'une capacité totale de 520 places, viendront replacer à partir d'avril 2019 les voitures actuellement engagées sur les Eurocity de l'axe Munich - Innsbruck - Vérone - Venise.

La commande porte également sur 13 rames de 7 voitures pour les liaisons de nuit Nightjet. Elles comprendront 2 voitures-lits, 3 voitures-couchettes et 2 voitures à sièges inclinables, soit une capacité de 100 places assises et 160 couchées. Elles concrétiseront le nouveau concept d'aménagement des trains de nuit développé par les ÖBB et dont transportrail vous a déjà largement parlé dans de précédents articles.

Dernière précision, ces voitures seront d'emblée habilitées à circuler en Autriche, en Allemagne, en Italie et en Suisse. Il est envisagé au-delà d'obtenir l'autorisation de circulation des voitures en Croatie, en République Tchèque, en Hongrie, en Pologne, en Slovaquie et en Slovénie... mais pas en France...

Posté par JJ_Socrate à 18:46 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juillet 2018

Autriche : à Küb, le fret ne boit pas le bouillon

Certains attendent de percer un tunnel international sous les Alpes, sans lequel le développement du fret ferroviaire ne serait pas possible. D'autres se jouent des difficultés du profil des lignes historiques sommitales pour aligner les sillons de fret.

070618_1144-108kub2

Küb - 7 juin 2018 - Pour vous annoncer ce nouveau dossier centré sur la petite halte de Küb, il fallait bien trois locomotives. Vous nous pardonnerez la luminosité moyenne (façon Autriche tropicale) mais au moins, l'abondance du trafic vous est bien relatée... © transportrail

Si la ligne du Semmering n'est pas la plus connue ni la plus spectaculaire par la hardiesse de son tracé, du moins son graphique horaire fourni lui vaut assurément le titre de grand spectacle ferroviaire. Les appareils photos de transportrail se sont posés dans le secteur de Payerbach et de Küb, malgré une météo humide (comme par hasard, ce fut le seul jour de grisaille dans une semaine estivale), mais les cartes-mémoires sont revenues abondamment garnies.

Il ne vous sera pas trop difficile de repérer les bons coins : il vous faudra juste de bonnes chaussures, de quoi colmater les petites fringales et une notion d'allemand toute relative. Bahnwanderweg, alias chemin de randonnée ferroviaire (cela ne s'invente pas), sera votre maître-mot : si vous êtes courageux, il vous permettra de suivre la voie ferrée sur une vingtaine de kilomètres. Mais attention, entre vos oreilles sollicitées en permanence dans les lacets (on entend les trains arriver au loin) et les signaux qui passent au vert environ 2 à 3 minutes avant l'arrivée d'un train, votre vitesse moyenne risque d'en prendre un coup.

Sinon, la ligne du Semmering, c'est tout de même juste la plus ancienne liaison ferroviaire transalpine... qui, en 2026, sera doublée d'une ligne nouvelle de base s'inscrivant dans le projet d'accélération des relations entre Vienne et le sud de l'Autriche aujourd'hui à plus de 4 heures de la capitale.

Le nouveau dossier de transportrail est en ligne. Attention, mouchoirs non fournis...

Posté par ortferroviaire à 22:07 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2018

Autriche : Westbahn vers Munich

Opérant avec succès une desserte cadencée à l'heure entre Vienne et Salzburg, Westbahn a demandé aux régulateurs autrichien et allemand l'accord en vue de l'instauration d'une desserte comprenant 4 allers-retours entre Salzburg et Munich en 1h37 avec 4 arrêts intermédiaires. Westbahn cherche ainsi à se placer face à l'offre Railjet des ÖBB, proposant 7 allers-retours par jour sur cette relation en 1h32, mais aussi face à l'opérateur allemand Meridian (Bayerische Oberlandbahn) qui exploite une desserte régionale cadencée à l'heure.

160515_WBsalzburg1

Salzburg - 16 mai 2015 - Une automotrice Kiss de Westbahn au départ pour Vienne. L'opérateur poursuit sa croissance sur les liaisons Intercity et va donc mettre un pied en Allemagne. © transportrail

Westbahn a aussi renforcé sa desserte intérieure avec, depuis décembre dernier, une cadence à la demi-heure entre Vienne et Salzburg grâce aux 10 automotrices Kiss à 4 voitures (au lieu de 6 pour les premières rames) reçues en 2017. Il y a donc désormais 2 Westbahn, 1 Railjet et 1 IC par heure entre Vienne, Linz et Salzburg.

Notre dossier sur les services Grandes lignes en Autriche.

Posté par JJ_Socrate à 14:53 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2018

Autriche : Nightjet en pleine forme

Ames sensibles s'abstenir !

La première année de Nightjet, la nouvelle offre de trains de nuit entre l'Allemagne, la Suisse, l'Italie et l'Autriche, après la reprise d'une partie des trains assurés jusque fin 2016 par la DB, se solde par un bilan positif. Avec 1,4 millions de voyageurs sur l'année, la fréquentation est conforme aux prévisions. Le taux d'occupation moyen sur l'année atteint 60%. L'activité est même légèrement bénéficiaire. La part des trains de nuit dans le chiffre d'affaires des Grandes Lignes des ÖBB est passée de 17 à 20%.

101117_402-159milan-centrale3

Milan Centrale - 10 novembre 2017 - Arrivée du Nightjet en provenance de Vienne et Munich, tracté par une E402 de Trenitalia, qui n'a pas trop à faire avec les 7 voitures de ce train : le tri de des voitures de la relation Munich / Vienne - Rome / Milan s'effectue à Villach. © transportrail

Des résultats qui confortent la stratégie de redéploiement, avec l'acquisition de nouvelles rames pour le trafic vers l'Italie et la conversion d'un lot de voitures de jour pour le service nocturne.

nightjet-oebb2017

Un mouchoir, peut-être ?

Posté par JJ_Socrate à 10:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,