Il y a un an, rouvrait enfin aux voyageurs la liaison ferroviaire entre Carpentras et Avignon, "suspendue" depuis 1939. La SNCF a présenté un premier bilan de l'exploitation de la ligne : 340 000 voyages avec une moyenne de 1100 voyageurs par jour. La typologie de la clientèle est assez étonnante puisque la SNCF enregistre 30% de scolaires et étudiants, 60% de voyageurs occasionnels et seulement 10% d'abonnés.

C'est effectivement peu alors que Carpentras est aujourd'hui partie intégrante du bassin urbain dominé par Avignon. La RD942, qui relie les deux villes, enregistre quotidiennement 70 000 véhicules par jour : sa mise à 4 voies entamée dans les années 1980, a été achévée voici un peu plus de trois ans, mais elle reste fréquemment encombrée, surtout à l'arrivée dans Avignon.

La liaison ferroviaire propose pourtant 21 allers-retours en semaine, en 29 minutes avec trois arrêts intermédiaires (Monteux, Entraigues et Sorgues) et une configuration de la bifurcation de Sorgues peu efficace avec des appareils de voie à 30 km/h seulement. D'après la direction TER, les 1100 voyageurs par jour représentent 20% de l'objectif de fréquentation attendu. Si la situation n'est pas catastrophique, le rythme du trafic reste tout de même assez lent compte tenu de la densité des relations quotidiennes entre les deux villes.

030815_81620monteux1

Monteux - 3 août 2015 - Affluence modeste et soleil de plomb pour ce TER Avignon TGV - Carpentras dont les voyageurs cherchent l'ombre, quelque peu oubliée dans le projet d'aménagement des gares de la ligne... © transportrail

L'insuffisante qualité de service des TER en PACA peut expliquer cette prudence vis à vis de l'offre ferroviaire, d'autant plus que le Département du Vaucluse a maintenu son offre d'autocars riche de 34 allers-retours en semaine (un départ toutes les 20 minutes en pointe), assurant la liaison en 45 minutes avec 14 arrêts intermédiaires et une tarification à 2€ très attractive.

Il serait donc nécessaire que la Région PACA, dans le cadre de la reprise de la compétence des services routiers départementaux, coordonne les offres routières et ferroviaires, ce qui faciliterait la croissance du trafic ferroviaire.