Deux Présidents sur les traverses : le premier dirige le conseil régional d'Aquitaine, le deuxième la SNCF. Tous deux ont arpenté les voies désertées depuis près de 40 ans situées entre Pau et Canfranc, dans la vallée d'Aspe. Un itinéraire présenté par le premier au second comme la voie naturelle entre Bordeaux et Saragosse, sur un axe à fort potentiel de trafic fret, alors que la vallée est aujourd'hui un itinéraire de transit pour les camions.

Depuis tant d'années qu'on parle de la réouverture de Pau-Canfranc, on pourrait perdre espoir. Pourtant, la volonté de la Région est là, et la SNCF ne dit plus non : elle ne dit pas encore franchement oui, et attend les prises de position de l'Etat et de la Région. Transformer une ligne de montagne en itinéraire fret européen est un défi, mais peut-on se contenter de deux axes France-Espagne de part et d'autre de la chaîne des Pyrénées ?

En attendant, d'ici 2011, les TER Pau - Oloron pousseront jusqu'à Bedous : la récente conversion de l'exploitation à l'autorail pose immanquablement la question des délais de la réélectrification...