21 novembre 2014

Régio2N en Rhône-Alpes

Le Régio2N continue son arrivée dans les Régions et c'est depuis hier la plus importante commande qui commence à être honorée avec les 40 rames destinées à Rhône-Alpes. La première a été inaugurée hier par les élus régionaux et mise en service sur la liaison Villefranche sur Saône - Lyon - Vienne. En configuration 83 m avec un aménagement intérieur en 2+2, cette rame devrait être modifiée ultérieurement car la Région a finalement opté pour un aménagement en 3+2 afin de concentrer les Régio2N sur les dessertes périurbaines afin de libérer des TER2NNG pour les relations intervilles.

201114_REGIO2Nlyon-perrache_godin

Lyon Perrache - 20 novembre 2014 - La première rame Rhône-Alpes a été présentée en gare de Lyon Perrache : elle arbore une livrée dépouillée associant les habituelles couleurs du TER et donc en rupture avec la décoration régionale jusqu'à présent appliquée. © N. Godin - lyonrail

Posté par ortferroviaire à 15:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2014

TET : une nouvelle commission

Alors que la convention Etat - SNCF sur les Trains d'Equilibre du Territoire a une nouvelle fois été prolongée d'un an jusqu'au 31 décembre 2015, le gouvernement a confié à Philippe Duron une mission sur l'avenir de ces relations et leur articulation non seulement avec les TGV et les TER mais aussi avec d'autres moyens de transport (et on pense évidemment à l'autocar) et aux nouvelles formes de mobilité (comme le covoiturage). La commission est composée de 5 parlementaires, 2 élus régionaux et 4 experts. Elle devra rendre son rapport dans 6 mois.

Parallèlement, le projet de décret constituant SNCF Mobilités prévoit dans son article 4 la possibilité pour la SNCF d'assurer des dessertes ferroviaires par des moyens de transport routier (la formulation ne manque pas de sel) tant pour des activités commerciale (en clair Voyages) que pour les activités subventionnées (TER et TET).

Posté par ortferroviaire à 13:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2014

La Bourgogne renonce à ses Régio2N

C'est désormais officiel, alors que l'information commençait à courir depuis plusieurs mois. La Région Bourgogne ne concrétise pas sa commande de 13 Régio2N et privilégie une nouvelle rénovation des voitures Corail. C'est sur la base d'une analyse budgétaire que la décision fut prise, du fait de tensions sur les dotations des collectivités, mais qui semble avoir omis quelques éléments. Le Régio2N emportait avec lui la nécessité de réaliser un atelier de maintenance à Dijon et l'adaptation de certains quais. La rénovation des voitures Corail élimine ces dépenses, mais avec un coût de 40 M€ pour une durée de 10 ans, l'investissement sur les Corail est à comparer avec les 200 M€ de la commande de Régio2N auxquels il fallait ajouter 35 M€ pour l'atelier et une provision de plusieurs millions d'euros pour les quais, mais pour une durée de 40 ans. Il semblerait que l'un des points de désaccord était sur le coût de l'atelier de maintenance et la négociation sur l'évolution des coûts d'exploitation.

Posté par ortferroviaire à 14:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2014

Eurostar présente ses Velaro

A l'occasion des 20 ans de la desserte à grande vitesse Paris / Bruxelles - Londres, Eurostar a présenté la première des 10 rames e320 livrée par Siemens sur plateforme Velaro. Longue de 398,92 m, comprenant 16 voitures, les nouvelles rames à motorisation répartie (16 MW) peuvent circuler sous 25 kV, 1500 et 3000 V. Elles ne pourront donc pas aller en Allemagne.

Ces rames offrent une capacité de 890 places, contre 728 pour les rames TMST d'Alstom. Les Velaro sont aussi plus larges avec 2,92 m contre 2,81 m, bénéficiant au confort des voyageurs et notamment au couloir, étriqué sur les TMST. Autre distinction qui a son importance : chaque élément comprend 20 portes contre 16 sur les TMST, améliorant les conditions d'embarquement. L'aménagement intérieur se met quant à lui au goût du jour et offre trois aménagements : Standard, Standard Premier et Business Premier.

Les 10 rames devraient être livrées d'ici mai 2016. D'ici là, les premiers engagements en service commercial devraient avoir lieu en décembre 2015. Eurostar a également annoncé la commande de 7 rames supplémentaires.

Quoique aptes à 320 km/h, Eurostar indique que les e320 seront exploités à 300 km/h, qui est de toute façon la vitesse maximale sur la majeure partie du parcourrs.

Présentation du premier Velaro e320 en gare de Londres Saint Pancras. (cliché X)

Parallèlement, la première rame TMST n'est toujours pas sortie de rénovation et Eurostar reconnaît du retard dans les ateliers SNCF de Hellemmes, chargés de l'opération portant sur 14 rames. La commande de 7 e320 supplémentaires pourrait interroger la suite de ces rénovations, à moins que l'exploration des opportunités de nouvelles dessertes, peut-être vers Bordeaux et Genève, aboutissent favorablement.

