Trois ans après l'échec du premier projet de liaison rapide directe entre le haut et le bas du canton de Neuchâtel, le Grand Conseil Neuchâtelois a adopté le plan Mobilités 2030 dans lequel figure à nouveau la création d'une infrastructure ferroviaire mettant Neuchâtel à 14 minutes de La Chaux de Fonds, contre 27 à 37 minutes actuellement. Le canton souhaite même anticiper la réalisation de ce projet éligigble au FAIF (Fonds pour l'Aménagement des Infrastructures Ferroviaires) mais à un horizon trop éloigné pour les élus locaux (pas avant 2030). Aussi, le canton propose de faire l'avance des 900M CHF pour lancer ce projet dès 2019, le FAIF remboursant l'avance faite par le canton qui n'aurait à porter que 110M CHF d'intérêts d'emprunt. Ce schéma sera présenté pour votation dans le courant de l'année 2016. Transrun aurait de meilleures chances d'aboutir puisque la plupart des opposants d'hier se sont désormais ralliés à sa cause.

transrun

Le projet Mobilités 2030 est d'abord ferroviaire et va au-delà de cette liaison vers La Chaux de Fonds : il est aussi question d'une nouvelle liaison Bôle - Corcelles et d'une amélioration de l'offre Littorail, le long du lac de Neuchâtel. Il intègre aussi certaines améliorations au réseau routier, d'abord pour les grandes opérations d'entretien et pour l'évitement du Locle et de La Chaux de Fonds.