Depuis lundi 7 janvier, la ligne du Blanc - Argent a repris du service sur une infrastructure largement renouvelée : 27000 traverses, des kilomètres de rail de réemploi provenant de la LGV Atlantique, 33000 tonnes de ballast et plus de 13 millions d'euros d'investissement ont été consacrés à la restauration de la voie, frappée d'une limitation à 40 km/h - au lieu de 70 km/h - qui ne permettait plus d'assurer le service prévu compte tenu de l'allongement des temps de parcours.

Certes, ligne à trafic très modeste et essentiellement scolaire, le BA n'en reste pa moins nécessaire à la vie quotidienne en Sologne et pourrait constituer l'occasion d'expérimenter des formules de tourisme vert autour du train, des promenades en forêt solognote, et du château de Valençay situé à proximité de la gare. Par le biais de la correspondance à Salbris sur les Intercités Paris - Bourges, le BA pourrait capter quelque clientèle du bassin parisien.

Reste que la section Valençay - Luçay le Mâle demeure hors service et sans perspective pour l'instant de financement de sa remise en état.