On se souvient que l'annonce de cette commande avait défrayé la chronique, le gouvernement français prenant fait et cause pour Alstom contre Siemens dès l'annonce de cette attribution du marché, en faisant valoir la supériorité du matériel français, "seul" à pouvoir emprunter le tunnel sous la Manche en respectant toutes les considérations sécuritaires. En 2011, l'Agence Ferroviaire Européenne avait rendu un avis favorable à la commande d'Eurostar auprès de Siemens.

Eurostar confirme enfin la création d'une relation Marseille - Londres à partir de mai 2015. Ces Eurostar desserviront Avignon, Lyon Part Dieu et Lille Europe. En direction du Royaume Uni, l'arrêt à Lille Europe durera 1h30 pour effectuer les formalités de contrôle des voyageurs avant l'entrée au Royaume Uni puisque les gares de Marseille, Avignon et Lyon sont dépourvus de sas d'embarquement. En revanche, au retour, les formalités seront bien sûr effectuées à Londres Saint Pancras. Les joies de l'espace Schenghen...

Enfin, en décembre 2016 sera lancée la liaison Londres - Amsterdam avec desserte de Anvers, Rotterdam et Schipol.

Posté par ortferroviaire à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Cannes - Grasse : des travaux reportés sine die

L'augmentation de capacité de l'infrastructure de la ligne Cannes - Grasse était une des opérations contribuant à l'amélioration de la desserte du littoral azuréen. Les travaux prévoyaient la réalisation d'un second point de croisement pour porter la fréquence de 60 à 30 minutes et allonger les quais pour recevoir des trains plus longs, jusqu'à 8 voitures. RFF a annoncé à la Région PACA un report sine die des travaux en raison d'un manque de moyens et d'une orientation en faveur de la maintenance du réseau suite aux accidents de Brétigny et de Denguin. La Région n'a pas apprécié, les usagers non plus. Les deux accidents ont fortement secoué le système ferroviaire et ont précipité une révision de la hiérarchie des travaux avec un arbitrage entre maintenance et développement. Reste que des engagements avaient été pris... y compris les subventions associées...

Posté par ortferroviaire à 10:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Tours : vers un retour des navettes

En décembre 2011, la mise en place du cadencement avait été l'occasion pour la SNCF de supprimer les navettes Tours - Saint Pierre des Corps et Orléans - Les Aubrais. L'accès au centre-ville de Tours se fait depuis en utilisant des TER des axes Orléans - Tours et Bourges - Tours, et quelques navettes résiduelles assurées par des matériels TER, le plus souvent des X73500 de 80 places seulement, un peu juste lorsqu'arrive des TGV en unité multiple.

Si le TGV met Saint Pierre des Corps à 55 minutes de Paris, il faut désormais entre 15 et 20 minutes pour effectuer le trajet final de 2 km jusque sous la verrière de la gare de Tours. 

310813_A325saint-pierre-des-corps

Saint Pierre des Corps - 31 août 2013 - La rapidité du TGV est en partie consommée par la perte de temps créée par la disparition des navettes tourangelles. La rame 325, celle des records de vitesse de 1989 (482,4 km/h) et de 1990 (515,3 km/h), laisse ses voyageurs attendre un TER déjà bien rempli pour rejoindre Tours. © transportrail

Le syndicat CFDT a proposé de réexaminer le plan de voies et d'essayer de recréer un système de navettes en utilisant une voie qui se termine en impasse à moins d'un kilomètre des quais de Saint Pierre des Corps. Sa prolongation impliquerait d'élargir le tablier d'un pont routier et de passer entre les piles du pont de l'autoroute A10.

Cependant, jusqu'en 2011, le fonctionnement des navettes sur les voies existantes était relativement correct et des aménagements avaient été réalisés dans le cadre du CPER 2007-2014 pour améliorer les conditions d'entrée en gare de Tours. Il semblerait donc à privilégier le retour de navettes mais sur les infrastructures existantes. La question est plutôt celle du matériel roulant. Les Z5300 étaient vétustes et ont donc été logiquement réformées, et les matériels TER ne sont pas tous adaptés pour effectuer un échange rapide des voyageurs.

Posté par ortferroviaire à 10:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2014

Rouen - Elbeuf sous caténaires

Inauguration discrète pour une opération pourtant décisive pour le développement du transport ferroviaire dans l'agglomération rouennaise. La section Tourville - Elbeuf Saint Aubin a été électrifiée en 25 kV afin de constituer une diamétrale Yvetot - Elbeuf soulageant l'exploitation de la gare de Rouen Rive Droite. 8 km seulement, pour 62 M€, avec le réaménagement du plan de voies de la gare d'Elbeuf, la conversion au BAL du BAPR existant entre Tourville et Elbeuf, la mise en accessibilité de la gare d'Elbeuf Saint Aubin et la création de deux voies en impasse à Yvetot.

rouen-elbeuf

La desserte n'a pour l'instant évolué qu'à la marge puisque les 9 navettes Elbeuf - Rouen - Motteville ont été prolongées à Yvetot de même que les 2 rotations Rouen - Motteville. Elle constitue cependant le socle d'une perspective à plus long terme, liée au projet de la nouvelle gare Saint Sever.

Posté par ortferroviaire à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2014

Tunnel du Gothard : les voies sont posées

Le 31 octobre dernier, la pose des voies dans le plus long tunnel du monde actuellement en construction a été achevée. Les 57 km du tunnel bitube du Gothard. Travaillant 24 heures sur 24, pas moins de 125 techniciens spécialistes de la voie ont posé les rails avec une précision de l'ordre du demi-millimètre sur la dalle de béton qui constitue la superstructure de la voie.

L'objectif est de pouvoir procéder aux premières circulations d'essai le 1er octobre 2015 afin de le livrer aux CFF le 2 juin 2016, avec la perspective d'une ouverture commerciale en décembre 2016, toujours avec un an d'avance sur les prévisions.

De la sorte, la Suisse amplifie l'attractivité des itinéraires ferroviaires la traversant pour les échanges de marchandises entre l'Italie et la vallée du Rhin... ce qui mécaniquement met un peu plus en difficulté le projet du Lyon - Turin, pourtant ardemment défendu par les Etats français et italiens, et confirme un peu plus encore la pertinence des cours de géographie sur la "banane bleue".

Posté par ortferroviaire à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2014

Dossier tram-train de la vallée de la Thur

C'est à ce jour le seul "vrai" tram-train de France, c'est à dire avec interconnexion du réseau urbain et d'une ligne ferroviaire adaptée. Le projet de tramway urbain de Mulhouse a d'emblée intégré une composante suburbaine dans l'objectif d'améliorer l'offre ferroviaire dans la vallée de la Thur sans cesse plus encombrée par le trafic automobile grandissant.

Le projet a "essuyé les plâtres" d'une conception intégrée avec une section de raccordement située sur des emprises RFF mais pas sur le réseau ferré national, sous réglementation urbaine en marche à vue, comprenant une partie à double voie et une autre à voie unique, avant d'arriver sur la ligne de Thann électrifiée et modernisée. Il a aussi été pionnier sur l'interopérabilité entre deux entreprises puisque le matériel est entretenu par le réseau Soléa, et parce que les exploitants ont d'emblée éviter ce que les parisiens ont connu sur le RER B de 1983 à 2009, à savoir le changement de conducteurs à la "frontière" entre les deux réseaux. Les agents SNCF sont habilités à conduire en milieu urbain et ceux de Soléa sur la ligne ferroviaire de Thann. 

transportrail complète son panorama sur les trams-trains de France avec le nouveau dossier consacré à la ligne de la vallée de la Thur. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 novembre 2014

Regain de succès pour les chemins de fer corses

251014_AMGcorte2

Corte - 25 octobre 2014 - Les AMG800 sont le symbole de la revitalisation des chemins de fer corses. L'autorail Bastia - Ajaccio entre en gare de Corte. On notera qu'il porte encore l'ancien logo "carmillon" rappelant l'ancienne exploitation par la SNCF. C'est désormais une société publique locale détenue par les collectivités locale qui assure l'exploitation. © transportrail

Comptant parmi les 5 réseaux à voie métrique ayant résisté au démantèlement massif des lignes secondaires, les chemins de fer corses n'ont pas été épargnés par les vissicitudes qui n'ont pas manqué d'alimenter la chronique locale avec l'affaire de la conformité des nouveaux autorails AMG800. La page est tournée et après avoir investi près de 30 M€ pour l'achat de ces 12 autorails, ce sont pas moins de 200 M€ qui ont été consacrés à la réalisation de grands travaux de modernisation de l'infrastructure, ce qui permet au réseau de regarder l'avenir avec moins d'inquiétudes que par le passé.

Les chemins de fer corses permettent de découvrir l'île de Beauté d'une côté à l'autre en passant par la montagne. Elle compte parmi les plus beaux itinéraires français qui permet aux randonneurs du GR20 de rejoindre l'une des villes après avoir arpenté le célèbre sentier. Mais aujourd'hui, le rôle du train ne veut pas se limiter à une simple attraction touristique : s'il est assez naturel en Balagne du fait de la notoriété des plages, la Collectivité Territoriale souhaite développer l'usage du train autour de Bastia et d'Ajaccio, afin de contenir le trafic automobile dans des villes relativement exiguës.

transportrail vous propose son nouveau dossier consacré aux chemins de fer corses. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 14:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :