280510_523-019lucerne1

Lucerne - 28 mai 2010 - La 523-019 sous la verrière de la gare de Lucerne, sur une liaison S1 vers Baar : version classique de 4 voitures avec 2 portes par face toutes équipées d'une palette comble-lacune. © transportrail

Fast Light Innovative Regional Train : FLIRT. Derrière cette abréviation bien trouvée se cache la gamme d’automotrices régionales à fortes performances souhaitées par les CFF dans le cadre du renouvellement et du développement de l’offre ferroviaire cadencée Rail 2000. Composées de 4 voitures articulées, plusieurs versions d’aménagement ont été retenues selon les types de trafic, le nombre de portes et l’alimentation électrique. Elles sont classées aux CFF dans les séries RABe 521, 522, 523 et 524 selon leurs affectations.

300509_522-011dornach

Dornach - 30 mai 2009 - La 522-011 sur la ligne S3 du réseau express régional de Bâle. Il s'agit d'une rame prévue pour la circulation en France. © transportrail

Première reçue la série 523 est engagée sur les dessertes RER de Zug et du Vaudois. La série 521 circule autour de Bâle. Quant à la série 524, elle est dédiée au service régional du Tessin designé Tilo, puisque ces rames sont équipées pour circuler sous le 3000 V italien en plus du 15000 V suisse. Enfin, la série 522 est la version compatible avec les normes françaises et le 25000 V pour le service entre Bâle et Mulhouse.

270510_522-012+521-018delemont

Delémont - 27 mai 2010 - Croisement entre deux versions techniques du Flirt, séries 521 et 522. Ces automotrices sont venues d'abord épauler puis succéder aux Colibri sur de nombreuses liaisons régionales, avec le développement des RER et la généralisation du cadencement . © transportrail

La première application française a été refusée par l’EPSF, l’établissement public de sécurité ferroviaire ayant considéré que les normes de sécurité suisses étaient insuffisantes pour le réseau français. Elles ont donc été récupérées par les CFF pour le trafic régional en Argovie. Une deuxième fabrication a donc été lancée en se conformant aux spécifications françaises, et a obtenu son accréditation.

Les performances du Flirt sont exceptionnelles, surtout en comparaison des matériels français. Le Flirt est conçu pour des dessertes à arrêts fréquents cadencées au quart d’heure ou à la demi-heure, et s’insérant dans une trame directe fournie. L’accès aisé de plain-pied avec 2 portes par face contribue à des échanges rapides. Les coefficients d’accélération et freinage très élevés (1,2 m/s² en pour le premier et 1,1 pour le second) assurent une séquence d’arrêt optimale.

Flirt-caracteristiques

Flirt-comparaison

Pour autant, le confort à bord de ces rames n’est pas malmené par leurs performances : l’intercirculation est large, le couloir commode d’utilisation. Seules les places assises au-dessus des bogies nécessitent le franchissement de marches. Le niveau sonore est maîtrisé, même lors des croisements entre deux trains rapides. Les séquences de démarrage et de freinage, quoique très énergiques, sont bien gérées par la chaîne de traction et les poignées sur les sièges procurent de nombreux préhensions. En outre, le Flirt répond aux normes d’accessibilité suisses, avec palette comble-lacune (quitte à perdre quelques secondes aux arrêts lors de leur déploiement et de leur repli) et toilette adaptée. De surcroît, les sanitaires sont compatibles avec les normes environnementales très strictes en Suisse sur la gestion des déchets.

En outre, les Flirt ont intégré le système d’information dynamique des voyageurs, développé par les CFF, donnant l’information horaire en temps réel et surtout, en capacité de donner les correspondances avec les autres transporteurs connectés à la centrale d’information.

interieur-flirt2

Intérieur du Flirt dans sa version classique des chemins de fer suisses. En plateforme, les écrans du système multimodal d'information voyageurs. © transportrail

La gamme Flirt a rencontré un certain succès au-delà du marché suisse, avec des contrats

  • en Allemagne dans le cadre de nombreux marchés destinés principalement à des opérateurs locaux et très marginalement pour la DB,
  • en Italie : chemin de fer du Gargano, Bari- Barletta (Ferrovtramviaria), chemin de fer sud-tyrolien et autour de Padoue,
  • en Finlande dans une version nordique large de 3,20 m autour de Helsinki
  • en Norvège pour la S-Bahn d’Oslo, également au gabarit large,
  • en Hongrie pour les lignes suburbaines autour de Budapest
  • en Pologne sur plusieurs lignes régionales,
  • en Algérie pour le RER d’Alger
  • en Biélorussie sur les dessertes régionales
  • en Estonie sur le trafic suburbain
  • en République Tchèque dans une version Grand Confort pour l’opérateur Leo Express

240611_ETR150milano-centrale

Milan Centrale - 24 juin 2011 - Pour la desserte régionale transfrontalière, l'exploitant Tilo, associant les CFF et Trenitalia, ont retenu le Flirt portant la double dénomination de RABe 524 et d'ETR150. © transportrail

stadler-leo-express1

Innotrans 2012 - Le Flirt revisité pour Leo Express avec un aménagement intérieur à 3 classes pour les liaisons Intervilles de l'opérateur tchèque Leo Express : la présentation de cette rame avait attiré l'attention des visiteurs par la capacité à réutiliser la plateforme conçue pour des besoins régionaux. © transportrail

En outre, le Flirt a déjà été retenu pour la part suisse du matériel destiné au RER genevois CEVA, sans attendre – ou précipiter – la commande française, et devrait probablement être engagé sur la desserte Belfort – Delle – Delémont.

Stadler développe désormais une nouvelle version du Flirt, intégrant une version hybride ou thermique, par adjonction d’une mini-caisse portant le « power pack » thermique. Le « Flirt 3 » a déjà été commandé par plusieurs opérateurs régionaux allemands.