Fronde des élus auvergnats : contrairement à ce qui leur avait été semble-t-il annoncé et promis, les trains Téoz Paris - Clermont-Ferrand feront définitivement terminus à la gare de Paris Bercy au lieu de la gare de Lyon. Une situation que le maire de Clermont-Ferrand n'apprécie pas, déplorant une décision qu'il qualifie d'unilatérale. Même son de cloche du côté de la Région, où on a du mal à digérer une augmentation du temps de parcours alors qu'elle cofinance des aménagements pour porter la vitesse de 160 à 200 km/h entre Saincaize et Saint-Germain-des-Fossés.

En effet, l'accès à la gare de Bercy est moins performant qu'un accès direct à la gare de Lyon par l'emprunt entre Villeneuve Saint-Georges et Paris des voies 1M et 2M moins rapides et d'un accès à Bercy à 30 km/h sur plus d'un kilomètre. Au final, alors que les 2h59 avaient été obtenus sur le Volcan, direct de Paris à Clermont, les meilleurs temps d'établiraient à 3h04.

D'autre part, les correspondance avec le réseau parisien sont moins bonnes à Bercy : il faut parcourir 200 m à pied pour arriver à l'entrée du métro, et les conditions de circulation dans la station ne sont pas compatibles avec les arrivées "en masse"  de voyageurs. La salle d'échanges sature quotidiennement entre les accès aux lignes 6 et 14. D'autre part, la gare de Lyon est desservie par la ligne 1, le RER A et le RER D.