Ce sera probablement l'une des opérations phare du contrat de plan Etat-Région 2014-2020 en Poitou-Charentes : l'électrification de la ligne Angoulême - Saintes - Royan sera engagée et financée par l'Etat (23 M€), la Région Poitou-Charentes (65 M€) et les deux Départements de Charente et de Charente Maritime (30 M€ chacun) et les collectivités locales (2 M€).

Liée à la réalisation de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique dont la mise en service est prévue dans 3 ans, cette électrification vise une liaison directe Royan - Paris en 3 heures. Actuellement, cette relation est effectuée au mieux en 4h09  : TER 64404 Royan 8h40 - Angoulême 10h05 / TGV 8374 Angoulême 10h17 - Paris 12h49, sachant que les TGV sont ralentis d'environ 15 minutes du fait des travaux de SEA.

La mise en service de la traction électrique n'est pas envisagée avant 2018. Comme nous l'évoquions le 15 décembre dernier, l'intérêt de cette opération réside plus dans l'affichage de 2 liaisons directes par jour plus que dans les véritables gains de temps puisque ceux-ci se limiteront pour l'essentiel à l'économie de la correspondance à Angoulême, qui sera probablement neutralisé par le fait que le TGV en provenance de Royan sera couplé à une rame venant de Bordeaux.