Il aura fallu 10 ans, de la patience et de l'abnégation pour y arriver. En octobre 2010, un éboulement de la montagne au lieu-dit La Clapisse interceptait la voie ferrée du chemin de fer de La Mure. D'accès extrêmement difficile, il a été impossible de déblayer le terrain et de réparer les importants dégâts sur l'infrastructure du train touristique dont l'exploitation cessa immédiatement. Le devenir de la ligne était évidemment en péril.

Finalement, après la désignation d'un nouvel exploitant par le Département de l'Isère, un nouveau projet est maintenant sur les rails et en voie d'achèvement. En juillet prochain, la partie haute de la ligne, sur 15 km au départ de La Mure, reprendra vie après 26M€ d'investissement, essentiellement portés par le Département et la société Edeis qui assurera l'ensemble des prestations commerciales. L'infrastructure a été rénovée, en partie en récupérant les équipements récents qui avaient été posés en partie basse au début des années 2000, tout comme 2 rames de 200 places ainsi que leur locomotive électrique. Un restaurant panoramique a été construit sur le belvédère de Montreynard. Les voyageurs pourront aussi profiter d'un petit buffet en gare de La Mure, doublé d'une boutique et d'un musée sur l'histoire de la ligne, et de l'arrêt à La Motte d'Aveillans pour visiter le musée Mine Image. L'entretien du matériel sera assuré à La Mure. Avec un tarif de 23 à 25 € pour les adultes et de 18 à 20 € pour les moins de 15 ans, le nouveau chemin de fer de La Mure espère attirer 120 000 voyageurs par an avec ce trajet de 40 minutes, contre 95 000 à son apogée en 2003.

Quant à la partie basse, vers Saint Georges de Commiers, elle est durablement en sommeil : les 3000 m3 de roches tombées sur la voie ont emporté les ouvrages de la ligne établie à flanc de falaise. Si un accès au plus près de l'agglomération grenobloise, et de surcroît en correspondance avec la revitalisation de la ligne des Alpes, serait indéniablement un atout, le coût de ces travaux reste hors de portée d'un projet touristique.