Certains attendent de percer un tunnel international sous les Alpes, sans lequel le développement du fret ferroviaire ne serait pas possible. D'autres se jouent des difficultés du profil des lignes historiques sommitales pour aligner les sillons de fret.

070618_1144-108kub2

Küb - 7 juin 2018 - Pour vous annoncer ce nouveau dossier centré sur la petite halte de Küb, il fallait bien trois locomotives. Vous nous pardonnerez la luminosité moyenne (façon Autriche tropicale) mais au moins, l'abondance du trafic vous est bien relatée... © transportrail

Si la ligne du Semmering n'est pas la plus connue ni la plus spectaculaire par la hardiesse de son tracé, du moins son graphique horaire fourni lui vaut assurément le titre de grand spectacle ferroviaire. Les appareils photos de transportrail se sont posés dans le secteur de Payerbach et de Küb, malgré une météo humide (comme par hasard, ce fut le seul jour de grisaille dans une semaine estivale), mais les cartes-mémoires sont revenues abondamment garnies.

Il ne vous sera pas trop difficile de repérer les bons coins : il vous faudra juste de bonnes chaussures, de quoi colmater les petites fringales et une notion d'allemand toute relative. Bahnwanderweg, alias chemin de randonnée ferroviaire (cela ne s'invente pas), sera votre maître-mot : si vous êtes courageux, il vous permettra de suivre la voie ferrée sur une vingtaine de kilomètres. Mais attention, entre vos oreilles sollicitées en permanence dans les lacets (on entend les trains arriver au loin) et les signaux qui passent au vert environ 2 à 3 minutes avant l'arrivée d'un train, votre vitesse moyenne risque d'en prendre un coup.

Sinon, la ligne du Semmering, c'est tout de même juste la plus ancienne liaison ferroviaire transalpine... qui, en 2026, sera doublée d'une ligne nouvelle de base s'inscrivant dans le projet d'accélération des relations entre Vienne et le sud de l'Autriche aujourd'hui à plus de 4 heures de la capitale.

Le nouveau dossier de transportrail est en ligne. Attention, mouchoirs non fournis...