12 juillet 2013

Thello vise Marseille - Milan

Créé par Trenitalia et Véolia Transdev en 2011 pour exploiter des relations entre la France et l'Italie, Thello a d'abord mis en circulation des trains de nuit au départ de Paris à destination de Venise et l'année dernière en direction de Rome, succédant aux trains Artésia opérés par la SNCF et Trenitalia.

270412_36007paris-lyon4Paris gare de Lyon, 27 avril 2012 - Mise à quai du train Thello à destination de Venise. Il est composé d'une BB36000 loué par Akiem et de voitures couchettes et de voitures lits récupérés auprès des FS, celles-là même qui assuraient jadis les relations Artesia. © transportrail

Thello a obtenu de l'Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires une réponse positive quant au caractère international d'une liaison Marseille - Gênes - Milan (le contraire eut été surprenant). Thello souhaite en effet mettre en oeuvre un service sur cette relation en 2014.

Toutefois, l'ARAF a été saisie de façon pour le moins étrange par la Région PACA qui redoute une concurrence sur ses lignes express routières entre Marseille et Nice. Ne serait-ce pas plutôt une manoeuvre pour freiner l'arrivée d'un opérateur autre que la SNCF ?

Thello lorgne également sur d'autres relations, notamment Lyon - Turin, et plus surprenant, Paris - Bruxelles, puisque l'entreprise a obtenu un certificat de sécurité pour rouler sur le réseau belge.

Posté par ortferroviaire à 10:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Thalys : la SNCF prépare la concurrence de la DB

La SNCF a annonce la fin du groupement inter-entreprises Thalys, créé avec la SNCB, les NS et la DB. Thalys deviendra une entreprise ferroviaire à part entière. Son capital sera majoritairement détenu par la SNCF. La SNCB, quoique minoritaire, aura cependant un droit de véto sur les décisions du conseil d'administration.

La SNCF réagit face à la pression de la DB, qui a décidé de sortir de Thalys (voir notre article du 15 février dernier), et qui ne cache plus sa volonté d'assurer elle-même des relations Paris - Bénélux - Allemagne, mais aussi entre l'Allemagne et le Royaume Uni via la Belgique, avec son futur ICE4 dont elle attend toujours l'homologation.

 

Posté par ortferroviaire à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juillet 2013

Le 68540 retrouve ses couleurs

Recupérée en avril 2012 par l'AAATV Centre Val de Loire, déjà propriétaire de la 141 R 840, la locomotive Diesel A1A-A1A 68540 a troqué la livrée "fret" que la SNCF lui avait fait endosser en 2002 lors de sa dernière révision générale, et a retrouvé sa traditionnelle livrée bleue dessinée par Paul Arzens, ainsi que ses plaques d'origine. Après 2000 heures de travail, le 68540 a pû être engagé par l'association en remplacement de la 141 R envoyée en révision. transportrail vous propose un reportage sur cette restauration et les activités de ce "yaya".

010613_68540quatre-mares_ampeauSotteville Quatre Mares, 1er juin 2013 - Première sortie officielle de la locomotive après sa restauration. Elle est ici accompagnée d'un fourgon chaudière "cocotte-minute". L'engin a retrouvé sa robe originelle dans ses moindres détails. © Jean-Gabriel Ampeau.

Posté par ortferroviaire à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2013

Investissements ferroviaires : l'Etat confirme Mobilités 21

Ce 9 juillet après midi, le Premier Ministre a annoncé un plan de 12 milliards d'euros sur les investissements d'avenir. Dans cette déclaration, il a aussi entériné les conclusions du rapport de la commission Mobilités 21 sur les projets de nouvelles infrastructures.

Bordeaux - Toulouse se fera... d'ici 2030, tout en restant évasif sur les modalités de financement à dégager pour ce projet.

La priorité va au renouvellement des matériels roulants Intercités. 500 millions sont confirmés avec une option de 100 millions supplémentaires pour les lignes en traction Diesel avec les premières livraisons d'ici 2015. 

Un appel d'offres sera lancé en 2015 pour la nouvelle rame Intercités et la définition d'un nouveau projet de service incluant ce matériel. Enfin, le Premier Ministre évoque le renouvellement du matériel du grand bassin parisien de façon spécifique.

Pour le fret, le gouvernement confirme le lancement de l'autoroute ferroviaire entre Dourges et Tarnos sur l'axe Lille - Hendaye, et promeut un quatrième axe entre Calais et Le Boulou pour 2015.

Sur le volet matériel roulant, on peut d'ores et déjà s'attendre à court terme à une commande Régiolis bimodes chez Alstom, et une commande de Régio2N chez Bombardier pour le bassin parisien. Peu de surprises après ces annonces qui sont conformes aux prévisions de transportrail.

Posté par ortferroviaire à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2013

Générations TER

transportail vous propose un nouveau dossier, consacré au matériel régional matériel régional : 15 ans après la mise en service des X72500, pionniers du renouveau, le renouvellement du parc se poursuit avec la livraison du premier Régiolis.

Des difficultés du nouvel automoteur à l'arrivée en force du matériel à deux niveaux autour des grandes villes, de la succession du mythique X2800 à la déferlante AGC, chronique d'une évolution industrielle et du service régional. Notre dossier comprend dès à présent deux articles consacré aux X72500 et X73500. Suivez nos nouveaux billets pour être au courant des prochaines publications.

Posté par ortferroviaire à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

05 juillet 2013

IC220 : un avenir après les Corail ?

Compte tenu du coup de frein probable au développement du TGV, la modernisation du réseau classique pourrait être l'occasion de mettre en oeuvre un programme d'amélioration des performances de certaines lignes jusqu'à 220 km/h. En coordination avec un projet d'infrastructures, un nouveau matériel pourrait voir le jour d'autant que les voitures Corail qui assurent actuellement ces relations sont en fin de vie.

En lien avec le dossier sur les alternatives au tout TGV, notre nouvelle étude sur le - ou les ? - matériels pour les liaisons Intercités à 220 km/h, d'où le nom de code IC220.

Posté par ortferroviaire à 21:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juillet 2013

Vivarais : le Mastrou de retour

Le Mastrou résonne à nouveau dans les gorges du Doux. Après cinq ans de fermeture liée à la nécessité de réaliser d'importants travaux sur l'infrastructure, le matériel roulant et un changement d'exploitant, la circulation de l'un des plus connus des trains touristiques français a enfin repris après 13 millions d'euros d'investissement.

Le 2 juillet, le train inaugural a accueilli plus de 500 voyageurs, dont les officiels et invités. Un premier train à vapeur avec la Mallet 403, mise en service en 1903, a pû être mis en ligne pour son centenaire, après la rénovation de cette locomotive grâce au savoir-faire de techniciens venus de Pologne. En outre, 8 voitures panoramiques ouvertes ont été constituées sur la base de châssis récupérés auprès des Chemins de fer Rhétiques. Les autorails Billard récemment rénovés pour le service de retour des vélorails seront aussi engagés.

130704_CFV3Tournon, 13 juillet 2004 - La Mallet 403 devant le dépôt des Chemins de Fer du Vivarais. Toute une ambiance, celle de l'ancien Mastrou : sa nouvelle configuration lui vaudra-t-elle les mêmes faveurs des amateurs ? Puisse la réponse être positive ! © transportrail

Cependant, le départ de Tournon n'est qu'un souvenir : désormais c'est à Saint Jean de Muzols que s'effectue le départ du Mastrou dans des locaux neufs, ayant quand même pris soin de conserver un style ferroviaire. RFF n'a pas souhaité maintenir l'accès du train à vapeur sur la section à trois files de rail de la ligne de rive droite du Rhône.

Posté par ortferroviaire à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juillet 2013

Point final pour Fyra

C'est donc maintenant confirmé : Fyra, la liaison Bruxelles - Amsterdam du trio NS - KLM - SNCB, est définitivement abandonnée. Outre l'appel d'offres de la ville de La Haye pour une liaison Bruxelles - La Haye, les deux exploitants envisagent bien de solliciter Thalys et Eurostar pour développer les dessertes Bruxelles - Amsterdam, par l'amorce des liaisons Bruxelles - Londres à Amsterdam, et le prolongement de Thalys actuellement terminus à Bruxelles.

Le tribunal d'Utrecht a donné raison à la SNCB, qui devra être remboursée par AnsaldoBreda, constructeur du matériel, de 37 millions d'euros d'acomptes déjà versés, et a débouté l'industriel italien de sa demande de nouvelle expertise.

Lire notre dossier sur l'éphémère desserte Fyra.

Posté par ortferroviaire à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2013

600 millions d'euros pour renouveler les Intercités

C'est le montant annoncé par le Ministre des Transports pour une première tranche de renouvellement des matériels roulants affectés aux Trains d'Equilibre du Territoire. Attendue depuis plusieurs mois, cette annonce devrait être confirmée par le gouvernement la semaine prochaine, ce qui autoriserait la SNCF à engager la procédure d'appel d'offres.

Le budget de 600 millions d'euros devrait couvrir a priori entre 70 et 80 rames, permettant une première tranche d'acquisition. Elle devrait comprendre le renouvellement des dessertes transversales comme Caen - Tours, Nantes - Bordeaux, Bordeaux - Lyon, Lyon - Tours et Paris - Belfort, pour lesquelles une version bimode en aménagement "Intervilles" du Régiolis d'Alstom pourrait faire office de favori. Pour les radiales du Bassin Parisien, le Régio2N de Bombardier, lui aussi dans une version "Intervilles" a de sérieux atouts à faire valoir, à commencer par la capacité.

Toutefois, ainsi que nous l'évoquons dans le dossier de transportail consacré aux lignes classiques améliorées en alternative au tout TGV, l'hypothèse d'un nouveau marché d'une automotrice Grandes Lignes ne saurait être écartée.

Posté par ortferroviaire à 12:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2013

Rive droite du Rhône : silence sur la réouverture

Fermée aux voyageurs depuis 1973, la ligne de rive droite du Rhône, entre Lyon et Nîmes, est en principe réservée au fret. Depuis quelques années, le trafic ne cesse de diminuer et en journée, il ne passe guère plus d'une dizaine de trains dans l'intervalle 7h - 21h. Autant dire que l'argument selon lequel la réouverture aux voyageurs de cette ligne gênerait le développement stratégique du fret ferroviaire ne repose que sur une vision très particulière du chemin de fer dans laquelle le TER gênerait une activité de moins en moins présente.

030810_27122viviersViviers, 3 août 2010 - La 27122 tracte un long convoi de wagons à panneaux coulissants descendant la rive droite du Rhône. En 30 ans, le trafic sur cette ligne est passé de 140 trains / jour à moins de 40.

Le 26 septembre 2005, les études de faisabilité et de prévision de trafic étaient lancées. Le 5 janvier 2010,  une circulation spécialee destiné à sensibiliser les élus locaux et à montrer qu'une dynamique était engagée avait permis aux élus venus de Valence (dans un AGC Rhône-Alpes) et de Nîmes (dans un AGC Languedoc-Roussillon) de reconnaître les différentes gares du parcours entre Valence et Nîmes. La réouveture semblait bien engagée.

Le projet étudie la réouverture depuis le raccordement de Livron - La Voulte jusqu'à Avignon, avec dans une seconde étape l'antenne entre Villeneuve-les-Avignon et Nîmes par Remoulins. Les trains seraient amorcés à Romans de sorte à rejoindre directement la gare de Valence TGV et ainsi brancher l'Ardèche et le nord du Gard sur le réseau à grande vitesse tout en conservant une bonne desserte de l'agglomération valentinoise... ce qui démontre au passage que la gare TGV d'Allan n'est franchement pas la panacée vantée par certains élus drômois et vauclusiens !

Dans un premier temps donc, la réouverture prendrait la forme de 7 allers-retours entre Romans, Valence et Avignon avec la desserte de Valence TGV, Valence-ville, Livron, La Voulte, Le Pouzin, Cruas, Le Teil, Viviers, Bourg-Saint-Andéol, Pont-Saint-Esprit, Bagnols-sur-Cèze, Rochemaure et Villeneuve-les-Avignon. Les prévisions de trafic tablent sur environ 2500 voyageurs par jour, sachant que la population des villes desservies atteint 75 000 habitants.  La Voulte compte 5077 habitants, Le Pouzin 2820, Le Teil 8200, Viviers 3953, Bourg-Saint-Andéol 7578, Pont-Saint-Esprit 10150, Bagnols-sur-Cèze 19013. Et la renommée touristique de l'Ardèche pourrait aussi doper le trafic...

Le coût de la réouverture, avec notamment le réaménagement des gares et l'adaptation de la signalisation - dont le schéma avait été revu lors de l'électrification pour le seul besoin du trafic marchandises - est évaluée à 30 millions d'euros. L'objectif initialement affiché était une réouverture au service annuel 2013. Or les travaux n'ont pas été engagés, le financement de la desserte n'a pas été réglé entre les trois Régions et aucun matériel supplémentaire n'a été commandé ni encore moins livré.

Aujourd'hui, la réouverture aux voyageurs, quand elle est évoquée, n'est plus annoncée avant le service annuel 2014... jusqu'au prochain report ?

Posté par ortferroviaire à 22:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :