Durant 3 semaines à compter du 18 février, le tunnel routier de Bastia sera en travaux afin de procéder à son désamiantage. Fermé à la circulation, il fallait mettre en oeuvre des solutions alternatives. Les Chemins de fer de la Corse vont, durant cette période, proposer un train toutes les 30 minutes de 6 heures à 21 heures entre Bastia et Casamozza. Au total, 8800 places assises seront proposées sur ce parcours, sans compter la capacité debout qui pourrait être mise à contribution au fur et à mesure que les trains s'approcheront du terminus. La Collectivité a décidé de rendre gratuit l'usage du train sur cette section pendant les travaux. En outre, 3 parkings seront agrandis pour augmenter la possibilité de report en amont de la ville et une complémentarité est également organisée avec des services spéciaux d'autobus.

Le tunnel est emprunté quotidiennement par 33 000 véhicules : le train ne pourra effectivement pas seul assurer la relève mais il a assurément une carte intéressante à jouer durant cette période, durant laquelle la circulation risque d'être passablement compliquée.

Pour cela, les CFC réorganisent temporairement leur production, en tenant compte de la capacité contrainte de l'infrastructure et de la possibilité d'engager au mieux 10 et 12 autorails à leur effectif. C'est aussi en quelque sorte une expérience grandeur nature de ce que la Collectivité voudrait instaurer, notamment avec l'apport de nouvelles rames et d'une augmentation de la capacité de l'infrastructure pour proposer une desserte d'agglomération à la demi-heure et une meilleure fréquence sur les liaisons intervilles.