La semaine prochaine devrait prendre fin la période de fermeture pour travaux de la section Niort - Saintes. D'un montant de 15 millions d'euros, cette opération de rénovation des voies préfigurerait - employons encore le conditionnel ! - l'électrification de l'étoile de Saintes, composée des lignes Angoulême - Saintes et Niort - Saintes - Royan. Reste que le motif de cette électrification projetée est assez mystérieux : une desserte TGV directe de la côte charentaise serait-elle dans les cartons, par effet de mimétisme avec la côte vendéenne ? 

Avant d'envisager pareil scénario, ne faudrait-il pas plutôt s'interroger sur l'état de la voie et de la signalisation ?