Le service des Chemins de Fer de Provence est actuellement allégé, en principe jusque fin mars, en raison de la rénovation des 6 autorails SY pour lesquels le STRMTG, en charge des aspects sécuritaire, a demandé la réalisation immédiate de travaux de mises aux normes. D'un coût de 180 000 €, ces travaux s'achèvent et les CP rétablissent progressivement le service ferroviaire de bout en bout. La grille horaire en date du 9 février 2015 ne prévoit cependant de circulations ferroviaires Nice - Digne en train que le week-end : il faudra donc attendre encore un mois en principe pour retrouver l'intégralité de la desserte par autorails.

En outre, à l'été, devraient arriver 6 automoteurs à 3 caisses en provenance des Baléares. Acquis pour 3 M€, ces rames construites par CAF viendront renforcer le parc des CP et surtout augmenter la capacité de transport pour la desserte périurbaine niçoise. Leur mise en service est attendue en janvier 2016 mais il faudra procéder à plusieurs modifications sur ces rames livrées au début des années 2000. En effet, elles ont été conçues pour l'exploitation de lignes munies de quais hauts avec un plancher à 1,05 m sans emmarchement intermédiaire. Or les quais des CP sont de type bas, le plus souvent à une trentaine de centimètres au-dessus du rail. De ce fait, même la création d'un mécanisme escamotable, ces rames ne seront pas accessibles. En revanche, leur grande capacité et leurs deux portes par face seront appréciables sur la banlieue niçoise.

Enfin, le CPER 2015-2020 met dans les négociations les CP avec d'une part 80 à 90 M€ pour la modernisation de la section Nice - Plan du Var qui intégrerait une électrification et d'autre part 33 M€ (à raison de 25 pour la Région et 8 pour l'Etat) sur la section haute de cette ligne dont la Région réclame toujours le transfert de propriété de l'Etat.