Question qui arrive peut-être un peu tardivement, mais le projet de liaison de 6 km entre l'axe Paris - Creil et l'aéroport de Roissy pourrait connaître un retard de l'ordre de 2 ans suite à la décision ministérielle de prioriser les travaux de maintenance et de régénération du réseau ferroviaire par rapport aux projets de développement. Conséquence, l'enquête publique pourrait être retardée, alors même que la commission Mobilités 21 jugeait ce projet pertinent dans la liste des opérations à réaliser en première phase. Parallèlement, la SNCF semble plus que prudente - pour ne pas dire très réticente - à l'idée de développer de nouvelles relations TGV Intersecteurs en direction de la Picardie. De quoi bousculer le modèle économique de la nouvelle infrastructure, qui n'en reste pas moins utile pour faciliter l'accès à la zone d'emplois de Roissy depuis les villes de Picardie.