Plusieurs élus étaient réunis en fin de semaine dernière pour envisager l'avenir de la liaison Limoges - Brive via Saint Yrieix, parallèle à la liaison principale via Uzerche sur l'axe POLT. Suite à un éboulement à Vignols Saint Saulve, la ligne est interrompue sur sa partie centrale et exploitée en deux tronçons distincts : Limoges - Saint Yrieix et Brive - Objat. Un scénario qui pourrait être pérennes mais que certains élus locaux voudraient temporaire afin de restaurer la continuité de la liaison.

Il fut question de train à hydrogène (comme si la motorisation du matériel roulant pouvait résoudre un problème structurel d'infrastructure obsolète) et d'une idée complètement novatrice, poussée par un député du Limousin qui semble assez intéressé par un BHNS qui pourrait être sur route... ou sur rails.

Un BHNS sur route, c'est un peu un pléonasme, parce qu'en principe un autobus circule sur une route (on passera rapidement sur le fait qu'il s'agirait plutôt d'autocars interurbains que d'autobus urbains)... mais un BHNS sur rails, jusqu'à plus ample information, il paraitrait qu'on appelle cela un autorail... bref un train !

Il serait donc intéressant de revenir aux éléments essentiels c'est à dire l'avenir de cette infrastructure ferroviaire. Le maintien de l'exploitation actuelle, officiellement provisoire, peut être une solution, avec une exploitation sous le régime de la navette entre Nexon et Saint Yrieix ainsi qu'entre Brive et Objat, qui offrirait des possibilités d'augmentation de l'offre sur les deux bassins versants de la ligne avec des moyens de production limités.

On sait par expérience que l'interruption définitive de la desserte sur une section centrale précédait l'élimination des deux branches subsistantes, car le plus souvent, il n'y avait aucune densification du service sur les sections maintenues. Qu'en serait-il avec une exploitation renforcée, avec 10 à 12 allers-retours entre Limoges et Saint Yrieix d'une part, entre Brive et Objat d'autre part ? Cependant, le devenir de la desserte des gares intermédiaires entre Saint Yrieix et Objat constitue une question préalable.

Ces sujets nous semblent nettement prioritaires avant de phosphorer sur des solutions techniques mises en avant d'abord pour des questions d'affichage et de concurrence entre territoires...