En dépit d'un été à l'actualité tragique, un nouveau dossier de transportrail se penche sur le réseau à grande vitesse espagnol. Constituant en quelque sorte un second réseau du fait de sa constitution à l'écartement international, il tisse sa toile au départ de Madrid vers les différentes provinces espagnoles. La liaison vers la France a pris du retard, beaucoup de retard, mais devrait être mise en service cet automne. En revanche, après deux décennies de rapide développement marqué par l'abondance des crédits européens, la crise économique et le tarissement des ressources de l'Union ralentissent désormais considérablement l'avancement des nouvelles réalisations.

Ce dossier est aussi l'occasion d'impressions de voyage à bord des différents AVE exploités par la RENFE.

A vos réactions !