251014_AMGcorte2

Corte - 25 octobre 2014 - Les AMG800 sont le symbole de la revitalisation des chemins de fer corses. L'autorail Bastia - Ajaccio entre en gare de Corte. On notera qu'il porte encore l'ancien logo "carmillon" rappelant l'ancienne exploitation par la SNCF. C'est désormais une société publique locale détenue par les collectivités locale qui assure l'exploitation. © transportrail

Comptant parmi les 5 réseaux à voie métrique ayant résisté au démantèlement massif des lignes secondaires, les chemins de fer corses n'ont pas été épargnés par les vissicitudes qui n'ont pas manqué d'alimenter la chronique locale avec l'affaire de la conformité des nouveaux autorails AMG800. La page est tournée et après avoir investi près de 30 M€ pour l'achat de ces 12 autorails, ce sont pas moins de 200 M€ qui ont été consacrés à la réalisation de grands travaux de modernisation de l'infrastructure, ce qui permet au réseau de regarder l'avenir avec moins d'inquiétudes que par le passé.

Les Chemins de fer de la Corse permettent de découvrir l'île de Beauté d'une côté à l'autre en passant par la montagne. Elle compte parmi les plus beaux itinéraires français qui permet aux randonneurs du GR20 de rejoindre l'une des villes après avoir arpenté le célèbre sentier. Mais aujourd'hui, le rôle du train ne veut pas se limiter à une simple attraction touristique : s'il est assez naturel en Balagne du fait de la notoriété des plages, la Collectivité Territoriale souhaite développer l'usage du train autour de Bastia et d'Ajaccio, afin de contenir le trafic automobile dans des villes relativement exiguës.

transportrail vous propose son nouveau dossier consacré aux chemins de fer corses. A vos commentaires !