La gare d'Ajaccio est actuellement légèrement excentrée par rapport au centre-ville et surtout, elle longe une des principales artères de la ville, le Cours Napoléon, qui est passablement engorgée. Alors que par le passé, il fut question de reculer la gare des Chemins de fer de la Corse pour récupérer le foncier et supprimer la circulation des trains au milieu de la voirie, les difficultés de circulation pourraient motiver une réflexion en sens inverse, c'est à dire de prolonger la ligne jusqu'au coeur d'Ajaccio.

Le nouveau dossier de transportrail explore cette possibilité et les points critiques sur les 880 m potentiellement concernés par cette étude : l'articulation entre la navette de l'aéroport pourrait être réexaminée, tout comme avec les bateaux assurant la liaison avec le continent. De quoi faciliter l'accès au réseau ferroviaire qui constitue un excellent moyen de découvrir la Corse, et de renforcer son rôle dans la desserte de l'agglomération ajaccienne pour contenir le trafic automobile.