Suite de notre série de reportages sur le réseau ferroviaire suisse. Place à deux séries de locomotives polyvalentes, à l'esthétique fleurant bon les années 1960 et dignes représentantes du principe de moteurs directs. Les Re 4/4 (aujourd'hui Re 420, 421 et 430) et les Re 6/6 (aujourd'hui Re 620) n'ont pas encore été délogées de leurs prestations par les Re 460 ni par les multiples séries d'automotrices des dessertes régionales et Intercity. Principalement engagées sur les trains de fret, ces locomotives conservent - du moins pour les Re 4/4 - des activités voyageurs variées, du complément de parc au RER de Zurich jusqu'aux Eurocity entre la Suisse et l'Allemagne.

180513_620-663silenen_stellini

Silenen - 18 mai 2013 - Une verte et une rouge, une BBB et une BB, et 12 MW au total pour ce train du combiné dans les mythiques rampes du Gothard, que les trains peuvent désormais contourner grâce au tunnel de base. © M. Stellini

Contemporaines des BB Jacquemin, des CC6500 et autres "nez cassés", ces locomotives ont concilié une conception classique de la chaîne de traction et une forte puissance. Premières locomotives aptes à 140 km/h, elles ont accompagné la révolution du cadencement et demeurent - à plus de 50 ans pour certaines - d'infatigables soutières du rail suisse. Elles méritaient bien ce nouveau dossier qui attend vos commentaires !