Evidemment, inaugurer un nouvel aéroport dans une période de fortes restrictions des déplacements pour cause de crise sanitaire, c'est tout de même manquer de chance. Surtout pour un projet qui, jusqu'à présent, a plutôt fait la une de l'actualité pour ses déboires, sa décennie de retard et le doublement de son coût de réalisation, plutôt que ses qualités.

Lundi 26 octobre, à 5h37, le premier train de voyageurs a desservi la nouvelle gare des non moins nouveaux terminaux 1 et 2 de l'aéroport de Berlin-Brandenburg, au moyen de la nouvelle infrastructure de 7,7 km (et d'un coût de 675 M€).

DB-Bahnhof-Flughafen-BER-2-1024x683

Berlin Brandenburg - 26 octobre 2020 - Premiers trains dans la nouvelle gare. Epilogue d'un feuilleton politique, technique et financier, mais un trafic qui s'annonce modeste au regard des événements. (cliché DB)

La desserte doit être assurée (en temps normal, donc pas tout de suite) chaque heure par 2 missions de la S-Bahn venant respectivement de Spandau et de Sudkreuz, 2 Airport Express venant de la gare centrale et transitant par la ceinture nord-est, 3 lignes de trains régionaux et 2 Intercity Rostock - Dresde.

BER_Anbindung_2020

Le nouvel aéroport a ouvert ses portes ce samedi 31 octobre. Il remplace celui de Tempelhof fermé en 2008 et celui de Tegel qui fermera le 8 novembre. Désormais, ses qualités vont pouvoir visibles... du moins de ceux qui peuvent prendre l'avion en ce moment !