14 août 2010

Pendant l'été, la bataille du rail continue

D'habitude, l'été est une période relativement calme dans l'actualité ferroviaire. Le millésime 2010 échappe à la règle. Depuis plusieurs mois, les tensions ne font que monter entre la SNCF, la DB et Trenitalia, sur fond d'ouverture du marché ferroviaire intérieur.

Résumé des épisodes précédents : sur le front italien, la SNCF a pris part au capital de NTV, nouvel opérateur à grande vitesse en Italie qui viendra donc concurrencer Trenitalia sur le marché intérieur de la péninsule. Sur le front allemand, le patron de la DB reproche à la France de préserver son pré carré et de venir, via Keolis (filiale du groupe SNCF) et Veolia, marcher sur ses platebandes et lui prendre des marchés de fret et de voyageurs. 

Et tout ceci monte d'un ton depuis le début de l'été. Côté italien, Trenitalia utilise l'évolution des normes de sécurité du matériel roulant pour interdire les TGV assurant la relation Paris - Milan, que Trenitalia escompte bien développer pour concurrencer la SNCF. Le groupement Artesia vit donc probablement ses derniers mois... Résultat, la SNCF se voit contrainte de modifier in extremis ses TGV R tricourant et on peut imaginer que Trenitalia se montre particulièrement coopérative à l'égard de la SNCF pour lui faciliter les travaux. En attendant, la SNCF suspend les réservations et une correspondance serait organisée à Modane.

Sur le front allemand, les ministres des transports vont se rencontrer en présence des Présidents des deux opérateurs à la fin du mois pour essayer d'apaiser les tensions, sachant que la DB souhaite lancer son ICE4 sur Marseille / Montpellier - Lyon - Strasbourg - Francort, développer la relation Paris - Francfort et oserait même concurrencer Thalys (dont la DB est pourtant actionnaire) sur Paris - Bruxelles - Cologne ! 

Bref, l'Europe des chemins de fer, ce n'est pas pour tout de suite, quand bien même les contrôleurs de la SNCF nous assènent leur couplet sur "La SNCF, membre de l'alliance RailTeam..." lors de leurs annonces à bord des TGV !

Posté par ortferroviaire à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Mobilisation pour le rail à Draguignan

On continue la série provençale avec la section Les Arcs - Draguignan qui a subi l'outrance d'être partiellement déposée pour faciliter la réalisation d'une voie rapide pour les automobiles dans les années 1980. Mise en service en 1864, la ligne a cessé son trafic voyageurs en 1980 et seule subsiste une desserte à vocation militaire jusqu'à La Motte Sainte-Roseline, électrifiée en 25000 V monophasé comme la ligne Marseille - Nice. L'agglomération de Draguignan approchant les 100 000 habitants, la réouverture de la ligne apparaît indispensable à l'activité économique du centre Var...

Comme pour Gardanne - Carnoules qui pourrait être prolongée à Toulon, une desserte Marseille - Draguignan, voire une liaison directe également orientée sur Nice - avec toutefois un rebroussement aux Arcs -  pourrait profiter de la ligne nouvelle Côte d'Azur, mais l'horizon plausible compte tenu du coût de sa réalisation apparaît bien lointain par rapport aux besoins plus immédiats du centre Var. Dans un premier temps, a minima, c'est une navette qui devrait être mise en place en correspondance avec les trains Marseille - Nice.

Mais voilà, certains oiseaux de mauvaise augure se retranchent derrière les décrêts de non-constructibilité suite aux récentes inondations qui ont récemment frappé durement la région pour exprimer leurs réticences à engager les études de faisabilité.

Posté par ortferroviaire à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2010

Mulhouse prépare son tram-train

Si à Nantes, la mise en service des Dualis sur Nantes - Clisson pourrait être retardée de quelques jours, à Mulhouse, on prépare l'arrivée du tram-train le 12 décembre : sur 22 km, 18 stations relieront la gare de Mulhouse à Thann en empruntant les voies du tramway urbain puis la ligne de la vallée de la Thur, reliées par 4 km de voie de tramway dite de transition, gérée par RFF et qui verra circuler tramways et tram-trains jusqu'à Lutterbach. 

Le tram-train de Mulhouse apportera plusieurs nouveautés, comme la maintenance commune des rames Avanto du tram-train et des Citadis du réseau urbain dans les ateliers de ce dernier, l'interopérabilité de la conduite entre les agents Soléa et SNCF (marchant ainsi sur les pas du RER B parisien), la communication entre les systèmes d'information dynamique des deux opérateurs, et, petit détail à ne pas oublier, le verrouillage des portes extrêmes lors des circulations en UM2 puisque deux Avanto forment un convoi de 75 m dépassant de 15 m la longueur des quais du réseau urbain.

Reste que certaines communes de la vallée de la Thur ne semblent pas emballées par la nouvelle offre proposée, pointant quelques défauts, comme la faible desserte de la station de Thann-centre ou des temps de trajet décevants, bien supérieurs à ce qui avait été annoncé aux origines du projet...

Posté par ortferroviaire à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Poursuite des travaux dans le val de Durance

Marseille - Briançon : la ligne du val de Durance pénètre au coeur des Alpes du sud au prix d'un voyage de près de 300 km au coeur de la Provence. Dans les années 1980, on se souvient d'une opération qui avait amélioré sommairement les performances de la ligne lors de l'introduction des RRR à la place des X4900 (bonjour le confort !). Depuis, les X72500 et les courtes rames Corail ont été remplacées par des AGC série B81500 quadricaisses qui accompagnent une nouvelle vague de modernisation de la ligne qui s'étale sur 5 ans.

Après les travaux réalisés en 2007 entre Gap et Briançon pour lever les ralentissements appliqués trois ans auparavant du fait de carences en matière d’entretien du réseau ferroviaire, les opérations de modernisation de la ligne du val de Durance entre Marseille et Briançon ont été poursuivis en 2008 entre Veynes et Montrond, puis entre Montrond et Château-Arnoux en 2009. Parallèlement, ont été menés les chantiers de modernisation de la section Marseille – Aix. Cette année, les travaux se concentrent sur la section Aix-en-Provence et Peyrolles-en-Provence. Débutant le 30 août prochain, ils seront achevés le 19 novembre : 68 km de rails seront renouvelés.

L’évolution soutenue du trafic sur cette ligne à la desserte demeurant modeste est amenée à se poursuivre et s’amplifier : déjà, l’installation d’une école internationale à Manosque, la plus importante commune située entre Aix et Gap, s’est traduite par un apport de nouveaux utilisateurs du train. L’ouverture, en principe en 2012, du nouveau pôle nucléaire ITER, (comme quoi, il pourrait servir à quelque chose...) dans les installations de Cadarache, devrait également contribuer à doper le trafic du fait de l’arrivée de nouveaux emplois

L’objectif de la Région PACA est de proposer en 2012, outre la desserte Marseille – Aix, un train toutes les 30 min entre Marseille et Manosque, toutes les heures en journée et porter l’offre entre Marseille et Gap de 5 trains par jour à un train par heure.

Plus de 127 M€ sont consacrés à la modernisation de la ligne du val de Durance (35 par l’Etat, 41 par la Région, 34 par RFF et le solde par les Départements traversés par la ligne).

A lire aussi : l'étoile d'Aix-en-Provence

Posté par ortferroviaire à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :