12 octobre 2015

L'Europe patine sur le quatrième paquet ferroviaire

Satisfaction du gouvernement français pour qui l'échéance de 2019 était jugée trop prématurée. A l'issue du conseil des ministres européens, la date limite pour l'introduction de la procédure d'appel d'offres pour l'exploitation des dessertes nationales et régionales de service public est repoussée à 2026. En revanche, les liaisons commerciales restent concernées à partir de 2020. Par conséquent, rien n'oblige la France à modifier sa réglementation avant le 31 décembre 2025... mais à l'inverse, rien n'interdit une autorité organisatrice française (Région ou Etat) de s'appuyer sur le Réglement sur les Obligations de Service Public pour engager une procédure d'appel d'offres pour l'exploitation des services qu'elle finance.

L'Europe patauge sur le quatrième paquet ferroviaire et la situation ne fait pas les affaires du chemin de fer en France. En privilégiant l'immobilisme pour éviter une source de conflictualité sociale et politique majeure, la France refuse de donner la possibilité aux autorités organisatrices de pouvoir choisir entre une procédure d'appel d'offres et une attribution directe. En revanche, la France n'a pas ménagé sa peine pour affaiblir durablement le train en ouvrant promptement le marché de l'autocar longue distance. Bref, en 2026, on peut se demander quelle sera la consistance réelle du réseau français pouvant être potentiellement concerné...

 

Posté par ortferroviaire à 13:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2015

Les 100 ans de la Côte Bleue en vapeur

031015_241P17miramas

Miramas - 3 octobre 2015 - La 241P17 se met en scène  devant un public nombreux en dépit de l'heure assez matinale et les premières pluies. Elle porte évidemment une plaque du Mistral et les armoiries de la ville du Creusot où elle est née et où elle est aujourd'hui hébergée. © transportrail

C'est par une météo dantesque le samedi et nettement plus clémente le dimanche qu'ont eu lieu les circulations spéciales liées au centième anniversaire de la ligne de la Côte Bleue Miramas - L'Estaque. Cette ligne, qui compte parmi les plus belles de France puisqu'elle longe la mer Méditerranée, offre un magnifique panorama sur la baie de Marseille et sur les calanques de Niolon, La Redonne et Carry le Rouet.

marseille-depuis-niolon

Niolon - 5 août 2013 - Une photo sans train ? Voici la vue qui s'offre sur la baie de Marseille depuis la gare de Niolon. On aperçoit notamment l'extrémité nord du port de la Joliette et la tour du nouveau quartier Euroméditerranée, autour de la rénovation des Docks. © transportrail

031015_84605miramas

Miramas - 3 octobre 2015 - La fête du train de Miramas fut copieusement arrosée. Le Régiolis mis en ligne pour un aller-retour spécial Marseille - Miramas se remet à quai. Malheureusement, les voyageurs l'attendaient sur le quai où se situe le photographe (amphibie pour l'occasion...). © transportrail

041015_241P17miramas1

Miramas - 4 octobre 2015 - Le soleil est de retour  et va revêtir les drapeaux tricolores pour le parcours anniversaire sur la Côte Bleue et la cérémonie du souvenir français. © transportrail

Le 2 octobre dernier, la 241P17 des Chemins de fer du Creusot est descendue par ses propres moyens jusqu'à Avignon, avant d'assurer le lendemain un aller-retour vers Miramas à l'occasion de la fête du train (qui s'est malheureusement déroulée sous le déluge) puis le train spécial Avignon - Marseille via la Côte Bleue du dimanche 4 octobre. Le train marqua un arrêt d'une heure à Martigues pour une cérémonie militaire du souvenir... et une deuxième inauguration de la rénovation de la gare !

041015_241P17martigues1

Martigues - 4 octobre 2015 - Une heure d'arrêt à Martigues devant son bâtiment voyageurs typique de la ligne de la Côte Bleue. La foule est plus nombreuse, le train était complet, le soleil est au rendez-vous. Dommage qu'un arrêt plus près de la mer (et plus loin des usines pétrochimiques) n'ait pas été privilégié, mais il fallait se plier aux demandes des élus locaux... © E. Fouvreaux

La 241P17 circula sans encombre, les seuls aléas étant liés aux conditions météorologiques (le souterrain de la gare de Miramas fut en partie innondé), à une exploitation quelque peu acrobatique d'autant plus qu'un TER avait fait une demande de secours, tandis que le dimanche, la SNCF modifia de près de deux heures l'horaire de circulation du train spécial, probablement pour satisfaire le cortège des autorités civiles et militaires.

041015_241P17miramas2

Miramas - 3 octobre 2015 - Repartant vers Avignon, la 241P17 inscrit dans ce contre-jour de soleil couchant ses 120 tonnes et ses volutes de fumée, dans un environnement bien ferroviaire. © E. Fouvreaux

En attendant notre prochain dossier sur la ligne de la Côte Bleue, nous vous invitons à (re-)découvrir notre page consacré à l'ouvrage majeur de la ligne, le viaduc de Caronte et celle consacrée à la 241P17.

Posté par ortferroviaire à 20:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2015

Bordeaux Saint Jean : la verrière en travaux

250915_travaux-bordeaux-saint-jean2

Bordeaux Saint Jean - 25 septembre 2015 - L'impressionnant chantier de restauration de la halle mobilise une bonne partie des quais ne laissant qu'un passage minimal pour les voyageurs. Ci-dessous, on notera aussi la pose des voies sur dalle, autre opération précédemment réalisée dans le cadre de la modernisation de la gare en prélude à l'arrivée de la LGV SEA. © transportrail

250915_travaux-bordeaux-saint-jean3

C'est un chantier d'une ampleur exceptionelle qui a été lancé voici un an. A partir d'octobre 2014, un échafaudage de 3000 tonnes a été installé en gare de Bordeaux Saint Jean pour procéder à la rénovation des 27500 m² de l'une des plus grandes halles ferroviaires de France. Il a fallu préalablement renforcer les passages souterrains de la gare pour supporter le poids supplémentaire de cette installation qui concilie la sécurisation des travaux et le maintien de l'exploitation. L'opération est réalisée par sablage à haute pression dans une atmosphère confinée et pressurisée pour faciliter l'aspiration des poussières de sablage et dépolluer les résidus. La halle prendra son nouveau visage en fin d'année 2016.

Posté par ortferroviaire à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

A bord du Nantes - Bordeaux

Elle est un exemple représentatif de la déshérence des liaisons transversales en France, par une infrastructure hors d'âge, un matériel à bout de souffle, une desserte indigne des deux métropoles qu'elle relie, 5ème et 7ème villes de France, et elle est devenue une proie facile pour l'autocar longue distance érigé en solution d'avenir par un gouvernement qui a engagé une politique d'euthanasie ferroviaire.

transportrail vous emmène sur la ligne Nantes - Bordeaux à bord des trains 3835 (Nantes 13h05 - Bordeaux 17h17) et 3831 (Quimper 6h08 - Bordeaux 13h09), avant que la ligne ne soit un peu plus mutilée avec l'application d'un ralentissement à 40 km/h sur les 103 km de la section La Roche sur Yon - La Rochelle dès le mois de décembre prochain...

Posté par ortferroviaire à 09:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2015

TGV : la 1ère classe va changer

C'est peut-être l'illustration la plus manifeste d'un virage stratégique déjà amorcé par la SNCF et qui continue sa progression par étape. La récente présentation du nouveau siège de 1ère classe, qui équipera d'abord les nouvelles rames EuroDuplex Atlantique et qui devrait ensuite être installé à bord du reste du parc TGV Duplex, confirme le projet de segmentation du produit historique TGV entre un service "premium" comprenant les deux classes traditionnelles et une offre "low cost" avec Ouigo qui va essaimer au nord, à l'ouest et à l'est après avoir fait ses gammes vers la Méditerranée. Sans renier le principe de la démocratisation de la grande vitesse qui remonte aux origines du TGV, on serait tenté de dire qu'on passe du suffrage universel (le TGV "classique" tel qu'il domine actuellement l'offre) au suffrage censitaire avec une segmentation de l'offre selon le consentement au prix.

