Trois années de travaux et quelques difficultés dans le sous-sol - et des oppositions - ont été nécessaires pour percer le tunnel de Champel, long de 1630 m, au coeur du projet CEVA. Avec cette étape, l'ensemble de la partie souterraine du projet de RER franco-suisse (ou plutôt helvéto-français) est excavé. Pour le chef des infrastructures des CFF, l'objectif d'une mise en service en décembre 2019 est toujours de mise. Il reste 2 ans et demi pour achever les travaux de génie civil, poser la voie, la signalisation, aménager les gares, produire le matériel roulant et assurer la jonction avec les réseaux existants à Lancy et Annemasse.