L'augmentation de capacité de l'infrastructure de la ligne Cannes - Grasse était une des opérations contribuant à l'amélioration de la desserte du littoral azuréen. Les travaux prévoyaient la réalisation d'un second point de croisement pour porter la fréquence de 60 à 30 minutes et allonger les quais pour recevoir des trains plus longs, jusqu'à 8 voitures. RFF a annoncé à la Région PACA un report sine die des travaux en raison d'un manque de moyens et d'une orientation en faveur de la maintenance du réseau suite aux accidents de Brétigny et de Denguin. La Région n'a pas apprécié, les usagers non plus. Les deux accidents ont fortement secoué le système ferroviaire et ont précipité une révision de la hiérarchie des travaux avec un arbitrage entre maintenance et développement. Reste que des engagements avaient été pris... y compris les subventions associées...