Décidément, cette escapade toulousaine autour des Rencontres Nationales du Transport Public aura été bénéfique...

Notre dossier sur le RER toulousain a été actualisé pour approfondir les scénarios de constitution d'une desserte périurbaine à fréquence soutenue, dans une métropole qui continue de gagner des habitants et des emplois, malgré les restructurations de l'industrie aérospatiale. Assurément, il y a intérêt - sinon urgence - à faire du train une solution crédible pour les déplacements dans l'agglomération et le bassin de vie toulousain, qui ne cesse de s'étaler. Mais ce qui ne change pas, c'est le besoin d'investir sur l'infrastructure - et le matériel roulant - pour que cette ambition (en réalité cette évidence) devienne une réalité.

240921_83523saint-cyprien-arenes1

Toulouse - Saint Cyprien Arènes - 24 septembre 2021 - La desserte riche de plus de 80 trains par jour entre Toulouse et Colomiers est accessible avec un titre de transport urbain : elle coche donc plusieurs cases pour une labellisation RER. Elle mériterait largement d'être électrifié puisque circulant dans la banlieue ouest de la métropole. Notez sur le cliché l'une des rames AGC rénovées arborant la nouvelle livrée Occitanie (très réussie) alors que le Régiolis son cadet est encore dans la version de base. © transportrail