120416_Bt141appenzell1

Appenzell - 12 avril 2016 - L'image d'Epinal de l'Appenzellerbahn, avec la ville d'Appenzell en arrière-plan. De la verdure à profusion et des paysages qu'on ne manquera pas de qualifier de "heidilesques" ! © E. Fouvreaux

Un réseau cantonal pour un territoire de marge

Située au nord-est de la Suisse, voisine de l'Autriche et de l'Allemagne, la région de l’Appenzell, réputée pour son fromage, constitue encore aujourd’hui un territoire de montagne aux activités traditionnelles d’élevage et de sylviculture. Elle se décompose en deux demi-cantons : l’Appenzell – Rhodes Extérieures, à dominante protestante, et l’Appenzell – Rhodes Intérieures, à dominante catholique. Avec un peu plus de 15 700 habitants, ce dernier est le plus rural et le plus ancré dans ses traditions, mais on y pratique encore la démocratie la plus directe qui soit, avec le plébiscite annuel à main levé sur la place centrale d’Appenzell, en costume traditionnel s’il vous plaît.

Les deux demi-cantons diffèrent notamment par leur densité de population : on compte en moyenne 218 habitants par km² en Rhodes Extérieures contre 90 en Rhodes Intérieures, dans lequel la commune d’Appenzell, avec ses 11 000 habitants, concentre 70% de la population.

Sur le plan ferroviaire, le réseau fédéral ne dessert que le demi-canton de Rhodes Extérieures, par l’axe Zurich – Winterthur – Saint Gall. L’autre demi-canton est le seul de Suisse à ne pas être desservi par les CFF. La constitution du réseau ferroviaire est donc essentiellement le fait du canton qui adopta la voie métrique pour l’ensemble de ses lignes.

 

AB_plan_CH_ausschnitt

Le réseau appenzellois - schéma appenzellerbahnen.ch

Des lignes hétéroclites

L’actuel Appenzeller Bahn (AB) est né en 1988 de la fusion de différentes compagnies historiques (l’Appenzeller Bahn, la Säntis Bahn (SB), la Saint-Gall-Gais-Appenzell (SGA) et l’Altstätten-Gais (AG). Plus récemment, en 2006, l’AB a récupéré la Trogenerbahn, la ligne Rorschach-Heiden-Bergbahn (crémaillère à voie normale) et la Bergbahn-Rheineck-Walzenhausen (crémaillère à écartement de 1,20 m).

Au sens historique, l’AB est constitué de la liaison entre Gossau et Urnäsch, ouverte entre 1875 et 1910. La ville d'Appenzell a d'abord été desservie par la ligne de la SGA en provenance de Saint Gall via Gais, ouverte entre 1889 et 1904. La section Urnäsch – Appenzell était achevée en 1910. Une autre compagnie, la Säntis Bahn, a amorcé une ligne de montagne qui n'a pas dépassé Wasserauen, desservie à partir de 1912. La conquête du Säntis se fera finalement avec un téléphérique.

En deux vagues, entre 1930 et 1933 puis entre 1963 et 1966, l’intégralité des lignes a été électrifiée en 1500 V continu. Seul le Trogenerbahn reste à ce jour en 1000 V à l’exception de la section urbaine dans Saint Gall en 600 V.

040179_ABgais

Gais - 7 janvier 1979 - L'automotrice Beh 4/4 n°7 de la SGA dans les paysages enneigés de l'Appenzell. © A. Knoerr

090581_ABgais1

Gais - 9 mai 1981 - La gare de Gais est accessible depuis Appenzell après une courbe de faible rayon en quasi demi-tour, offrant un intéressant point de vue d'une gare très animée. © A. Knoerr

Les lignes du réseau principal - les lignes de Gossau, Saint Gall, Wasserauen et Alstätten - forment ainsi un ensemble de 59,8 km avec des rampes de 69 pour mille en adhérence et de 16% en crémaillère, dispositif présent notamment à l’arrivée à Saint Gall en provenance de Gais. Au total, 46 gares et haltes irriguent ce territoire.

Cadence à la demi-heure quand même !

A l'exception de la liaison Gais - Alstätten, le réseau est desservi selon une cadence à la demi-heure (sauf un creux de journée avec une cadence horaire) avec correspondance à Gossau sur l’axe Zurich – Saint Gall, et évidemment à Saint Gall pour les trains arrivant par Gais. La gare d’Appenzell est elle-même un petit nœud de correspondance à trois branches (Gossau, Wasserauen, Saint Gall). Avec en général 6 trains par heure et par sens, on ne peut pas dire que la commune d’Appenzell souffre véritablement d’enclavement par les infrastructures de transport. Aménagement harmonieux du territoire et excellence ferroviaire.

120416_voie-appenzeller2

Appenzell - 12 avril 2016 - La gare d'Appenzell avec ses voies en parfait état. Dans le dos du photographe, la voie en direction de Gossau. Au-delà de la gare, les trains partant à gauche vont vers Gais et Saint Gall ; ceux partant à droite vont vers Wasserauen. On notera que l'accès au quai est possible depuis le passage à niveau pour faciliter l'usage du train. © transportrail

Les trains sont composés soit d’une automotrice BDe4/4 et de deux voitures, soit d’une locomotive Ge4/4 et de trois voitures. Les trains de l’axe Saint Gall – Appenzell sont munis d’une crémaillère, impliquant un parc spécifique de Beh4/4 pour leur traction. La fréquentation en journée oscille entre 30 et 80 voyageurs par train avec des sorties scolaires, des touristes et des randonneurs, mais en période de pointe, salariés et scolaires assurent une occupation élevée des trains. En hiver, l’AB permet aux amateurs de ski d’accéder facilement aux téléphériques et remontées mécaniques. Sur la ligne Saint Gall - Appenzell apparaît un trafic plus consistant jusqu'à Teufen, à caractère périurbain, justifiant aisément les compositions de 3 voitures.

120416_Ge1urmasch2

Urnäsch - 12 avril 2016 - Tracté par la Ge 4/4 n°1, le train Gossau - Wasserauen s'inscrit dans cette boucle bien connue des photographes qui se concentrent généralement en queue de train pour photographier le train : une possibilité encore offerte par les voitures disposant de baies descendantes. © transportrail

120416_Bt143schwende1

120416_Be42schwende1

Schwende - 12 avril 2016 - Descendant vers Appenzell, ce train composé de la Beh 4/4 n°42 et de deux voitures pénètre dans le petit village de Schwende. © transportrail

120416_Be41wasserauen1

Wasserauen - 12 avril 2016 - Quittant Wasserauen pour Gossau, la Beh 4/4 n°41 entame son parcours vers Gossau. Terminus du réseau, Wasserauen donne accès à plusieurs chemins de randonnées et à un téléphérique pour skier sur les pentes du Säntis. © transportrail

130416_Bt41appenzell

Appenzell - 13 avril 2016 -  Autour d'Appenzell, plusieurs sentiers offrent des possibilités de randonnées offrant d'intéressants points de vue sur la voie ferrée, notamment sur la ligne de Gossau : les pentes assez soutenues permettent de prendre rapidement de la hauteur et d'embrasser l'ensemble de la vallée et ses activités agricoles. Néanmoins, on remarque l'habitat assez dispersé et l'aspect très organisé des alpages. © transportrail

140416_Bt115teufen

Teufen - 14 avril 2016 - Arrêt du train Appenzell - Saint Gall en gare de Teufen. La voie montant vers Appenzell est noyée dans le quai donnant accès à la voie vers Saint Gall. Teufen sera le terminus du service périurbain diamétralisé en provenance de Trogen. © transportrail

Saint Gall : la jonction SGA-TB en 2018

Jusqu'à présent, à Saint Gall, les voies des lignes d'Appenzell et de Trogen se faisaient quasiment face mais s'ignoraient. La jonction des deux lignes était en chantier lors de notre visite en avril 2016, les nouvelles voies étant déjà en grande partie posées. Cette interconnexion mettra fin à l'isolation de la Trogenerbahn vis à vis des autres lignes de l'Appenzellerbahn, afin de mettre en oeuvre un service périurbain autour de Saint Gall cadencé au quart d'heure en pointe. Il sera exploité à l'aide de 12 tramways Tango de Stader, qui assureront l'intégralité des liaisons Trogen - Saint Gall - Appenzell, cadencées à la demi-heure, et des Trogen - Saint Gall - Teufen, également à la demi-heure mais circulant uniquement en pointe.

L'actuel matériel de la Trogenerbahn sera vendu aux transports neuchâtelois pour renforcement du service de la ligne de tramway du littoral. Quant au parc d'automotrices de l'AB, deux unités, les BDeh 4/4 n° 16 et 17, seront conservées pour assurer la navette Gais - Alstätten avec des voitures pilote surbaissées.

Dans le même objectif, la suppression de la courte section à crémaillère à l'arrivée à Saint Gall, nécessaire pour l'exploitation des Tango, se traduit par l'ouverture d'un tunnel de 700 m allongeant le tracé mais adoucissant la rampe : quand on a l'ambition et les moyens... Le coût du projet avoisine 90 MCHF avec un financement fédéral de 41 MCHF.

En outre, 4 automotrices (et une supplémentaire en option) de trois voitures ont également été commandées auprès de Stadler pour moderniser le parc de la liaison Gossau - Wasserauen : il s'agit de rames similaires à celles en cours de livraison sur différents réseaux, dont le Nyon - Saint Cergue - La Cure, les Transports Publics Fribourgeois (réseau de la Gruyère), les Transports Publics du Chablais. Une partie du parc existant sera conservé en réserve puisqu'il faut 4 rames pour assurer la cadence semi-horaire entre Gossau et Wasserauen.

Le coût de la partie matériel roulant de la modernisation de l'AB atteint 96 MCHF, financés par la compagnie. La mise en service de ces rames était prévue en novembre 2018 à l'occasion de la mise en service du tunnel de Saint Gall et l'objectif a été tenu.

Ruckhalde

Travaux en cours à l'arrivée à Saint-Gall : construction d'un tunnel de 700m pour fluidifier le tracé, supprimer la courte section à crémaillère, et création d'une halte au niveau de Riethüsli. Autres travaux prévus, un nouveau croisement au niveau de Lustmühle, environ un kilomètre après Riethüsli. L'objectif affiché est de fiabiliser la desserte au quart d'heure  - plan appenzellerbahnen.ch

karte_bhfsg

Travaux en cours en gare AB de Saint-Gall (2015-1018) pour la jonction entre la ligne Saint Gall - Gais - Appenzell et la Trogenerbahn en vue de la création du service diamétralisé périurbain - plan appenzellerbahnen.ch

 

140416_Bt115saint-gall

Saint-Gall - 14 avril 2016 - BDe 4/4 n°16 sur le terminus actuel de la ligne d'Appenzell. On apercoit à gauche les travaux des nouvelles voies de jonction avec le Trogenerbahn. © transportrail

061018_Tango-saint-gall-riethüsli_knoerr

Saint Gall - Riethüsli - 6 octobre 2018 - La nouvelle halte à la sortie du tunnel et l'arrivée d'une rame Tango descendant d'Appenzell en direction de Saint Gall. © A. Knoerr

061018_Tango-teufen_knoerr

Teufen - 6 octobre 2018 - Tramway des villes, tramway des champs : le nouveau visage de l'Appenzellerbahn fusionné avec le Trogenerbahn. On repère la particularité des Tango avec leurs deux bogies moteurs centraux qui compliquent l'architecture intérieure. L'emploi dans un rôle de desserte suburbaine rendra-t-elle cette configuration moins pénalisante que sur un réseau urbain ? © A. Knoerr

Si l'Appenzellerbahn ne recèle pas d'ouvrages d'art à couper le souffle comme tant d'autres lignes secondaires suisses, il n'en offre pas moins des paysages alpestres des plus agréables et des plus typiques de la Suisse orientale, aisément accessibles par le rail grâce à une offre excellente, en dépit d'une densité de population assez modeste, de l'ordre de 94 habitants au km², à l'exception du demi-canton de Rhodes-Extérieures, qui, avec la ville d'Appenzell, atteint 227 habitants au km².