Ainsi, outre le nouveau design reposant sur le trio noir-beige-rouge, le siège se veut aussi plus ergonomique et plus adapté aux différentes activités à bord du train, notamment avec une tablette plus large et une meilleure inclinaison tant pour travailler sur un ordinateur que la détente, la possibilité de s'isoler de son voisin, l'aménagement d'un petit secrétaire sur le dossier du siège avec notamment prise USB, prise électrique, range-revue et porte-gobelet. Bref, le nouveau siège de 1ère classe cherche à se rendre plus accueillant et surtout plus fonctionnel pour s'adapter à l'évolution de l'usage du temps passé à bord du train. Il est aussi prévu de revoir l'aménagement des salles de 1ère classe pour intégrer une nouvelle fonctionnalité du siège : la possibilité d'inverser sa position pour être dans le sens de la marche, ce qui sera offert sur 90% des sièges. Ce nouveau siège, comme le montrent les clichés ci-dessus, reprend toutefois les bases (têtière, dossier et assise) des actuels sièges de 1ère classe, mais avec une nouvelle coque accueillant les équipements et une nouvelle cinématique pour améliorer le confort selon les différentes postures.

La SNCF cherche donc à augmenter le niveau de service pour la clientèle affaires, en échange de tarifs plus élevés, notamment à l'approche de l'ouverture des nouvelles LGV (Est phase 2, SEA et BPL). Cependant, elle recourt à des "innovations" déjà connues sur d'autres réseaux, notamment en Espagne, où la classe affaires existe depuis 1992 et le siège pivotant depuis les années 1980.

Il est ensuite prévu de présenter un nouveau siège de seconde classe, qui remplacera avantageusement celui apparu voici une dizaine d'années lors de la rénovation TGV Lacroix et qui s'est finalement avéré peu adapté à une évolution rapide des comportements pendant le voyage, outre un confort somme toute assez moyen.

Posté par ortferroviaire à 17:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

LGV Est : la phase 2 en essais

Le temps est désormais compté puisque c'est le 3 avril 2016 que la seconde phase de la LGV Est sera ouverte aux voyageurs. Depuis le 28 septembre dernier, une rame Duplex circule à 160 km/h entre Baudrecourt et Vendenheim. Elle montera par paliers jusqu'à 352 km/h, soit 320 km/h + 10% afin d'homologuer la ligne pour le service commercial.

La nouvelle offre a été présentée. Si les gains de temps sont appréciables, avec notamment Paris - Strasbourg en 1h46 au lieu de 2h20, la structuration horaire semble marquer un tournant avec une desserte au cadencement improbable. Sur 16 trains de base (hors renforcement de fin de semaine), seuls 7 sont strictement dans le sillon de base. On comptera sur cette ligne en semaine :

  • 9 Paris - Strasbourg dont 4 Colmar,
  • 4 Paris - Stuttgart,
  • 2 Paris - Francfort,
  • 1 Paris - Munich,
  • 2 Strasbourg - Bordeaux,
  • 2 Strasbourg - Nantes dont un comprenant une tranche pour Rennes,
  • 2 Strasbourg - Bruxelles,
  • 2 Strasbourg - Lille,
  • 1 Strasbourg - Roissy,
  • 1 Luxembourg - Strasbourg - Marseille,
  • 1 Luxembourg - Strasbourg - Montpellier.

Posté par ortferroviaire à 14:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

NTV : premier pas vers la diversification des offres

Jusqu'à présent, NTV, l'opérateur privé italien, avait misé sur la grande vitesse pour concurrencer Trenitalia sur les principales relations intervilles en Italie. En dépit d'une situation financière qui reste difficile, la dette ne devant être remise à zéro qu'en 2030 selon les dernières projections, NTV se lance dans une nouvelle gamme de services à 250 km/h avec une première application sur la ligne Rome - Vérone qui sera ouverte en décembre 2018. Pour l'assurer, NTV a commandé 8 rames Pendolino à Alstom.

Posté par ortferroviaire à 14:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Régio2N : 8 rames de plus en Midi-Pyrénées

Après une commande de 8 Régiolis supplémentaires (3 bimodes et 5 électriques), la Région Midi-Pyrénées lève une option de 8 Régio2N pour poursuivre le renouvellement de son parc. Ainsi, après avoir porté à 33 la commande de Régiolis (18 bimodes et 15 électriques), ce sont désormais 18 Régio2N dans leur version courte qui sont attendus à Toulouse.

L'arrivée de ces nouvelles rames entraîne aussi des investissements sur les ateliers de maintenance avec l'ouverture en avril dernier des installations destinées au Régiolis, d'un coût de 25 M€, et du lancement de son extension pour accueillir le Régio2N, soit au total plus de 50 M€. Matériel et ateliers sont évidemment entièrement financés par la Région Midi-Pyrénées.

Posté par ortferroviaire à 14:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2015

Fret : une lueur d'espoir

6% : c'est la hausse du trafic au premier semestre 2015 par rapport à la même période en 2014. 6%, c'est un bon résultat, quoique l'année 2014 ait été des plus mauvaises pour le transport de marchandises par rail. Plus que le chiffre, c'est le signal donné qu'il faut retenir car entre 2003 et 2013, le bilan est nettement moins glorieux avec une diminution de moitié des tonnages transportés !

Au cours de la conférence sur la relance du fret ferroviaire, le Secrétaire d'Etat aux Transports a cependant dû aussi mettre sur la table la question de l'évolution des péages du fait de la fin de la compensation par l'Etat entre le tarif acquitté par les chargeurs et le coût réel des circulations. En effet, les règles européennes imposent au fret de couvrir les coûts marginaux liés à chaque circulation supplémentaire. Ainsi, la hausse sera de 6,2% en 2016 et de 2,4% en 2017. Au-delà, le gouvernement demande à SNCF Réseau d'assortir ses hausses de redevance à un programme de mise en qualité des sillons, sujet de crispation récurrent. Surtout, une commission sera chargée de définir de façon indépendante les critères d'amélioration de ces sillons, ce qui n'est pas le moindre des défis du fait de la multiplication des travaux d'une part et du maintien d'une dynamique régressive sur le réseau avec l'application de ralentissements et les menaces persistantes sur plusieurs milliers de kilomètres du réseau national, y compris de lignes parcourues par des trains de voyageurs.

En réponse aux demandes récurrentes des chargeurs, Alain Vidalies a dû se référer à quelques exemples de programme de modernisation de lignes capillaires pour démontrer l'intérêt du gouvernement sur ces lignes (qui génèrent 20% des tonnages transportés en France) mais aussi pour inciter Régions et chargeurs à investir sur ces lignes, reposant mécaniquement la question du caractère national de ces infrastructures. Après deux rénovations en Région Centre (du côté de Châteauroux et de Bourges), une troisième opération sera prochainement réalisée entre Blois et Villefrancoeur (3,2 M€) et une quatrième entre Vendôme et Montoire (4 M€). En Aquitaine, un premier chantier sera lancée entre La Gorp et le Bec d'Ambès pour près de 20 M€, et deux autres en Lorraine entre Neufchâteau et Gironcourt ainsi qu'entre Verdun et Dugny.

Posté par ortferroviaire à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2015

Rhône-Alpes : la nouvelle convention TER bloque

La convention unissant la Région Rhône-Alpes à la SNCF pour l'exploitaiton des TER prend fin le 31 décembre prochain et il n'y aura pas de nouvelle contractualisation avant la fin de l'année prochaine. La Région refuse en effet les conditions que la SNCF cherche à lui imposer, que la vice-présidente aux transports résume par "moins de trains pour plus cher". Le chiffre avancé de 437 M€ par an apparaît inacceptable. Ainsi, l'actuelle convention est prorogée d'un an. Cela permet aussi de synchroniser la renégociation avec l'achèvement de la convention de la Région Auvergne. En revanche, la Région impose à la SNCF un remboursement des abonnés lors de retards récurrents, dès le 1er janvier prochain.

Dans sa fusion avec l'Auvergne, Rhône-Alpes aura aussi fort à faire avec les menaces de plus en plus précises de fermetures de ligne, notamment au sud de l'axe Clermont-Ferrand - Aurillac, territoire qui pourrait devenir un désert ferroviaire à très brève échéance...

Posté par ortferroviaire à 10:42 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :