Pour le gouvernement, les discussions sur les conditions de l'expérimentation de l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire régional doivent être reportées après les élections de 2012 : trop court d'ici là... et surtout, trop risqué alors que la majorité ne bénéficie pas d'une popularité exceptionnelle...

La parution du rapport du sénateur Grignon sur l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire régional était attendu de toutes parts : pour certains, afin de disposer d'un regard différent sur l'avenir du transport ferroviaire ; pour d'autres, afin de savoir jusqu'où pourrait aller la remise en cause du fonctionnement actuel du système ferroviaire français.

Le dossier de transportrail sur le rapport Grignon est à lire ici.